Soutenez Armenews !
FRANCE Rubrique

Haut-Karabakh : quand l’Etat fait la chasse aux chartes d’amitié


Lyon, 3 oct 2019 (AFP) - Après Valence et Saint-Étienne, parmi d’autres communes, c’était au tour de Villeurbanne, jeudi, de comparaître devant le tribunal administratif en raison de son « amitié » déclarée pour le Haut-Karabakh, enclave séparatiste de l’Azerbaïdjan à majorité arménienne. Depuis juin, Arnouville (Val-d’Oise), Bourg-de-Péage et Bourg-lès-Valence (Drôme), Décines-Charpieu près de Lyon, ont connu le même sort. Les tribunaux, saisis par les préfets, ont annulé les « chartes d’amitié » que ces municipalités avaient signées avec des collectivités du Haut-Karabakh, jugées contraires aux (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.
 
Thèmes abordés