JUSTICE Rubrique

Aucune accusation de fraude électorale pour Kocharian en 1998


Un organisme arménien d’application de la loi a refusé d’ouvrir une enquête criminelle officielle sur des allégations selon lesquelles l’ancien président Robert Kocharian aurait truqué une élection présidentielle pour prendre le pouvoir en 1998.
Vahan Shirkhanian, qui était alors vice-ministre de la Défense, a proféré ces accusations dans une lettre ouverte incriminante adressée à Kocharian, le mois dernier. Il a affirmé que Karen Demirchian, leader de l’Arménie à l’époque soviétique, était le gagnant légitime de l’élection à deux tours qui s’est tenue en février-mars 1998.
Demirchian avait refusé d’admettre (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.
Soutenez Armenews !
 
Thèmes abordés