JUSTICE

Le chef des enquêteurs reste vague envers le cas de S.Sarkissian


Le chef de la police arménienne chargée d’enquêter sur les violences post-électorales de 2008 à Erevan a refusé de préciser si elle pouvait également poursuivre ou interroger l’ancien président Serzh Sarkisian.
Lors d’un entretien avec le service arménien de RFE/RL dimanche, Sasun Khachatrian a également rappelé que son Service spécial d’investigation (SIS) disposait de preuves suffisantes pour porter des accusations de coup d’Etat contre le prédécesseur et ancien allié de Sarkisian, Robert Kocharian.
Kocharian a été arrêté le 27 juillet, un jour après que le SIS l’a accusé d’avoir « renverser l’ordre (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.
 
Thèmes abordés