Soutenez Armenews !
Soutenez Armenews !
MARSEILLE Rubrique

Arsen Goulamirian défend son titre de Champion du Monde WBA


« Nouvelles d’Arménie magazine » était présent ce vendredi 27 décembre à l’Hôtel de la Région Sud à Marseille pour assister à la pesée et à la conférence de presse d’Arsen Goulamirian et de Constantin Bejenaru, son challenger pour le titre de Champion du Monde WBA des lourds-légers qui aura lieu ce samedi 28 décembre au Palais des Sports de Marseille.
Exercice et passage obligé des champions et de leurs coachs pour se jauger et se toiser du regard avant le combat où les coups seront servis avec force, l’événement avait attiré beaucoup de monde.
Sébastien Acaries, figure incontournable du Noble Art en France, promoteur d’Arsen Goulamirian et de ce 3e Championnat du Monde organisé aux Palais des Sports de Marseille était le maître de cérémonie de ce show d’avant combat.
<span class="caps">JPEG</span> - 1.4 Mo
JAMAIS 2 SANS
Pour Arsen, le promoteur UniVent et le diffuseur Canal +, c’était une suite logique de revenir sur ses terres à Marseille où il est devenu champion du monde pour la première fois le 24 mars 2018 face à Ryad Merhy. L’arménien de Gumri enchainera un second titre le 20 octobre 2018 toujours dans cette salle en remportant son combat contre l’Australien Mark Flanagan.
Devant le public enthousiaste, qui acclamait le champion, Arsen avait dédié ce soir là son titre à la mémoire de Charles Aznavour disparu quelques jours avant.
<span class="caps">JPEG</span> - 1.2 Mo

LA PESÉE 
Premier à faire son apparition devant la presse et les nombreux spectateurs, Constantin Bejenaru montrait toute sa détermination avec un regard froid. D’origine moldave, il a fait une longue carrière en Roumanie avec 200 combats amateurs et vit depuis peu à Brooklyn. 
<span class="caps">JPEG</span> - 1.3 Mo

« UN GROS ENCAISSEUR, UN DUR AU MAL », SEBASTIEN ACARIES
Agé de 35 ans, mesurant 1 m 80 le gaucher qui figure dans le top 15 de la catégorie affichait sur la balance le poids de 90kg150.
Avec 14 victoires à son actif, dont 4 par KO, « cette patte gauche », comme le souligne Sébastien Acaries, vient faire le combat.
« Les deux boxeurs vont vouloir marquer le terrain. Bejenaru ne vient pas pour subir, ou pour chercher à travailler en contre, il va venir pour imposer son rythme et poser sa boxe.Il bouge énormément, il a un bon jeu de jambes et il est très rapide en frappe. Ce sont des paramètres très importants. Arsen en est conscient et prend au sérieux son adversaire. Le Moldave possède une expérience et une assurance de très haut niveau. C’est un passage obligé pour chercher un nouveau titre de champion du monde », a déclaré Sébastien Acaries.
Arrivé à Marseille depuis 10 jours pour préparer la rencontre Constantin Bejenaru a déclaré avoir signé ce combat quelques jours seulement après la victoire d’Arsen Goulamirian à l’AccorHôtels Arena de Paris Bercy face à l’Australien Kane Watts le 15 novembre dernier.
Avec ses préparateurs et son coach Bejenaru a visionné tous les combats de Goulamirian. Pour la petite histoire, les deux hommes ont déjà combattu ensemble en amateur il y a plusieurs années. Arsen avait remporté le combat.
« Pour moi la boxe est comme un jeu d’échecs, la façon dont tu bouges tes pions, fait le combat », a déclaré le Moldave, fin tacticien et observateur averti de ses adversaires.
<span class="caps">JPEG</span> - 1.5 Mo

« FEROZ »
Arsen Goulamirian surnommé Feroz, revient de Big Bear Lake, en Californie où sur les sommets enneigés à 2500 m d’altitude il prépare ses combats avec son coach Abel Sanchez et Murat Gassiev, ex-champion IBF-WBA des lourds-légers.
<span class="caps">JPEG</span> - 1.3 Mo

LA DURE ECOLE AMERICAINE, A LA SAUCE PIMENTÉE MEXICAINE D’ABEL SANCHEZ
Ces entraînements poussent les boxeurs au bout de leurs limites physiques et psychiques.
« Je suis le boss, vous êtes mes élèves », aime dire le coach mexicain.
L’appétit insatiable, assoiffé de victoire, les poings d’aciers , Feroz veut garder la cadence et bien finir l’année.
« Abel m’a changé le regard vers la boxe et la façon d’appréhender le ring. Je prépare tous mes combats à 100% et j’ai l’Envie tout simplement », », a dit Arsen Goulamirian.
<span class="caps">JPEG</span> - 1.6 Mo
« C’EST LA VICTOIRE QUI FAIT TENIR ICI. ÇA NE S’EXPLIQUE PAS, ÇA SE VIT ».
Devant la cadence et les souffrances endurées lors des entraînements, Arsen affirme ne plus savoir s’il est un robot ou un humain, devant la charge des ses entraînements Arsen n’a pu assister aux mariages de ses trois cousines en Arménie, récemment. « Quand tu gagnes, tu oublies la souffrance », dit-il.
<span class="caps">JPEG</span> - 1.6 Mo

MIEL D’ARMÉNIE
Épicurien, Feroz dévore 4 à 5 kg de miel « made in Armenia » lors de ses intenses préparations. En effet, après le décès de son grand-père apiculteur, c’est son oncle qui a repris la miellerie composée d’une centaine de ruches, qui produisent un vrai nectar crémeux gorgé des parfums des montagnes d’Arménie.Ce dernier, régulièrement lui fait parvenir ses kilos de bienfaits.

« INVICTUS »
Avec 25 victoires, dont 17 par KO le Franco-arménien de 31 ans, mesurant 1m86, affichait à la pesée 89kg 300 de muscles et de puissance.
À ses côtés Sébastien Acaries nous affirmait qu’Arsen était en progression totale et qu’il n’avait jamais vu un garçon aussi sérieux et rigoureux avec lui-même.
« Arsen, c’est l’exemple de travail qui paie. Il ne se raconte pas d’histoires et ne se laisse passer aucune faute », dit-il.
Répondant à un journaliste qui affirmait qu’aux USA, les spécialistes prédisaient la défaite de Goulamirian et la victoire de Bejenaru, Arsen, déterminé à conserver son titre de Champion du Monde et faire rêver le public marseillais et la France, a répondu : « Les spécialistes ne montent pas sur le ring. Ce que pensent les gens et la réalité du ring sont deux choses différentes. Samedi soir je ferai la différence ».
Dont acte, l’homme a du caractère et veut conserver sa ceinture poings pour poings. Qu’on se le dise, Feroz rugira tel un fauve sur sa proie.
<span class="caps">JPEG</span> - 1.6 Mo

UN CHAMPIONNAT DU MONDE EN ARMÉNIE
Sébastien Acaries a déclaré vouloir organiser en 2020 un Championnat du Monde en Arménie avec Arsen Goulamirian.
Il a remercié la société de paris sportifs en ligne VBET, dont le siège est à Erevan qui depuis le 15 novembre 2019 est partenaire majeur d’ UniVent et d’Arsen Goulamirian.
Sébastien a souligné le dynamisme de cette société qui s’installe dans différent pays dont la France.
Au pied du ring avec Arsène Goulamirian, « Nouvelles d’Arménie Magazine » et armenews.com rendront compte de la soirée complète avec reportage photos dimanche matin.
Vaghinak Tamrazyan un Russe d’origine arménienne sera sur le ring ce samedi soir.Il affrontera le marseillais Amed El Moussaoui, dans la catégorie des Supers- Welters.
Nous donnons rendez-vous à tous les supporters d’Arsen ce samedi 28 décembre aux Palais des Sports de Marseille pour la célébration de sa 4e ceinture mondiale WBA des Lourds-Légers pour finir l’année en beauté et en victoire. L’occasion également de célébrer le Noël arménien avant l’heure pour Arsen Goulamirian.

Alain Sarkissian

par Ara Toranian le samedi 28 décembre 2019
© armenews.com 2020


 

Texte et Photos Alain Sarkissian