Soutenez Armenews !
Soutenez Armenews !
EREVAN Rubrique

Des œuvres inédites de l’artiste Felix Eghiazarian exposées au musée Saryan


C’est une explosion pas comme les autres qui s’est ouverte le 2 juin dernier au Musée Saryan à Erevan…Des œuvres inédites de l’artiste Félix Eghiazarian, qui nous a quitté en 2014, sont enfin proposés au regard, et font ainsi revivre les dernières créations de ce très grand nom de l’art, des créations qui dépassent largement toutes les limites et les codes habituels. Intitulée « entre les cycles », de part et d’autre de salle d’un musée Saryan très bien rénové, les œuvres reflètent effectivement des inspirations, des cycle justement, différents de ce maître de la peinture arménienne : figuratives ou abstraites, chaque toile explore des thèmes récurrents chez Félix – le peu de distance entre la vie et la mort, la sensation, physique de la perte, de la souffrance, mais aussi, la sexualité, la réunion et la désunion continuelle des corps et des esprits.

<span class="caps">JPEG</span> - 314.8 ko

Né à Erevan en 1947, Félix est diplômé de l’Institut des beaux-arts. Marié et père de famille très jeune, il participe dès 1970 à des expositions et biennales collectives en Arménie, Russie, Géorgie, France, États-Unis, Tchécoslovaquie, Portugal, Italie, Chine et ailleurs encore. Chef décorateur du théâtre de chambre à Erevan (1983-1988), il a participé à plus de 20 expositions individuelles dans différents pays et, depuis 1997, il est membre de l’Association française des artistes « Figuration Critique ». Membre de l’Union des artistes de l’Arménie, il a été décoré de la Médaille du mérite d’Arménie en 2012. Peintre-né, il a des influences multiples, celles de la Renaissance italienne comme de l’impressionnisme, de l’Age d’or de la peinture flamande comme des débuts du XXe siècle.

<span class="caps">JPEG</span> - 554.2 ko

Derrière cette magnifique exposition, les efforts d’un commissaire d’exposition venu de New York, Aramazt Kalayjian ainsi que de la famille de Felix Eghiazarian.. « Ce projet a été pour moi non seulement un travail d’amour envers les œuvres de Felix Eghiazarian, mais aussi une responsabilité, celle de représenter une grande figure de l’art armenien, qui a explorépendant toute sa vie différents thèmes et techniques avec une dévotion profonde à l’art.” L’exposition suit en fait deux séries d’œuvres qui ont donc leurs propres cycles de thèmes. Le « Cycle Zero » est composée des dernières œuvres de Félix Eghiazarian, celles que personne ou presque n’a eu l’occasion de voir avant sa disparition, tandis que le « Cycle un », lui, se compose lui des œuvres de techniques mixtes, où la passion du maître pour l’expérimentation et la maîtrise de son art se rejoignent, hybridant des natures mortes, de la typographie, des estampes en relief et des dessins figuratifs. Comme l’explique Tatevik Yeghiazarian, l’une des filles de l’artiste : “Quand j’ai rencontré Aramazt Kalayjian, il connaissait déjà l’œuvre de mon père et en était vraiment amoureux. Alors, l’idée d’organiser une exposition permettant à un public plus large de connaitre différents aspect de l’œuvre de Felix Eghiazarian est venue naturellement.”

<span class="caps">JPEG</span> - 588.6 ko

Le vernissage de l’exposition a vu une foule énorme se presser…Sur scène, dès les premières minutes de l’ouverture, a résonné l’étonnante performance musicale d’Alex Baboian et d’Armen Hyusnunts. La musique d’Alec Baboian est profondément ancrée dans le jazz, mais s’épanouit également avec de nombreuses autres influences musicales - blues, soul, électronique, avant-garde, musique classique du XXe siècle, musiques folkloriques. Armen Hyusnunts est saxophoniste, compositeur, arrangeur, chef d’orchestre du groupe de jazz arménien, artiste émérite de la République d’Arménie. Leur performance s’est accompagnée de celle de l’excellent guitariste et compositeur Dave Geodakyan, l’un des membres du groupe de rock Crimesterdam.

<span class="caps">JPEG</span> - 342.8 ko

Cette exposition va se poursuivre jusqu’au 23 juin, au quatrième étage du Musée Saryan, et vous permettre, si vous êtes de passage dans la capitale, de voyager dans la vie et l’œuvre d’un artiste extraordinaire, dont aucune création ne laisse indifférent tant elle porte en elle l’universalité des thèmes autant qu’une maîtrise exceptionnelle des différentes techniques et styles, chacune reflétant le monde intérieur d’un homme d’exception.

<span class="caps">JPEG</span> - 355.9 ko

Lien vers page FB : https://www.facebook.com/felixeghiazarian/

<span class="caps">JPEG</span> - 338.1 ko

Texte : Laurence Ritter

par Claire le mercredi 12 juin 2019
© armenews.com 2019


 


 
Thèmes abordés