Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Artsakh


ARTSAKH
Erévan devait exiger de Bakou la reconnaissance de l’indépendance de l’Artsakh lors du cessez-le-feu de 1994 selon le général Norat Ter-Grigoryantz

Le 20 février à l’occasion du 30ème anniversaire de la naissance du Mouvement Karabagh, le général Norat Ter-Grigoryantz l’un des fondateurs de l’Armée arménienne et héros de la guerre de libération de l’Artsakh a accusé la politique agressive de l’Azerbaïdjan. Norat Ter-Grigoryantz a affirmé que la lutte du peuple de l’Artsakh pour sa liberté et sa dignité était un acte de justice sur la « base des droits des peuples ». Mais le général Norat Ter-Grigoryantz ne comprend pas pour quelle raison lors de l’indépendance de l’Arménie, l’Artsakh ne fut pas intégré dans sa Constitution et au territoire de la République d’Arménie.

Il affirme également que malgré « la défaite cinglante de l’Azerbaïdjan lors de la guerre de l’Artsakh, Bakou continue de caresser des espoirs et n’a pas abandonné ses plans de réoccupation, ce qui confirme encore les dernières déclarations du président azéri Ilham Aliev. » Selon le général arménien, l’Arménie et l’Artsakh effectuent un effort considérable pour maintenir la sécurité de la population et la diplomatie arménienne est très active dans l’objectif de la reconnaissance internationale de l’Artsakh.

Mais selon Norat Ter-Grigoryantz lorsqu’en 1994 l’Azerbaïdjan était défaite face aux troupes arméniennes et lorsque le président Haydar Aliev demandait le cessez-le-feu à Erévan les Arméniens n’ont malheureusement pas exigé en contrepartie la reconnaissance par l’Azerbaïdjan de l’indépendance de l’Artsakh. « A mon avis c’est une grave erreur militaire (...) nous avons cessé trop tôt notre progression. Nous devions libérer également Martakert, Martouni, Chahoumian et la région de Chahoumian » ajoute le général Norat Ter-Grigoryantz.

Krikor Amirzayan

posté le 21 février 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Artsakh  Azerbaïdjan  Image 450 


ARTSAKH
Sarkissian célèbre le 30e anniversaire de la « renaissance arménienne » au Karabakh

Le président Serge Sarkissian a célébré mardi le 30ème anniversaire du début du mouvement populaire pour l’unification du Haut-Karabakh avec l’Arménie, disant que cela marquait « la renaissance du peuple arménien ». « Monte [Melkonian] avait raison de dire que si nous perdions l’Artsakh, nous tournerions la dernière page de l’histoire arménienne », a déclaré Sarkissian dans un discours écrit à la nation. « Le 20 février 1988 fut un moment d’unité, de détermination et de renouveau national du peuple arménien ».

Ce jour-là, l’assemblée législative du Karabakh, alors région autonome de l’Azerbaïdjan soviétique, avait voté pour l’unification du territoire majoritairement arménien avec l’Arménie. La décision est intervenue à l’occasion de grandes manifestations à Stepanakert qui ont rapidement déclenché d’énormes rassemblements à Erevan. Les autorités soviétiques et azerbaïdjanaises ayant rejeté ces demandes, il y eut des contre-manifestations et des pogroms anti-arméniens en Azerbaïdjan plus tard en 1988. Le conflit a dégénéré en une guerre totale au Karabakh alors que l’Union soviétique s’effondrait à la fin de 1991.

Environ 7 000 combattants arméniens et plus de 1 260 civils, dont la plupart étaient des résidents du Karabakh, sont morts pendant la guerre qui fut arrêtée par une trêve russe en mai 1994. L’Azerbaïdjan a publié en 2014 une liste officielle incomplète de plus de 11 500 morts au combat. Son défunt président Heydar Aliyev avait parlé de quelque 21 000 victimes de la guerre en Azerbaïdjan, y compris des civils. Les parties belligérantes ont subi des centaines de victimes de plus dans les violations du cessez-le-feu depuis 1994.

Après trois années de combats acharnés, les Arméniens du Karabakh ont pris le contrôle de presque la totalité du Karabagh. Ils ont occupé également, en totalité ou en partie, sept districts azerbaïdjanais entourant l’enclave contestée. Les efforts internationaux pour régler le conflit n’ont toujours pas abouti à une percée.

Serge Sarkissian a affirmé que les Arméniens du Karabakh auraient fait face à une « extermination physique » s’ils n’avaient pas pris les armes et gagné la guerre. « Maintenant, trois décennies plus tard, nous pouvons affirmer avec assurance que le mouvement du Karabakh a sauvé des centaines de milliers de vies », a-t-il déclaré dans son communiqué.

La population du Karabakh est toujours confrontée aux mêmes menaces de sécurité qu’en 1988, a ajouté le président arménien dans une référence claire aux menaces régulières des dirigeants azerbaïdjanais de reconquérir le territoire. Le président azerbaïdjanais Ilham Aliev a de nouveau condamné « l’occupation arménienne » du Karabakh lors de sa rencontre lundi avec un représentant de l’Union européenne. Il a déclaré que la « position hypocrite et non constructive » d’Erevan est le principal obstacle à la résolution du conflit. Au début du mois, le président Sarkissian a insisté, cependant sur les exigences « maximalistes » de Bakou qui sont à blâmer pour l’absence de progrès sérieux dans les pourparlers de paix arméno-azerbaïdjanais.

Natif de Stepanakert, Serge Sarkissian était un membre actif du mouvement de 1988. Il a commandé les forces arméniennes du Karabakh en 1991-1992 et est devenu le ministre de la Défense de l’Arménie et a occupé d’autres postes de haut niveau à Erevan. Le 30e anniversaire du mouvement a été marqué à Stepanakert en début de semaine avec des cérémonies officielles auxquelles ont participé des milliers de personnes.

posté le 21 février 2018 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Artsakh  Défense  Image 450  Karabagh  Sarkissian 


ARTSAKH
Une foule imposante a fêté à Stepanakert le 30e anniversaire du Mouvement de l’Artsakh

Mardi 13 février Stepanakert était en fête à l’occasion du 30e anniversaire du Mouvement de l’Artsakh aboutissant à l’indépendance. Des centaines de jeunes étudiants Arméniens portant un drapeau géant de la République de l’Artsakh ont convergé aujourd’hui place de la Renaissance à Stepanakert où des milliers de personnes étaient venues au rassemblement.

JPEG - 194.3 ko
Le drapeau géant de l’Artsakh tenu par des centaines de jeunes Arméniens

Portant des drapeaux de l’Artsakh ou des banderoles avec l’inscription « Miatsoum » (Union avec l’Arménie) de nombreux citoyens étaient venus fêter le 30e anniversaire de la naissance du Mouvement de l’Artsakh.

JPEG - 383.8 ko
Une foule imposante a fêté à Stepanakert le 30e anniversaire du Mouvement de l’Artsakh

A la tribune, le président Bako Sahakian, l’Archevêque de l’Artsakh Mgr Barkév Martirosyan et la députée et ex-combattante Janna Galstyan ont rappelé la naissance du mouvement de libération de l’Artsakh (Karabagh).

JPEG - 129.2 ko
Une foule imposante a fêté à Stepanakert le 30e anniversaire du Mouvement de l’Artsakh

La foule suivit également sur un écran géant les films documentaires retraçant cette page d’histoire avec les rassemblements massifs, la guerre de libération et l’indépendance de l’Artsakh délivré du joug azéri. Janna Galstyan a salué cette victoire du peuple de l’Artsakh aidé par ses frères d’Arménie et de diaspora.

JPEG - 106 ko
La foule en liesse à Stepanakert pour le 30e anniversaire du Mouvement de l’Artsakh

Elle a également affirmé sa fierté de l’armée arménienne forte et gage de la sécurité de la population de l’Artsakh. Lors du rassemblement fut également projeté des images de responsables politiques d’Arménie, de Russie, de France, de Grande-Bretagne, des Etats-Unis et du Parlement européen saluant ce 30e anniversaire du Mouvement de l’Artsakh. A noter également la présence parmi les personnalités présentes au rassemblement, de l’ex-président de l’Artsakh Arkady Ghoukasyan, le Président du Parlement de l’Artsakh Achot Ghoulyan, du Ministre d’Etat de l’Artsakh Arayik Harutyunyan ainsi que des députés, combattants, militaires, et invités étrangers. Avec la présence remarquée de très nombreux jeunes.

Krikor Amirzayan

JPEG - 187.2 ko
La foule en liesse à Stepanakert pour le 30e anniversaire du Mouvement de l’Artsakh
JPEG - 562.2 ko
La tribune officielle à Stepanakert à l’occasion du 30e anniversaire du Mouvement de l’Artsakh
JPEG - 242.3 ko
La tribune officielle à Stepanakert à l’occasion du 30e anniversaire du Mouvement de l’Artsakh
posté le 14 février 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Artsakh  Image 450 


ARTSAKH
Des journalistes et représentants des médias de 6 pays venus en Artsakh prirent connaissance de la situation de défense aux frontières

A l’occasion du 30ème anniversaire du Mouvement de libération nationale de l’Artsakh, le 12 février un groupe de journalistes bloggeurs de 6 nationalités se trouvaient en République de l’Artsakh. Ces journalistes et représentants des médias étaient venus de Lettonie, de Hongrie, d’Algérie, d’Italie, de Russie et de France. Ils visitèrent les unités de défense frontalières au nord-est de l’Artsakh. Selon le ministère de la Défense de la République de l’Artsakh, ces représentants des médias étrangers rencontrèrent les soldats Arméniens lors des instructions militaires et prirent connaissance de leurs activités de défense des frontières de l’Artsakh.

Krikor Amirzayan

posté le 13 février 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Artsakh  Image 450 


Cinéma
Aider à la réalisation du film « Artsakh », de Arnaud Khayadjanian

Auteur du film documentaire « LES CHEMINS ARIDES », remarqué par la presse, récompensé par le prix du jury à Ismaïlia et le prix du meilleur film à Erevan, diffusé sur BIP TV et SHANT TV, Arnaud Khayadjanian s’attaque aujourd’hui à réaliser un document sur l’Artsakh, pour qu’enfin le monde prenne conscience que c’est un pays et une nation.

(JPEG) En 2017, Arnaud Khayadjanian réalise « CŒURS SOURDS ». Ce court-métrage a connu une très belle exposition lors de sa diffusion TV avec une moyenne de 66 000 téléspectateurs. Le film a été salué par la critique, parmi lesquels les Inrocks, SoFilm et Paris Match. Durant l’été 2017, Arnaud Khayadjanian a tourné un nouveau documentaire intitulé « NOUS SOMMES NOS MONTAGNES », un portrait des habitants de l’Artsakh.

Pour aider Arnaud, né à Valence et diplômé en cinéma à la Sorbonne, merci de suivre ce lien

posté le 11 février 2018 par Jean Eckian/armenews


ARTSAKH
Le général de division Michael Arzumanyan libéré du poste de premier adjoint du commandant d’une unité militaire
Le président de l’Artsakh Bako Sahakyan a signé un décret portant libération du major-général Michael Arzumanyan du poste de premier commandant adjoint de l’unité militaire N19916 de l’armée de la défense de l’Artsakh.
posté le 10 février 2018 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Artsakh 


ARTSAKH
Un soldat Arménien Hayk Kalantaryan (19 ans) tué mercredi en Artsakh par un tir ennemi

Mercredi 7 février à 13h50 sur un point de défense frontalière au sud de l’Artsakh un soldat Arménien, Hayk Kalantaryan (19 ans) originaire du village de Navour (région de Tavouch en Arménie) fut mortellement atteint à la tête par un tir ennemi provenant des positions azéries. Grièvement blessé, il devait décéder à 19h10 à l’hôpital militaire de Stepanakert. Hayk Kalantaryan fut honoré à titre posthume par la « Médaille du combat » par le président de l’Artsakh Bako Sahakian.

Krikor Amirzayan

posté le 8 février 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Artsakh  Azerbaïdjan  Image 450 


ARMENIE-ARTSAKH
Le milliardaire Samvel Karapetyan récompense les familles nombreuses en Artsakh pour relancer la démographie

Le milliardaire Arménien de Russie, Samvel Karapetyan alloue une somme de 4 000 dollars à toute famille de l’Artsakh qui a 4 enfants au minimum. C’est la deuxième année que Samvel Karapetyan renouvelle cette donation au profit du programme de développement des naissances en Artsakh. Aujourd’hui 3 février à 14 heures au Palais de la Culture et de la Jeunesse de Stepanakert (capitale de l’Artsakh) se déroulera un concert dédié à ce plan de développement et remise des prix. Parmi les personnalités annoncées à cette manifestation, outre Bako Sahakian le président de la République de l’Artsakh seront présent Narek Karapetyan un représentant du groupe « Tashir » (propriété de Samvel Karapetyan) et Ara Vardanyan le directeur exécutif du Fonds arménien (Hayastan Himnatram). De nombreuses familles primées seront également présentes. Les sommes seront remises aux familles par l’intermédiaire du Fonds Hayastan.

Krikor Amirzayan

posté le 3 février 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Artsakh 


ARTSAKH
Les bouteilles d’alcool de mûre de l’Artsakh vendues dans les boutiques de Moscou irritent Bakou

La mise en vente en Russie de l’alcool de mûre produit en Artsakh par la compagnie « Artsakh Brandy Company » est une nouvelle fois la cible des médias azéris Apa.az s’irrite que ces bouteilles d’alcool de mûre de l’Artsakh soient vendues dans les boutiques moscovites à l’enseigne « Achan » ou « Lenta ».

JPEG - 57.9 ko
Les bouteilles d’alcool de mûre de l’Artsakh vendues dans les boutiques de Moscou irritent Bakou

Les Azéris s’irritent de la diffusion sur le marché russe de ces produits originaires de l’Artsakh et notent que ces bouteilles d’alcool qui étaient jadis étiquetées sous le nom de « Karabagh » portent désormais sur l’étiquette le nom de l’« Artsakh » l’appellation arménienne de la région.

Krikor Amirzayan

posté le 31 janvier 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Artsakh  Azerbaïdjan  Image 450