MILITANTES KURDES TUÉES À PARIS EN 2013 Rubrique

Enquête relancée sur l’éventuel rôle des services turcs


Paris, 15 mai 2019 (AFP) - Un juge antiterroriste a été chargé mardi de reprendre l’enquête sur l’assassinat en 2013 à Paris de trois militantes kurdes, à la demande des familles qui réclament d’approfondir la thèse de l’implication des services secrets turcs (MIT), a appris l’AFP mercredi de sources concordantes. Les familles avaient déposé en mars 2018 une plainte avec constitution de partie civile pour obtenir la reprise des investigations sur les possibles commanditaires et complices de ces assassinats. L’unique suspect, le Turc Omer Güney, était mort d’un cancer du cerveau fin 2016 à la (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.