RESEAUX SOCIAUX Rubrique

Négationnisme en Belgique : la lettre de Caroline Safarian


A Monsieur le Premier Ministre, Nikol Pachinian, Premier Ministre de la République d’Arménie,

OBJET : Belgique, complice du négationnisme à l’encontre du génocide des Arméniens de 1915,

Monsieur le Premier Ministre,

Je suis belge d’origine arménienne et mes racines arméniennes ont une importance pour moi pour plusieurs raisons. D’abord parce qu’elles me permettent d’appréhender les autres avec une certaine ouverture mais aussi une curiosité face aux différences qui composent le monde qui m’entoure. C’est d’ailleurs un peu mon cheval de bataille puisque dans mon métier d’artiste, c’est ce que je mets spontanément en avant, dans mon écriture théâtrale, au cœur de mes projets et lors des ateliers et cours de théâtre que je donne avec passion. Ensuite parce que ces racines lointaines m’apportent une richesse et parfois une manière différente de voir les choses, d’appréhender certaines valeurs aussi (pas toujours comprises d’ailleurs dans ce milieu artistique occidental, belge, parfois dur et sans pitié !) et enfin parce qu’elles me relient à ma famille, à mes ancêtres et à toute une histoire... Entre autres, celle d’un génocide et d’une famille trucidée, éclatée, dispersée et en diaspora, à l’histoire d’un grand-père qui pleure en silence seul, le soir, dans son salon, à l’histoire d’un père dont l’identité floue, complexe, se perd, se cherche et ne tient qu’à un fil...

Je vous écris Monsieur le Premier Ministre parce que dans le pays où je vis, on se fout de cette histoire, on se fout de mon histoire et ce depuis des années !
La Belgique n’a par exemple seulement reconnu qu’en 2015 au niveau de sa Chambre, une résolution sur la commémoration du génocide arménien alors que les Arméniens le lui demandent depuis des années !
Je suis belge, Monsieur le Ministre, ma mère est belge et mes ancêtres du côté de ma mère sont tous belges... Et c’est avec regret que je vous transmets ce message, depuis mon pays, la Belgique, où le 24 avril prochain, jour de la commémoration des 104 ans du génocide des Arméniens perpétrés par les Jeunes Trucs, la Chambre belge, en séance plénière, va adopté une proposition de loi qui vise à élargir la portée de l’article 20 de la loi contre le racisme et la xénophobie (du 30 juillet 1981), dite « loi Moureaux ». Approuvé récemment en commission de Justice de la Chambre, le texte réprime toute dénégation, minimisation ou tentative de justification des génocides reconnus par une juridiction internationale. Sont concernés les génocides rwandais et de Srebrenica, en ex-Yougoslavie. Le négationnisme de l’Holocauste des juifs est, de son côté, visé par une loi spécifique datant de 1995.
N’est donc pas repris le génocide des Arméniens de 1915 !
Je suis au regret de vous dire Monsieur le Premier Ministre que la Belgique n’accorde aucune importance à notre communauté, ni à notre histoire, ni à la négation de celle-ci... Ce génocide durant lequel nous avons tous perdus des êtres chers.

La Belgique par une telle attitude, ayant de plus l’indécence de faire voter cette loi le 24 AVRIL PROCHAIN (!!), nous méprise, Monsieur le Premier Ministre et méprise d’une certaine manière la République d’Arménie.
C’est en mon nom que je vous écris ce mail parce que c’est une véritable lutte que je mène, en tant qu’artiste belge d’origine arménienne, depuis de nombreuse années pour qu’on cesse dans ce pays de faire passer les ardeurs électoralistes de certains politiciens belges, avant les valeurs humanistes de solidarité et de fraternité entre les peuples !

La Belgique et certains de ses représentants au pouvoir ont une fâcheuse tendance à aller dans le sens du vent, dans le sens qui les arrangent et selon un calcul d’un cynisme sans commune mesure, qui consiste à privilégier les communautés en son sein, selon le nombre d’individus qui les constituent !
Je suis outrée et honteuse pour la Belgique !
Et j’espère qu’elle va se reprendre et enfin considérer la communauté arménienne de Belgique et son histoire ! Cette communauté qui a apporté énormément de choses à ce pays ! Une communauté sans faille, qui sait se faire discrète, serviable, digne et respectueuse des lois belges !

Je vous sais sensible au sens profond de la démocratie Monsieur le Premier Ministre, au vu de la Révolution que vous avez mener, sans la moindre violence, en 2018, en Arménie. Vous avez amener aussi une liberté d’expression jamais connue en Arménie et j’ai une grande admiration pour votre combat afin d’éliminer la corruption dans ce pays... Je pense donc que ce qui est en train de se produire en Belgique va certainement susciter votre étonnement et celle du Président Arménien.

En Europe, les choses vont mal et l’attitude de certains pays face au racisme et à la xénophobie (avec le négationnisme comme sous-tasse au café qu’on nous sert !) ne vont malheureusement pas dans le bon sens...

Cette loi irresponsable que s’apprête à voter la chambre belge aura des répercussions inévitables sur la vie des communautés qui composent ce pays !

Les Arméniens sont soumis à de nombreuses censures depuis des années ici en Belgique et ont peur de s’exprimer à propos du génocide à cause du négationnisme ambiant.

Pour ne vous donner que quelque exemple : chaque année je participe avec le Centre Laïc Juif, à Bruxelles, en tant qu’intervenante aux journées "La haine, je dis non !’ (qui consiste à déconstruire, avec des groupes de jeunes, le discours raciste, antisémite et xénophobe et à enseigner les crimes de génocides). A de nombreuses reprises, j’ai été prise à parti par des négationnistes présents dans la salle lors des journées concernant le génocide des Arméniens. Aussi les monuments de commémoration du génocide des Arméniens sont régulièrement vandalisé en Belgique. Et c’est sans vois conter les différentes agressions subies par des Arméniens dans certaines communes de ce pays...comme celle qui s’est produite il y a une dizaine d’années lorsqu’ un magasin tenu par un Arménien à St Josse a été complètement détruit forçant son propriétaire à déménager,...
Et j’en passe et des meilleures !

Cela doit suffire Monsieur le Premier Ministre et les Arméniens de Belgique ne savent plus trop à quel sein se vouer dans ce pays qui n’a que faire, depuis des années, de leur mémoire !
J’en appelle donc à votre attention face à ce problème qui ne cesse d’enfler dans notre pays comme un insulte à la face des Arméniens...

Je reste a votre disposition, Monsieur le Premier Ministre, afin de vous tenir au courant de l’évolution des choses en Belgique et c’est avec un grand respect que je me permets de vous saluer fraternellement,

Caroline Safarian (Caroline Saf)
Bruxelles, Le 14 avril 2019

par Claire le lundi 15 avril 2019
© armenews.com 2019


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés