SUEDE

Suède : Un négationniste d’origine turque aux législatives, exclu de son parti


Le Parti suédois du Centre (libéral) a annulé l’adhésion de son candidat aux parlementaires prévues le 9 septembre prochain.

Mikail Yuksel, le candidat d’origine turque exclu, a indiqué aux médias turcs qu’il a été accusé d’être le « porte-voix » du président turc Recep Tayyip Erdogan.

Il a ajouté que certaines personnes en Suède avaient été perturbées par sa campagne organisée notamment dans le district de Kulu relevant de la province de Konya (centre de la Turquie) dans le cadre des élections suédoises.

Le parti ne l’a pas défendu face à la campagne organisée contre lui, a-t-il déclaré, relevant que les attaques ont compris des critiques concernant son père, qui était un ancien maire du Parti d’action nationaliste (MHP).

« Malgré mon désintérêt à l’égard de la politique turque et mon souci de résoudre les problèmes des citoyens ici (en Suède), ils m’ont obligé de commenter la politique turque, et ont suscité contre moi des allégations mensongères », a poursuivi Yuksel.

« Mon parti n’a pas fait preuve de courage face à cette campagne de diffamation quand les journaux suédois ont repris lesdites allégations », a-t-il noté.

Il a souligné qu’il a subi des pressions pour l’inciter à faire des déclarations sur le génocide arménien car en Février 2015 à Mynttorget à Stockholm Mikail Yüksel dans un discours avait nié le génocide des Arméniens, des Assyriens / Syriens et des Grecs du Pont en 1915.

Yuksel a soutenu qu’il « maintient sa candidature aux élections, appelant les musulmans et les Turcs dans la ville de Göteborg (sud) à voter en sa faveur ».

Il a par ailleurs affirmé qu’il tient à fonder un nouveau parti en cas de victoire aux parlementaires.

par Stéphane le vendredi 24 août 2018
© armenews.com 2018


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés