TURQUIE

Tensions diplomatiques : Ankara va dépêcher une délégation à Washington


La Turquie va envoyer dans les jours qui viennent une délégation aux Etats-Unis pour tenter de désamorcer la crise diplomatique qui a mis au supplice la monnaie turque, a annoncé mardi un responsable à Ankara.

« La délégation sera emmenée par notre vice-ministre des Affaires étrangères Sedat Önal », a déclaré sous couvert d’anonymat un haut responsable turc sans fournir davantage de détails. Les médias turcs ont rapporté que ce déplacement aurait lieu cette semaine.

Par ailleurs, l’agence de presse étatique Anadolu a indiqué mardi que le chef de la diplomatie turque Mevlüt Cavusoglu avait eu un entretien téléphonique avec son homologue américain Mike Pompeo.

Les Etats-Unis et la Turquie, deux alliés au sein de l’OTAN, traversent depuis plusieurs jours leur plus grave crise depuis plusieurs décennies. La semaine dernière, Washington a pris des sanctions contre deux ministres turcs et Ankara a réagi avec des mesures similaires.

Les tensions, déjà vives depuis plusieurs mois, ont connu une brusque escalade la semaine dernière en lien avec l’incarcération en Turquie d’un pasteur américain, Andrew Brunson, accusé par les autorités turques de « terrorisme » et d’« espionnage ».
Mais les dirigeants turcs semblent soucieux de ne pas envenimer la situation alors que cette crise diplomatique fait souffler un vent d’inquiétude sur les marchés turcs.

La livre turque, déjà très fragilisée depuis plus d’un an, a atteint son plus bas historique depuis le début des tensions. Mardi, elle s’échangeait à quelque 5,3 contre un dollar et à plus de 6,1 contre un euro.

Dans un message inhabituel posté sur Twitter, l’ambassade américaine à Ankara a déclaré que les Etats-Unis continuaient d’« être un ami et un allié solide de la Turquie, en dépit des tensions actuelles ».

Le quotidien progouvernemental Hürriyet a rapporté lundi soir que Washington et Ankara avaient négocié un « accord préliminaire » en vue d’apaiser les tensions, sans autre détail. Les autorités turques n’ont pas confirmé.

MM. Cavusoglu et Pompeo se sont rencontrés la semaine dernière à Singapour, mais leurs discussions n’avaient pas abouti sur une sortie de crise.

par Stéphane le mercredi 8 août 2018
© armenews.com 2019


 

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...

 
Thèmes abordés