Soutenez Armenews !
ARMENIE Rubrique
"

Le nouveau pouvoir arménien face à ses premières “affaires”…


Le Comité d’éthique de la haute fonction publique arménienne a estimé que le dirigeant d’un département de supervision dépendant du bureau du premier ministre Nikol Pachinian avait violé les règles d’éthique de la legislation arménienne relatives au service public. Dans un communiqué publié cette semaine, le Commité a indiqué que dans ses activités à la tête du Service de surveillance de l’Etat, Davit Sanasarian “n’a pas contribué à susciter la crédibilité et le respect dû à ses fonctions et à l’instance qu’il représente”. Le Comité a mené une enquête suite à un recours déposé par le recteur de l’Université (...)









Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.


Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.
 
Thèmes abordés