ARMENIE

Les forces azéries s’en prennent aux villages arméniens depuis le Nakhitchevan


Les forces azerbaïdjanaises stationnées dans la region enclavée du Nakhitchevan persistent à prendre pour cibles des villages situés de l’autre côté de cette frontière très sensible, en Arménie. Le ministère de la défense d’Arménie a ainsi fait état de nouveaux tirs azéris ayant visé dans la soirée du 15 septembre, la localité d’Aréni, dans la région rurale et viticole du Vayots Dzor, au sud-est de Erevan, depuis le Nakhitchevan. Le porte-parole du ministère arménien de la défense Artsrun Hovhannisyan a comparé ces attaques répétées aux tirs sporadiques visant les villages arméniens frontaliers de la region de Tavoush, à l’extrêmité nord-est de l’Arménie, régulièrement pris pour cibles par l’armée de Bakou. “La situation est similaire à celle observée à Tavoush ; [mais] les tirs ont été moins fréquents”, a précisé A. Hovhannisyan en ajoutant que contrairement à ce qui s’est passé dans la région de Tavoush, les balles tirées par les soldats azéris depuis leurs positions du Nakhitchevan n’ont pas atteint le village visé. A.Hovannisyan a souligné que certaines des fermes et autres propriétés agricoles des populations rurales arméniennes de la région sont situées sur la frontière, et que des unités des forces arméniennes ont patrouillé le long de cette frontière pour riposter et faire taire le feu ennemi. Le même samedi 15 septembre, l’armée azerbaïdjanaise avait tire à plusieurs reprises sur le village de Koti de la province de Tavoush. Suren Sepkhanyan, un habitant de ce village âgé de 60 ans, avait été blessé par l’un de ces tirs ennemis et conduit à l’hôpital de Noïemberian dont les médecins rapportent que son état n’inspire aucune inquiétude. Peu avant, Koti, mais aussi d’autres villages du Tavoush, comme Chinari, Vazashen et Baghanis, avaient essuyé le tir nourri des forces de Bakou. Cette intensification inquiétante des attaques de Bakou sur les positions arméniennes a été portée à l’attention de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), par la vice-présidente du Parlement arménien, Arpine Hovannessian, qui assume la présidence de la délégation lors de la réunion annuelle du Parlement de l’organisation de Strasbourg.

par Garo Ulubeyan le vendredi 21 septembre 2018
© armenews.com 2018


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés