Soutenez Armenews !
ARMENIE Rubrique

Municipale à Erevan, un test pour le nouveau Premier ministre 45,63% de participation


Erevan, 23 sept 2018 (AFP) - Les habitants d’Erevan ont voté dimanche pour
élire leur maire, le premier scrutin majeur dans le pays depuis l’arrivée au
pouvoir du Premier ministre, Nikol Pachinian, en mai après plusieurs semaines
de manifestations.
L’élection du maire d’Erevan, où vit près de la moitié des trois millions
d’Arméniens, est un test crucial pour Nikol Pachinian, intronisé Premier
ministre après avoir mené des manifestations antigouvernementales qui ont
provoqué la chute de son prédécesseur, Serge Sarkissian.
Le taux de participation était de 43,65% à la fermeture des bureaux de
vote, selon la commission électorale. Les premiers résultats ne seront connus
que dans la nuit de dimanche à lundi.
Nikol Pachinian, un ancien journaliste de 43 ans, a fait de la lutte contre
la corruption le fer de lance de son action mais il doit affronter un
Parlement encore majoritairement composé de membres du Parti républicain au
pouvoir jusqu’en mai.
Avant l’élection, il a appelé ses compatriotes à voter pour ses alliés,
affirmant que le résultat de l’élection permettra de déterminer s’il a assez
de soutien pour convoquer des élections parlementaires anticipées.
Le siège de maire d’Erevan est vacant depuis la démission en juillet de
Taron Margarian, accusé de corruption. Des élections anticipées ont été
organisées quand le conseil municipal s’est avéré incapable d’élire un maire
par intérim.
Selon la loi électorale, les habitants d’Erevan votent pour des listes
fermées de candidats permettant d’élire, au scrutin proportionnel, 65
conseillers municipaux. Ce sont eux qui élisent à leur tour le maire d’Erevan.
Douze partis ont présenté des listes, l’alliance soutenue par Nikol
Pachinian étant menée par un célèbre acteur, Haïk Maroutian.
Un électeur, Sargis Hakobian, 32 ans, employé dans la construction, a
déclaré à l’AFP qu’il avait soutenu le parti de Pachinian "pour continuer la
révolution« . »Nous comprenons tous que le nouveau gouvernement a besoin de notre soutien
pour que les forces antirévolutionnaires ne puissent pas revenir", a-t-il
ajouté.
Le Parti républicain de l’ex-président Sarkissian ne participe pas au
scrutin.

par Ara Toranian le dimanche 23 septembre 2018
© armenews.com 2021


 

PHOTO : MAX SIVASLIAN, ARMENIEN DE DIASPORA, VOTANT POUR LA PREMIÈRE FOIS.




 
Thèmes abordés