Soutenez Armenews !
Soutenez Armenews !
CINEMA Rubrique

Décès de Mardik Martin, scénariste pour Scorsese et The Cut


Le scénariste Mardik Martin, connu pour avoir écrit les premiers films de Martin Scorsese dont Raging Bull, est mort le 11 septembre à l’âge de 82 ans. Né en Iran dans une famille arménienne et élevé en Irak , où il a travaillé pour une agence de films lors de son adolescence, il part à la conquête des états-Unis en faisant des études d’économie à la New York University.

Mais Mardik Martin a toujours baigné dans le milieu du cinéma. Il rencontre en 1961 Martin Scorsese à NYU, où il finit par étudier le cinéma. Très rapidement, ils travaillent ensemble et écrivent le premier court-métrage du cinéaste, It’s Not Just You, Murray (1964). Vient ensuite Who’s That Knocking at My Door ? (1967). En 1973, sort Mean Streets, premier grand succès de Scorsese avec Robert de Niro et Harvey Keitel. « Tout ce que Scorsese a fait en sortant de NYU, il l’a fait avec Mardik. Ils formaient une équipe  », expliquait une amie du duo au Los Angeles Times en 2007.

<span class="caps">PNG</span> - 894.6 ko

Alors que Scorsese décroche la Palme d’or et obtient un succès mondial avec Taxi Driver, écrit par Paul Schrader, Mardik Martin planche de son côté sur le scénario de New York New York, ambitieux mélodrame musical sorti sans succès en 1977. En 1980 sort leur dernière collaboration, Raging Bull, biopic consacré au boxeur Jake La Motta qui permet à Robert de Niro de décrocher l’Oscar du meilleur acteur. En octobre 2007, à l’occasion de la sortie d’un documentaire sur la vie de Mardik Martin (Mardik : De Bagdad à Hollywood), le Los Angeles Times l’avait rencontré. Il racontait alors : « Bob et moi on s’est assis et on a regardé tous les films de boxe qu’on a pu trouver - pas pour les copier, au contraire, on voulait faire quelque chose qui n’avait jamais été fait. » Ils ont fini par convaincre Scorsese, qui a réalisé grâce à eux l’un de ses plus grands films. Mardik Martin a également travaillé sur plusieurs documentaires de Scorsese, comme American Boy : A Profile of Steven Prince et The Last Waltz.

Mardik : Baghdad to Hollywood Intro/Trailer from Lakan de Leon on Vimeo.

Dans les années 1980, Mardik Martin s’éloigne des plateaux de cinéma pour devenir professeur à NYU. En raison de son addiction à la drogue, plusieurs films lui ont échappé à cette époque, comme L’Impasse de Brian de Palma. Plus récemment, Fatih Akin a fait appel à lui pour écrire The Cut, film sur le génocide arménien. L’Armenian Film Society a acclamé la grandeur du scénariste en commentant à The Hollywood Reporter : « Mardik était une immense figure dans la communauté arménienne, mais également dans l’histoire du cinéma - il sera terriblement regretté ».

Claire Barbuti

par Claire le lundi 16 septembre 2019
© armenews.com 2019


 


 
Thèmes abordés