JUSTICE Rubrique

Mon Pas échoue de nouveau à faire désigner un membre du Conseil de la magistrature


La majorité progouvernementale à l’Assemblée nationale a de nouveau échoué à installer un nouveau membre de la surveillance judiciaire de l’État arménien.
L’alliance au pouvoir, Mon Pas, a proposé la semaine dernière Anna Margarian, professeure de droit à l’Université d’Etat d’Erevan, à un poste vacant au sein du Conseil supérieur de la magistrature. Margarian devait être soutenu par au moins 80 membres des 132 membres du Parlement. Mon Pas détenant 88 sièges au Parlement, son élection semblait courue d’avance.
Toutefois, seuls 66 députés ont voté pour Margarian lors du scrutin secret lundi. Dix-neuf autres (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.