DIPLOMATIE Rubrique

Erevan nie l’existence de frictions avec Moscou


Le refus de la Russie d’extrader d’anciens responsables arméniens inculpés et la décision de l’Arménie d’accorder l’asile à un activiste anti-gouvernement russe ne sont pas un signe de discorde entre les deux pays alliés, a déclaré vendredi le ministre des Affaires étrangères, Zohrab Mnatsakanian.
"Les relations interétatiques entre la Russie et l’Arménie reposent sur des bases solides et cela n’a pas changé, a-t-il assuré lors d’une conférence de presse. Nous avons des processus de nature juridique, mais au niveau interétatique, nous sommes en mesure de maintenir l’agenda important au cœur duquel notre (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.