POLITIQUE Rubrique

Le frère de Sarkissian dénonce les demandes de paiement à son endroit


Un frère controversé de l’ancien président Serzh Sarkisian a condamné lundi comme étant illégal un paiement de 30 millions de dollars à l’État exigé par le Premier ministre arménien Nikol Pashinian.

S’exprimant lors d’un rassemblement le 11 septembre à Erevan, Pachinian a déclaré qu’Alexandre « Sachik » Sarkisian détenait cette somme sur l’un de ses comptes bancaires en Arménie. « J’exige que Sashik Sarkisian s’engage publiquement à retirer ces 30 millions de dollars d’ici une semaine et à les restituer au budget de l’État  », a-t-il déclaré, dans le contexte de la lutte déclarée de son gouvernement contre la corruption.

Le Bureau du Procureur général a déclaré lundi que ces avoirs et d’autres avoirs personnels de Sarkisian ont été gelés en juillet dans le cadre d’une enquête criminelle menée par le Service national de sécurité (NSS). Elle n’a donné aucun détail sur cette enquête. De même, le SNRS a refusé d’en dire davantage.

Dans une déclaration écrite, M. Sarkisian a insisté sur le fait que la demande de M. Pashinian et le gel de son compte bancaire sont illégaux. Il a fait valoir que les autorités n’ont apporté aucune preuve que l’argent en question avait été gagné illégalement. L’homme de 62 ans a également accusé le Premier ministre d’avoir violé le secret bancaire garanti par la loi arménienne.

Sarkisian a en même temps précisé qu’il serait prêt à donner « une partie de ses moyens financiers qui lui appartiennent légalement » à l’État si ses biens et ceux des membres de sa famille étaient débloqués. Mais il n’a donné aucun chiffre.

L’attaché de presse de M. Pashinian, Arman Yeghoyan, a réagi avec prudence à la déclaration de M. Sarkisian. « Nous devons attendre d’autres développements », a-t-il déclaré au service arménien de RFE/RL (Azatutyun.am).

Sarkisian, a maintes fois suscité la controverse dans le passé par son comportement flamboyant et ses insultes à l’adresse des opposants à l’ancien régime. On pense qu’il dispose d’intérêts commerciaux importants.

Les critiques l’accusent depuis longtemps d’avoir abusé du pouvoir de son frère pour accumuler ses richesses. Certains d’entre eux affirment qu’au cours de la gouvernance de Serj Sarkisian de 2008 à 2018, les hommes d’affaires arméniens étaient régulièrement contraints de donner à Alexandre 50 % des parts de leurs entreprises lucratives. Les nouvelles autorités d’Erevan n’ont cependant pas encore rendu publiques les preuves de ces rumeurs.

Dans sa déclaration, Alexandre Sarkisian a affirmé qu’il avait fait fortune en Russie, où il avait vécu de 1985 à 1995. "Je suis retourné en Arménie avec une grosse somme, après quoi je n’ai pas cessé de faire des affaires pendant un an », a-t-il dit.

M. Sarkisian a été brièvement détenu à deux reprises par les forces de l’ordre pour être interrogé après l’arrivée au pouvoir de Pachinian en mai, à la suite du mouvement de masse qui a fait tomber le gouvernement de son frère. Il n’a été formellement accusé d’aucun crime.

En revanche, les autorités ont porté des accusations criminelles contre ses deux fils. L’un d’entre eux, Hayk Sarkisian, a été arrêté en juillet pour tentative de meurtre et détention illégale d’armes, ce qu’il nie fermement. Son autre fils, Narek, a fui le pays peu avant d’être accusé d’enlèvement.

par Ara Toranian le mardi 18 septembre 2018
© armenews.com 2019


 

P.S Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés