Soutenez Armenews !
SERIE Rubrique

Les limbes des Noël passés interprétés par un Andy Serkis inquisiteur


La mini-série en trois parties A Christmas Carol est désormais disponible sur Canal + Séries. Sous la houlette du créateur de Peaky Blinders, elle revisite la légende de Scrooge inventée par Charles Dickens, avec au casting Guy Pearce et Andy Serkis.

Steven Knight, créateur de Peaky Blinders, Taboo et See, s’associe à la production avec Tom Hardy, son acteur fétiche, pour proposer une adaptation sous forme de mini-série du célèbre conte de Dickens. Guy Pearce prête ses traits à l’acariâtre M. Scrooge, aux côtés d’un autre membre du casting de Taboo, Stephen Graham, Joe Alwyn et Andy Serkis (La Planète des Singes, Le Seigneur des Anneaux), à nouveau méconnaissable sous les traits d’un esprit de « Noël passé », inquisiteur et opiniâtre.

<span class="caps">JPEG</span> - 139.2 ko

L’histoire se déroule à Londres, en 1843, à la veille de Noël. L’homme d’affaires Ebenezer Scrooge déteste cette célébration et oblige son employé Bob Cratchit à venir travailler en ce jour de fête. Publié en 1843 par Charles Dickens, et traduit chez nous sous le titre Un conte de Noël, A Christmas Carol raconte comment cet être avare, misanthrope et cruel, va être visité, le soir du réveillon, par son associé décédé, Jacob Marley. Ce dernier le met en garde contre la sécheresse de son cœur. C’est le début d’un parcours initiatique, qui va amener Scrooge à s’ouvrir à l’humanité, au partage et à la compassion. Trois fantômes lui rendent visite : le fantôme des Noëls passés (dont les limbes sont endossés par l’excellent Andy Serkis, bientôt à l’affiche de Batman), du présent et des Noëls futurs. Tous lui montrent des scènes de vie et lui dépeignent l’échec de son attitude égoïste. Ils ont pour mission de lui montrer ses erreurs, et de le tourmenter jusqu’à ce qu’il comprenne que son manque de compassion a fait des victimes, et qu’il condamne son âme s’il refuse de changer. L’adaptation de Steven Knight est aussi sombre et rugueuse que le cœur d’Ebenezer Scrooge, misanthrope contraint de faire un examen de conscience le soir du réveillon de Noël pour échapper à la damnation éternelle.

L’intérêt de cette mini-série historique réside dans sa mise en perspective des conséquences du capitalisme à outrance, mis en parallèle avec la misère affective du héros. Une allégorie de Noël sur le bien et le mal aux allures de fable gothique, visuellement irréprochable. Mais aussi une parabole sur la charité et le don de soi toujours bonne à prendre en 2020.

Texte : Claire Barbuti / Photos : Copyright FX Productions

La mini-série en trois épisodes A Christmas Carol est disponible sur Canal+ depuis le 6 janvier.

<span class="caps">JPEG</span> - 56.6 ko

par Claire le mercredi 12 février 2020
© armenews.com 2020


 


 
Thèmes abordés