ARMENIE

Le gouvernement va sévir contre les achats de vote


La législation arménienne en vigueur interdit aux candidats de partis ou sans étiquettes de donner ou promettre de l’argent, ou quelque autre avantage ou services aux électeurs durant la campagne électorale.
Mais cette pratique d’achat de votes, qui reste très répandue comme l’ont montré les dernières législatives d’avril 2017, d’où est issu l’actuel Parlement, dont l’ancien parti républicain (HHK) au pouvoir reste la première formation, n’est punie à ce jour que par de simples amendes.
Le nouveau gouvernement de Nikol Pachinian, dont le parti n’est représenté que par une poignée de députés dans ce (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.
 
Thèmes abordés