MUSIQUE

No One is Innocent : le plaisir coupable du rock


Si certains s’assagissent avec le temps, ne comptez surtout pas sur No One Is Innocent pour rentrer dans le moule. 25 ans après leurs débuts, leur dernier opus, Frankenstein, est toujours aussi puissant, agressif, libertaire… Un cri du cœur jouissif !

3 ans après la déferlante Propaganda, album du retour aux sources, No One Is Innocent poursuit dans la même veine avec Frankenstein, produit par Fred Duquesne (Mass Hysteria, Ultra Vomit) et masterisé par Ted Jensen (Alice In Chains, Pantera). Toujours fidèle à son ADN, entre Black Sabbath, Rage Against The Machine ou les Stooges, No One Is Innocent sait surprendre avec une formule à l’épreuve du temps : riffs implacables, grooves, hymnes incarnés. Une formule qui les impose encore et toujours dans le cercle restreint des chefs de clans du rock à grosses guitares.

<span class="caps">JPEG</span> - 31.6 ko

Vous les avez raté lors des festivals en ce début d’été ? Il vous reste deux dates d’ici la fin du mois !
- Le 25 août au Festi’Map à Périgueux

- Le 31 août au Whatsabar à Bar-le-Duc
Plus d’infos : http://www.nooneisinnocent.net/

par Claire le dimanche 19 août 2018
© armenews.com 2018


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés