Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Transports


ECONOMIE
Erevan salue les progrès vers de nouvelles routes commerciales russo-géorgiennes

Le gouvernement arménien a félicité la Géorgie et la Russie vendredi pour s’être rapproché de l’ouverture de nouveaux corridors de transport russo-géorgiens qui faciliteraient les expéditions de marchandises à destination et en provenance de l’Arménie.

Les négociateurs russes et géorgiens ont fait état de nouveaux progrès dans la mise en œuvre de l’accord de 2011 après une nouvelle série de pourparlers qui ont eu lieu à Prague jeudi.

L’accord appelle à la réouverture de deux routes reliant la Géorgie à la Russie via les régions sécessionnistes géorgiennes d’Ossétie du Sud et d’Abkhazie. Les deux parties ont engagé une société suisse, SGS, pour mettre en place des points de contrôle douaniers spéciaux sur les limites administratives des deux territoires.

Le négociateur en chef russe, le vice-ministre des Affaires étrangères, Grigory Karasin, a déclaré qu’ils étaient d’accord pour mettre en place un groupe de travail conjoint qui essaiera de mettre au point des modalités pratiques d’exploitation des nouvelles routes commerciales. Ceux-ci incluent des questions telles que « où et comment les points de contrôle douaniers fonctionneront », a expliqué Karasin en direct de Prague.

“C’est un travail sérieux qui prendra probablement plusieurs mois“, a-t-il ajouté.

“Nous entrons maintenant dans la phase de mise en œuvre de l’accord“, a déclaré pour sa part Zurab Abashidze, homologue géorgien de Karasin. Il a précisé que le gouvernement géorgien soutient le lancement des nouveaux corridors.

Le commerce entre l’Arménie enclavée et la Russie, son principal partenaire commercial, est principalement assuré par le seul passage frontalier russo-géorgien à Upper Lars. La circulation le long de cette route montagneuse est périodiquement bloquée par le mauvais temps, surtout en hiver. Par conséquent, Erevan a fort intérêt à avoir des routes commerciales alternatives.

Le vice-Premier ministre arménien Tigran Avinian a salué le “mouvement positif“ dans les pourparlers russo-géorgiens de longue date. “Nous apprécions hautement la préparation des parties et les efforts pour mettre en œuvre cet accord extrêmement important pour nous“, a-t-il écrit sur Facebook.

Avinian a également déclaré que le Premier ministre Nikol Pachinian a discuté de la question avec le président russe Vladimir Poutine lors de leur réunion du 14 mai à Sotchi.

Par ailleurs, Pachinian doit se rendre à Tbilissi et rencontrer les dirigeants de la Géorgie d’ici une semaine.

posté le 28 mai 2018 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



ARMENIE-TRANSPORTS
12 nouvelles compagnies aériennes étrangères sont entrées sur le marché arménien au cours des deux dernières années

L’administration de l’Aviation civile arménienne a redoublé ses efforts au cours de ces deux dernières années pour l’ouverture de nouvelle lignes aériennes desservant l’Arménie par des compagnies étrangères. Ainsi au cours de ces deux dernières années pas moins de 12 compagnies aériennes ont fait leur entrée sur le marché arménien. Ces novelles compagnies qui desservent l’Arménie sont Armenia Aircompany, Brussels Airways, Qatar Airways, Wataniya Airways, Germania Fluggesellschaft, Arkia Israeli Airlines, Cham Wings, Air Cairo, Turkmenistan Airlines, Red Wings, Nordwind Airlines, et Pobeda. 12 nouvelles lignes sont également ouvertes ces deux dernières années. Elles desservent Lyon, Bruxelles, Doha, Koweït, Berlin, Prague, Tel Aviv, Damas, Charm el Cheikh, Achkhabad, Francfort, Astana. Deux compagnies aériennes qui avaient quitté l’Arménie sont revenues. Il s’agit de Belavia et de Czech Airlines. Par ailleurs, le deuxième aéroport d’Arménie, celui de « Chirag » à Gumri a développé ses activités.

Krikor Amirzayan

posté le 8 mai 2018 par Krikor Amirzayan/armenews


ARMENIE-TRANSPORTS
Bientôt en Arménie, les hélicoptères civils de transport de la société « Armenian Helicopters »

Très vite de nombreux hélicoptères de transport sillonneront le ciel d’Arménie. La société « Armenian Helicopters » va à bord de ses hélicoptères mettre en place des liaisons aériennes pour le transport civil entre de nombreuses villes d’Arménie. « Armenian Helicopters » a présenté aux autorités de l’Aviation civile arménienne une demande d’autorisation pour mettre en place ces lignes aériennes par hélicoptère.

JPEG - 235.6 ko

Cette demande examinée le 19 avril reçut l’approbation des autorités arméniennes. Ainsi les citoyens d’Arménie ainsi que les touristes auront la possibilité de se déplacer en Arménie à bord d’hélicoptères américains Robson R66 et d’Airbus EC 130T2 au-dessus du ciel d’Arménie et même à l’étranger.

JPEG - 153 ko

La société « Armenian Helicopters » prévoit d’investir 10 millions de dollars dans les trois prochaines années et créer des postes de travail. Le développement de ces appareils en Arménie développera également le tourisme.

Krikor Amirzayan

posté le 5 mai 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Image 450  Transports 


TRANSPORTS AERIENS
Lignes régulières hebdomadaires entre le Koweït et l’Arménie à partir du 9 juin

La compagnie nationale aérienne du Koweït, Wataniya Airways va réaliser à partir du 9 juin des vols réguliers Koweït-Erévan-Koweït. Deux vols hebdomadaires sont prévus, le mercredi et le samedi en journée entre le Koweït et l’Arménie. L’administration de l’Aviation civile arménienne vient de confirmer cette information à l’agence « Armenpress ». L’un des objectifs de cette ligne régulière entre Koweït et Erévan est le développement des échanges et du tourisme entre le Koweït et l’Arménie. En novembre 2014 les autorités aériennes du Koweït s’étaient rendus en Arménie pour développer ce projet de l’ouverture d’une ligne régulière entre Erévan et le Koweït.

Krikor Amirzayan

posté le 27 avril 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Transports 


TRANSPORTS AERIENS
Liaison directe Berlin-Erévan-Berlin par la compagnie allemande Germania dès le 16 juin

La compagnie aérienne allemande Germania a présenté à l’administration de l’Aviation civile d’Arménie une demande d’ouverture de la ligne Berlin-Erévan-Berlin. Le projet de cette ligne directe entre l’Allemagne et l’Arménie avait été abordé en été 2016 lorsque Sergueï Avetisyan le responsable de l’Aviation civile arménienne avait rencontré les représentants de la compagnie aérienne allemande Germania. Le premier vol de cette nouvelle ligne régulière hebdomadaire Berlin-Erévan-Belin s’effectuera le 16 juin.

Krikor Amirzayan

posté le 27 avril 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Allemagne  Berlin  Transports 


TRANSPORTS AERIENS
Premier vol direct Lyon-Erévan de la compagnie Armenia AirCompany réalisé le 19 avril

Le premier vol aérien de la liaison directe régulière entre la capitale arménienne Erévan et la capitale des gaules Lyon fut inauguré jeudi 19 avril dans la matinée. Cette première de la compagnie aérienne Armenia AirCompany qui met ainsi en place une liaison régulière Erévan-Lyon-Erévan à raison de deux vols hebdomadaires devrait connaitre le succès la région Rhône-Alpes comptant plus de 100 000 Arméniens avec de nombreuses communautés arméniennes établies à Lyon, Valence ou Vienne. Interrogé par le journal « Lyon Mag », le maire de Lyon, Georges Képénékian « se félicite de cette nouvelle liaison qui permettra de favoriser les échanges à double sens entre Lyon et Erévan ». Un partenariat de coopération entre Lyon et Erévan existant depuis 1992, cette nouvelle ligne aérienne relancera ces échanges.

Krikor Amirzayan

posté le 21 avril 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Image 450  Lyon  Transports 


ARMENIE
Les importations de voitures en forte hausse en 2018

Les importations de voitures en Arménie ont presque triplé au premier trimestre de cette année, a annoncé vendredi le Comité des recettes d’Etat (SRC).

Ce dernier a rapporté que le nombre total de voitures particulières, camions et autres véhicules importés était de 13 768, contre 5 135 au cours de la même période en 2017. Les taxes douanières et celles sur la valeur ajoutée collectées ont augmenté tout aussi fortement pour atteindre 8,9 milliards de drams (18,5 millions de dollars), ajoute le service national des impôts et des douanes dans un communiqué.

Les importations de voitures en Arménie ont augmenté de près de 54%, pour atteindre 247 millions de dollars, l’année dernière après avoir considérablement diminué en 2016, selon le Service national des Statistiques (SNS). Les données du SNS montrent également que l’économie arménienne s’est accrue de 7,5% en 2017. Les responsables du gouvernement pensent que la croissance robuste s’est poursuivie au cours des trois premiers mois de 2018.

La déclaration du SRC citait un haut fonctionnaire des douanes, Karen Gevorgian, expliquant que la hausse inhabituellement forte des importations de voitures au premier trimestre résultait principalement de procédures douanières nouvelles et plus transparentes qui ont été introduites cette année.

Un autre facteur, peut-être plus important, est l’interdiction par le gouvernement des importations de voitures à conduite à droite qui a pris effet le 1er avril.

Le nombre de ces voitures, dont la plupart sont des voitures d’occasion bon marché fabriquées au Japon, a augmenté rapidement ces dernières années, même si l’Arménie utilise la circulation à droite. Les responsables de la police affirment qu’ils représentent une part disproportionnée des accidents de la circulation dans le pays.

posté le 16 avril 2018 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



ARMENIE
Enquête sur la société russo-turque qui délivrera les Visas européens aux Arméniens

Une agence gouvernementale arménienne a lancé une enquête sur une société détenue par des Turcs, choisie de manière controversée pour traiter les demandes de visas émanant d’Arméniens qui envisagent de se rendre en Allemagne et dans cinq autres États membres de l’Union européenne.

Les demandes de visas européens pour l’Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas, la Suède, l’Autriche et le Luxembourg ont jusqu’à présent été traitées par l’ambassade d’Allemagne à Erevan. L’ambassade a annoncé en début de semaine dernière qu’à partir du mois prochain, elle externaliserait ses services consulaires à Visametric, une agence privée turco-russe dont le siège social est basé en Turquie.

L’annonce a fait craindre en Arménie le fait que l’Etat turc accède aux données personnelles sensibles de nombreux ressortissants arméniens. Ces derniers sont tenus de divulguer leurs revenus, leurs coordonnées bancaires et d’autres informations personnelles dans leurs demandes de visas Schengen valables dans pratiquement tous les États membres de l’UE.

Armen Ashotian, le président du comité du Parlement arménien sur les relations étrangères, a fait écho aux “préoccupations de beaucoup de nos citoyens“ concernant cette “entité turque“. Dans un post sur Facebook, Ashotian a déclaré qu’il avait fait appel au gouvernement au nom du comité pour examiner la question.

L’Agence pour la protection des données personnelles, qui fait partie du ministère de la Justice d’Arménie, a déclaré vendredi qu’elle enquêtait actuellement sur le fournisseur de services de visas pour “prévenir d’éventuelles violations“ de la loi arménienne. Une brève déclaration de l’agence n’a donné aucun autre détail.

L’ambassadeur d’Allemagne en Arménie, Matthias Kiesler, a cherché à apaiser ces craintes lorsqu’il a annoncé la nouvelle procédure de demande de visas durant une conférence de presse mercredi. “La protection des données personnelles est de la plus haute importance pour nous et nous pouvons garantir qu’aucune de ces données ne sera accessible aux utilisateurs externes“, a-t-il assuré.

La Turquie refuse d’établir des relations diplomatiques avec l’Arménie et soutient l’Azerbaïdjan dans le conflit du Haut-Karabagh.

posté le 2 avril 2018 par Claire/armenews


AVIATION
La compagnie aérienne israélienne Arkia va réaliser des vols réguliers entre Tel Aviv et Erévan

La compagnie aérienne israélienne Arkia a reçu de la part de l’administration de l’Aviation civile arménienne de réaliser des vols réguliers entre Israël et l’Arménie. Arkia s’apprête à réaliser à partir du 16 mai des vols hebdomadaires réguliers -le mercredi- entre Tel Aviv et Erévan (Tel Aviv-Erévan-Tel Aviv) annonce l’administration de l’Aviation civile arménienne.

Krikor Amirzayan

posté le 27 mars 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Image 450  Israël  Transports