EREVAN

Elections municipales : Pachinian et ses alliés divisés


Le parti du Contrat civil du Premier ministre Nikol Pachinian et ses deux principaux alliés s’affronteront lors des prochaines élections municipales à Erevan, soulevant de nombreuses questions sur l’avenir de l’alliance Yelk.

Le ministre de la Justice, Artak Zeynalian, a confirmé hier que le Contrat civil et les partis République et Lumineuse Arménie n’avaient pas désigné un candidat commun pour le poste vacant de maire d’Erevan. République et Lumineuse Arménie ont décidé de former un nouveau bloc pour les élections anticipées prévues le 23 septembre, a annoncé M. Zeynalian, ajoutant qu’il serait lui-même candidat à ces municipales.

« J’ai accepté de diriger la liste électorale de l’alliance qui va être formée par les partis République et Lumineuse Arménie », a-t-il révélé à la presse. Il a ajouté qu’il se retirera de son poste ministériel lorsque la campagne pour les élections d’Erevan commencera officiellement début septembre.

Les trois partis ont créé Yelk avant les élections législatives en Arménie qui ont eu lieu en avril 2017. Leur bloc a terminé troisième lors de ces élections, remportant 9 sièges sur les 105 de l’Assemblée nationale.

République et Lumineuse Arménie ont refusé de soutenir Pachinian quand il a lancé en avril des manifestations de masse à la suite de l’annonce du président sortant Serge Sarkisian de se maintenir au pouvoir. Les rassemblements ont rapidement pris de l’ampleur, obligeant Sarkissian à se retirer et à laisser sa place à Nikol Pachinian.

Malgré cette divergence de point de vue, Pachinian a accordé à ses partenaires de Yelk deux postes ministériels dans son cabinet formé en mai. Néanmoins, le Contrat civil a par la suite décidé de présenter son propre candidat à la mairie.

Interrogé sur l’avenir de Yelk, Zeynalian, affilié au parti République, a rétorqué : « L’alliance Yelk a une faction à l’Assemblée nationale qui fonctionnera jusqu’à la dissolution de l’Assemblée nationale. Yelk est la base de soutien politique du gouvernement actuel et est également représenté au sein du gouvernement. »

« Nous allons faire de l’Arménie un pays véritablement démocratique et de droit, et c’est l’une des étapes de cette voie », a ajouté le ministre.

Nikol Pachinian prévoit d’organiser de nouvelles élections législatives avant juin prochain. Son parti doit encore décider s’il ira avec l’alliance Yelk, ou s’il se présentera seul pour ce vote.

par Claire le mercredi 22 août 2018
© armenews.com 2018


 

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés