CINEMA Rubrique

« La miséricorde de la jungle » : où est la frontière entre victimes et bourreaux ?


Plongée en pleine 2e guerre du Congo dans ce film réalisé par le Rwandais Joël Karekezi.

<span class="caps">JPEG</span> - 130.5 ko

1998, région du Kivu, à la frontière entre le Congo et le Rwanda. Alors que la deuxième guerre du Congo fait rage, le sergent Xavier, héros du Rwanda, et le jeune soldat Faustin perdent la trace de leur bataillon. Ils se retrouvent alors isolés et sans ressources, dans la jungle la plus vaste et la plus hostile du continent… Commence une quête pour survivre, face à la nature, aux autres, mais surtout à soi-même. « Ne plus pouvoir distinguer l’innocent du coupable, voilà ce qui me fait peur », lâche le soldat expérimenté. Car en pleine jungle, la frontière entre les deux peut vite s’estomper… Se venger de ces bourreaux, est-ce vraiment la meilleure des solutions ? Le réalisateur explique : « Je suis un rescapé du génocide du Rwanda. J’ai réussi à fuir vers Goma, au Congo. (...) La situation devint apocalyptique. Les bourreaux rejoignaient leurs victimes dans des camps surpeuplés (...). Très vite, il m’a semblé qu’aucun de ces enfants, qu’ils soient fils ou filles des bourreaux d’hier, ou ceux et celles des bourreaux d’aujourd’hui ne méritaient le sort implacable qui s’acharnaient sans distinction. Je refusais cette logique infernale et sans fin qui fait qu’un bourreau chasse l’autre. »

<span class="caps">PNG</span> - 1.8 Mo

Texte : Claire Barbuti / Photos : Urban distribution

La miséricorde de la jungle, en salles le 24 avril
Réalisé par Joël Karekezi, avec Marc Zinga (Dheepan, Qu’Allah bénisse la France), Stéphane Bak (Elle, Les Héritiers), ....

par Claire le lundi 22 avril 2019
© armenews.com 2019