REVUE DE PRESSE

« Turquie : démocrature et récession »


Le référendum du 16 avril 2018 a mis fin à quatre-vingt-quinze ans de parlementarisme en instaurant un régime hyperprésidentiel.
Recep Erdogan a mis à profit le putsch avorté du 15 juillet 2016 pour effectuer un coup d’État légal qui a transformé la Turquie en démocrature islamique. Le référendum du 16 avril 2018 a mis fin à quatre-vingt-quinze ans de parlementarisme en instaurant un régime hyperprésidentiel. Il confie tous les pouvoirs au chef de l’État qui dirige également le gouvernement, les armées et les services secrets ainsi que le parti AKP, tout en légiférant par décret et en nommant à tous les (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.