ARMENIE

Problème d’évacuation des déchets à Erevan


Après des mois de critiques à propos de la collecte des déchets à Erevan, l’opérateur privé de la ville s’est engagé à résoudre le problème sous peu.

« Au cours des prochains jours, les citoyens verront que la gestion des déchets sera réglementée », a annoncé Nicholas El Tawil, directeur de la société libanaise Sanitek, lors d’une conférence de presse vendredi.

Les résidents de la capitale arménienne ont organisé plusieurs manifestations devant le bureau de Sanitek au cours des dernières semaines, exigeant que la société, active à Erevan depuis 2014 et exerçant le monopole de la gestion des déchets, change son approche.

Des tas d’ordures sont observables dans pratiquement tous les districts d’Erevan, les camions à ordures de Sanitek n’étant pas apparus pendant des jours pour les ramasser.

Les résidents en colère se sont plaints de la mauvaise odeur et des mauvaises conditions sanitaires qui en ont découlées cet été dans la ville en raison du mauvais service offert par l’opérateur privé.

Le problème de la mauvaise élimination des déchets par Sanitek a été soulevé à plusieurs reprises par les autorités arméniennes. Ces dernières semaines, la municipalité d’Erevan a imposé des amendes de plus de 50 000 dollars à l’entreprise et l’a mise en garde contre des sanctions plus strictes à moins que la situation ne s’améliore.

Pour expliquer la détérioration de son travail, Sanitek a évoqué la pénurie de camions à ordures qui, selon elle, sont fréquemment tombés en panne à cause des mauvaises routes menant au site d’enfouissement. La société a également fait état de dommages excessifs à ses poubelles causés par les résidents, ce qui augmente les coûts globaux de la collecte des ordures.

Lors d’une conférence de presse vendredi, le directeur de Sanitek a reconnu que son entreprise n’avait pas rempli ses obligations au cours des trois derniers mois. « Mais nous n’avons pas fui nos responsabilités », a t-il précisé.

Auparavant, la société avait acheté de nouveaux camions à ordures en route vers l’Arménie.

Avant les élections du 23 septembre au Conseil des anciens d’Erevan, de nombreux partis et blocs politiques participant à la campagne promettent d’attirer davantage d’opérateurs de gestion des déchets dans la ville.

Dans cette optique, El Tawil a déclaré que tout autre investisseur ou opérateur serait toujours confronté aux mêmes problèmes. « Nous sommes impatients de coordonner [notre travail] avec la nouvelle municipalité. Nous pensons et espérons que le nouveau gouvernement élaborera un plan directeur pour la collecte des déchets non seulement pour Erevan, mais aussi pour l’ensemble du pays », a déclaré le représentant de Sanitek, démentant que les problèmes de la société aient commencé après la démission de l’ancien maire Taron Markarian.

El Tawil a déclaré qu’ils discuteraient avec les autorités de la ville de la possibilité de confier à une entreprise internationale la supervision de Sanitek en tant que contractant. « Parce que la gestion des déchets est une question très compliquée et délicate », a conclu El Tawil.

par Claire le lundi 17 septembre 2018
© armenews.com 2018


 

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés