JUSTICE Rubrique

Selon l’opposition parlementaire, Kotcharian n’est pas un prisonnier politique


Les deux partis de l’opposition représentés au Parlement arménien ont déclaré mercredi qu’ils ne voyaient aucune raison politique cachée derrière la dernière arrestation de l’ancien président Robert Kotcharian.
La Cour d’appel d’Arménie a autorisé les enquêteurs à arrêter de nouveau Kotcharian mardi, plus d’un mois après sa libération par un tribunal de première instance en attendant l’issue de son procès. L’ex-président assure que la décision a été motivée politiquement.
« Nous ne voyons aucun élément de persécution politique, a commenté Ani Samsonian, une parlementaire de haut rang du parti d’opposition (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.
 
Thèmes abordés