Soutenez Armenews !
ARMENIE Rubrique
"

Les infractions au confinement deviennent passibles de prison en Arménie


Alors que l’épidémie de coronavirus progresse aussi en Arménie, passant en quelques jours de 110 cas répertoriés à 190, le gouvernement arménien a durci l’arsenal répressif visant les contrevenants aux règles de la quarantaine et du confinement, qui se sont elles aussi renforcées, avec la fermeture des restaurants, cafés et autres espaces publics, ainsi que des commerces jugés non essentiels. Le Parlement arménien, contrôlé par l’alliance Im Kayl (Mon Pas) du premier ministre Nikol Pachinian, a voté lundi 23 mars une proposition du gouvernement prevoyant des peines d’emprisonnement pour les personnes qui (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.
 
Thèmes abordés