Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Derniere minute


TURQUIE
Séisme : plus de 350 personnes ont reçu des soins en Turquie

Plus de 350 personnes, dont 25 sont toujours hospitalisées, ont reçu des soins dans la station balnéaire turque de Bodrum après le séisme qui a frappé la côte égéenne du pays et des îles grecques, a indiqué le ministre turc de la Santé.

“358 personnes ont été blessées dans le tremblement de terre. Parmi elles, 272 ont été transportées à l’hôpital par ambulance et les autres s’y sont rendues par leurs propres moyens“, a affirmé le ministre, Ahmet Demircan. Il a ajouté que 25 blessés étaient toujours hospitalisés. “Certains d’entre eux souffrent de fractures“, mais aucun n’est dans un état grave, a-t-il précisé.

Les médias turcs avait dans un premier temps fait état de quelque 80 blessés, la plupart d’entre eux ayant été touchés en sautant des bâtiments dans lesquels ils se trouvaient quand le séisme a frappé ou à la suite de chutes provoquées par la secousse.

Ils ont reçu des soins dans le jardin de l’hôpital car le plafond de l’établissement a subi des dégâts lors du séisme et les autorités n’ont pas voulu prendre le risque d’admettre les blessés à l’intérieur, a indiqué le gouverneur de Bodrum Bekir Yilmaz, cité par le quotidien Hurriyet.

La secousse, de magnitude 6,7 selon l’institut géologique américain (USGS) et de magnitude 6 selon l’Observatoire d’Athènes, est survenue vendredi à 01h31 heure locale (22h31 GMT jeudi). L’épicentre du séisme se trouvait à 10 kilomètres au sud-est de Bodrum et à 16,2 kilomètres à l’est de Kos, en Grèce.

Selon les médias turcs, le séisme a provoqué un mini tsunami au large des côtes turques et les flots d’eau ont inondé la station balnéaire de Gubet près de Bodrum, endommageant plusieurs voitures.

Outre les côtes occidentales turques, le séisme a été fortement ressenti dans les îles grecques du sud-est de la mer Egée, notamment Kos où deux personnes de nationalités turque et suédoise sont mortes.

posté le 21 juillet 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Derniere minute 


SYRIE
Une explosion signalée près de Lattaquié, en Syrie, des victimes

Une “explosion terroriste“ s’est produite dimanche près de Lattaquié, ville côtière du nord de la Syrie sous contrôle gouvernemental, rapporte la télévision officielle syrienne.

Des victimes ont été signalées, ajoute-t-elle.

L’explosion s’est produite à Ras Chamra, une ville située environ 12 kilomètres au nord de Lattaquié, précise-t-elle encore sans donner plus de détails.

posté le 16 juillet 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Derniere minute 


COMMUNIQUÉ DE L’ASSOCIATION ARAM
Décès de Sahag Jean DOROUMIAN.

L’association pour la recherche et l’archivage de la mémoire arménienne (ARAM) vient de perdre l’un de ses plus fidèles et ardents compagnons Sahag Jean DOROUMIAN.

Au delà du choc, une immense tristesse nous envahit. Né le 25 juin 1942, Sahag était membre du conseil d’administration de l’association. Il était particulièrement investi dans le travail de classement des archives de la presse ancienne, notamment le quotidien en langue arménienne Haratch.

Le souvenir d’un militant dévoué et viscéralement attaché à notre cause et à la mémoire arménienne restera impérissable.

A sa famille et ses proches nous adressons nos condoléances. La cérémonie se tiendra Mardi 18 juillet 2017 à 10h - Eglise apostolique arménienne de Beaumont (8, impasse des Monts - 13012 Marseille)

posté le 14 juillet 2017 par Ara/armenews
THEMES ABORDES : Derniere minute  France  Image 450 


ARTSAKH (HAUT-KARABAGH)
Un soldat arménien, Vazken Boghosyan (20 ans) tué sur le front à l’est de l’Artsakh (Haut-Karabagh)

Lundi 10 juillet à 17h40 sur un point de défense de l’Armée arménienne à l’est de la République de l’Artsakh (Haut-Karabagh), un soldat arménien, Vazken Boghosyan (20 ans) a trouvé la mort, victime d’un tir provenant des positions azéries. Le ministère de la Défense de la République du Haut-Karabagh mène l’enquête pour déterminer les conditions exactes de la mort de ce jeune soldat arménien. Le ministère de la Défense a présenté ses condoléances à la famille de Vazken Boghosyan ainsi qu’à ses proches.

Krikor Amirzayan

posté le 11 juillet 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Derniere minute  Image 450  Karabagh 


Parlement européen
Suspension des négociations avec la Turquie si les « Critères de Copenhague » ne sont pas respectés

L’Agence Reuters rapporte que le Parlement européen s’est prononcé jeudi à Strasbourg pour une suspension des négociations d’adhésion à l’Union européenne de la Turquie si celle-ci met en œuvre sa réforme constitutionnelle, comme prévu en 2019.

Voulue par le président Recep Tayyip Erdogan après la tentative de coup d’Etat du 15 juillet 2016, cette modification de la Constitution élargirait considérablement ses pouvoirs au détriment du parlement et des instances judiciaires.

La réforme a été approuvée à une courte majorité (51,4%) le 16 avril dernier à l’issue d’un référendum dont le déroulement a été émaillé d’irrégularités relevées par les observateurs internationaux.

Dans une résolution adoptée par 477 voix contre 64 et 97 abstentions, le Parlement européen “ demande à la Commission et aux Etats membres de suspendre formellement les négociations d’adhésion avec la Turquie sans plus attendre si le paquet de réformes constitutionnelles est mis en œuvre tel quel “.

Son entrée en vigueur doit intervenir à l’issue des élections présidentielles de 2019.

Alors que les eurodéputés avaient demandé, en novembre dernier, un simple “ gel “ des négociations, qui s’était déjà imposé de facto, ils estiment qu’une décision formelle, passant par un vote des Etats membres à la majorité qualifiée, devrait cette fois être adoptée

“ Le train de mesures proposé à la population turque est en contradiction totale avec les critères de Copenhague qui valent pour tous les pays candidats et pour tous les Etats membres “, a affirmé la social-démocrate Kati Piri (Pays-Bas), rapporteur du projet de résolution, lors d’une conférence de presse mercredi.

Les “ critères de Copenhague “ comprennent notamment les ceux relatifs à l’Etat de droit, à la démocratie et aux droits de l’homme qui sont requis comme préalable à l’ouverture des négociations d’adhésion, une étape franchie par la Turquie en décembre 2004.

Plus de 50.000 personnes, dont environ 150 journalistes et quatorze députés, ont été incarcérées depuis le coup d’Etat en Turquie et plus de 150.000 fonctionnaires ont été limogés ou suspendus.

posté le 6 juillet 2017 par Jean Eckian/armenews


TURQUIE
Deux responsables du parti au pouvoir tués dans l’est

Istanbul, 2 juil 2017 (AFP) - Deux responsables du parti au pouvoir en Turquie ont été tués dans deux incidents séparés imputés par les autorités locales aux séparatistes kurdes du PKK, a annoncé dimanche l’agence de presse officielle Anadolu.

Aydin Ahi, vice-président du Parti de la Justice et du Développement (AKP) dans le district d’Ozalp, dans la province orientale de Van, a été assassiné dans la nuit de samedi à dimanche à proximité immédiate de son domicile, d’après Anadolu. Le chef local de l’AKP, Zahir Soganda, a mis en cause le PKK (Parti des Travailleurs du Kurdistan, interdit) dans ce meurtre, a relevé l’agence, selon laquelle 16 suspects ont d’ores et déjà été arrêtés.

Le prédécesseur de M. Ahi avait été tué dans des circonstances similaires l’année dernière, a-t-elle ajouté.

Le vice-président de l’AKP dans le district de Lice, dans la province de Diyarbakir (sud-est), Orhan Mercan, a quant à lui été assassiné tôt samedi matin en face de sa maison, a poursuivi Anadolu citant des responsables locaux qui soupçonnent là encore le PKK.

Le conflit kurde en Turquie a coûté la vie à plus de 40.000 personnes depuis son déclenchement, en 1984. Les combats ont repris en 2015 après la rupture d’une trêve qui a sonné le glas des pourparlers de paix entre Ankara et le Parti des Travailleurs du Kurdistan.

Le PKK est une organisation classée “terroriste“ par Ankara et ses alliés occidentaux.

posté le 2 juillet 2017 par Ara/armenews


13e circonscription du Rhône :
Législatives : courte victoire de Danièle Cazarian (LREM) dans la 13e circonscription (officiel)

La candidate du parti d’Emmanuel Macron devance son adversaire d’à peine plus de quatre points, avec 52,35 % des suffrages exprimés. Le candidat LR, Philippe Meunier, obtient lui 47,65 % des voix dans cette circo, et perd donc son mandat de député.

JPEG - 32.5 ko

Il se consolera avec sa vice-présidence à la Région. Philippe Meunier aura vécu un mandat décapant à l’Assemblée, réussissant à faire pleurer Cécile Duflot notamment.

posté le 18 juin 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Derniere minute 


FRANCE
Eure-et-Loir- Législatives : Guillaume Kasbarian élu dans la 1ère circonscription

Dans la 1ère circonscription d’Eure-et-Loir (Chartres), Guillaume Kasbarian (LREM) a été élu député ce dimanche. Il obtient au second tour 55,18% des suffrages exprimés face à Franck Masselus (LR) qui obtient 44,82%. Participation : 43,46%.

Guillaume Kasbarian (LREM), 30 ans, habitant de Saint-Martin-de-Nigelles. Diplômé de l’ESSEC, manager dans un cabinet de conseil aux entreprises. N’avait aucun mandat politique. Référent « En marche » pour l’Eure-et-Loir.

posté le 18 juin 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Derniere minute  Image 450 


FRANCE
Nadia Essayan (La République en marche) a été élue dimanche députée de la 2e circonscription du Cher

Nadia Essayan (La République en marche) a été élue dimanche députée de la 2e circonscription du Cher avec 52,57 % en battant Nicolas Sansu (Parti communiste français) au second tour des élections législatives 2017.

JPEG - 40.8 ko

Nadia Essayan de La République en marche remporte le second tour des élections législatives sur la 2e circonscription du Cher avec 52,57 % des suffrages. Elle bat le député maire communiste de Vierzon Nicolas Sansu qui remporte 47,43 % des voix. Ce dernier briguait son second mandat à l’Assemblée nationale.

posté le 18 juin 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Derniere minute  Image 450