Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Médias


Médias
L’Affaire de la Une du magazine Le Point fait le buzz (ajout video Valence)

Les journaux turcs « Internet Haber, dikgazete.com, haberler.com, Sabah, Akasyam haber, Beyaz Gazete, Türkiye, Yeni Safak, Arti33, Anadolu Ajansi, Mynet Haber, Hürriyet, Ensonhaber, Arti49, Ajans Haber, Güdemkibris, Konhaber, Star, etc, relatent dans les moindres détails l’affaire de l’enlèvement de la Une du magazine Le Point à Avignon (Le Pontet) montrant un portrait du président turc Recep Tayyip Erdogan, sous le titre « Le Dictateur ».

Chaque publication y va de son commentaire. Les uns soutenant les jeunes turcs pour leur initiative, quand d’autres emploient le terme de « diffamation », accusant le journal français d’être à la solde d’une propagande dont la source est anonyme, mais dont le dessein serait de déstabiliser le président Erdogan à la veille des élections.

JPEG - 596 ko

Sur les réseaux sociaux, ce sont des milliers de turcs et franco-turcs qui expriment leur colère, employant des noms d’oiseaux à l’égard du magazine, tandis que du côté français, la nouvelle fait un buzz exponentiel de la part de politiques et du public.

Moralité de l’histoire ; en faisant ce geste, les pro-Erdogan d’Avignon et du Pontet ont-ils réellement servi la cause de leur leader, ou serait-ce le contraire ? Côté français probablement pas vu les réactions sur les réseaux sociaux.

A Valence, une video postée par “Renaissance turque“ (Loups gris), reproduisant l’action d’Avignon

posté le 27 mai 2018 par Jean Eckian/armenews
THEMES ABORDES : Erdogan  Image 450  Médias  Turquie 


Avignon
L’affiche du magazine Le Point remise en place sous protection de la gendarmerie

Une vingtaine de gendarmes de la compagnie d’Avignon dont ceux du Psig se trouvent actuellement sur la place Joseph Thomas en plein centre ville du Pontet. À la demande du maire, la Une du magazine Le Point consacrée à “Erdogan, le dictateur“ a été remise en place dans la sucette publicitaire par l’annonceur JC Decaux, au kiosque à journaux. Des membres de la communauté turque se trouvent aussi sur les lieux.

Lire la suite, voir lien plus bas

posté le 26 mai 2018 par Jean Eckian/armenews
THEMES ABORDES : Avignon  Derniere minute  Médias 


Avignon
Affaire du kiosque, le commentaire de l’afficheur JCDecaux

L’afficheur JCDecaux interpellé par notre rédaction après l’affaire de l’enlèvement de l’affiche du Point par des franco-turcs sur un kiosque à journaux à Avignon, présentant le portrait du président turc Recep T. Erdogan, sous la légende « Dictateur », la société nous a envoyé le message suivant :

« Bonjour, il s’agit d’un cas isolé concernant un seul kiosque en cours de réaffichage. MédiaKiosk, filiale de JCDecaux, ne désaffiche jamais les campagnes presse car seul le Ministère de l’Intérieur, dans des cas très spécifiques, peut interdire l’affichage de titres de presse, la liberté de la diffusion de la presse et de son affichage étant indissociables. La campagne d’affichage du Point est assurée sur tout le territoire, et nous veillons à son respect. »

posté le 26 mai 2018 par Jean Eckian/armenews
THEMES ABORDES : Avignon  Derniere minute  Médias 


Avignon
Des franco-turcs font décrocher la Une du magazine Le Point avec Erdogan en couverture

La liberté d’expression à la turque...

À Avignon, des partisans d’Erdogan ont pris pour cible un kiosque à journaux qui affichait la première page du magazine Le Point, titrant « Le Dictateur ».

L’afficheur a été contraint de répondre aux injonctions d’un groupe de franco-turcs demandant à ce que l’affiche, représentant le président Erdogan en “dictateur“, soit enlevée.

JPEG - 201.2 ko
posté le 26 mai 2018 par Jean Eckian/armenews


LE 29 MAI A 22H40 SUR FRANCE 3
La Comédie française, dont Serge Bagdassarian, reprend Georges Brassens

Après le succès du cabaret Boris Vian, c’est au tour de Georges Brassens d’être repris en chœur par 6 comédiens-chanteurs du “ Français“ - dont Serge Bagdassarian - dans la collection “Les cabarets de la Comédie-Française“.

De La Mauvaise Réputation aux Amoureux des bancs publics en passant par une interprétation inoubliable de Fernande, ce sont 13 des plus grandes chansons de Brassens qui sont mises à l’honneur dans un film musical enlevé, drôle et émouvant, où la complicité et l’amitié ne font jamais défaut.

Un film en immersion dans l’oeuvre de Brassens, plein de poésie et de fantaisie.

Avec des titres incontournables, les comédiens/chanteurs nous racontent aussi une histoire légère et savoureuse, qui nous emmène du présent vers le passé et nous fait changer de dimensions.

JPEG - 654.4 ko

Avec Sylvia Bergé, Éric Génovèse, Julie Sicard, Serge Bagdassarian, Hervé Pierre et Jérémy Lopez.

Le mardi 29 mai à 22h40
Sur France 3

posté le 12 mai 2018 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Culture  France  Image 450  Médias  Théâtre 


CANADA
Miriam Baghdassarian finit 2e du télécrochet « La Voix »

Si Raffi Arto s’est qualifié ce weekend pour la finale de The Voice sur les écrans français de TF1, au Canada, c’est Miriam Baghdassarian qui a fait des merveilles en finissant 2e du télécrochet.

Miriam Baghdassarian, 18 ans, a recueilli 20 % des votes pour la finale de La Voix, grâce à sa prestation sur l’énergique Je veux donner de sa coach Lara Fabian, qui a probablement écrit pour sa jeune protégée d’origine arménienne la meilleure chanson originale parmi les quatre en finale. Mais cela n’a pas été suffisant pour s’imposer face à la touchante Hawaïtienne, Yama (équipe Garou).

« Tu as 18 ans, je n’ose même pas imaginer ce que tu vas faire plus tard », a commenté la coach de Miriam Baghdassarian, Lara Fabian. A chacune de ses prestations, cette véritable bête de scène a enflammé la scène, sans jamais se départir de son chapeau. Un talent à suivre...

posté le 7 mai 2018 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Canada  Culture  Image 450  Médias  Musique 


Manifestations à Erevan
Le syndrome de Mai 68 en Arménie

Mai 68 en Arménie ; Les manifestants ont chassé Serge Sarkissian du pouvoir...

Il était au pouvoir depuis dix ans, deux mandats présidentiels. La constitution ne l’autorisait pas en faire de troisième. C’est bête mais quand l’Arménie s’est évadée de l’Union Soviétique, elle a importé le modèle américain. Deux mandats et au suivant ! Ce n’est pas une garantie de démocratie mais c’est un début d’alternance, ...

Lire la suite, voir lien plus bas

posté le 24 avril 2018 par Jean Eckian/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Médias 


EREVAN
Une journaliste agressée par la police

Une journaliste du service arménien de RFE / RL (Azatutyun.am), Naira Bulghadarian, a été agressée par un policier masqué alors qu’elle couvrait les manifestations de l’opposition à Erevan dimanche.

L’officier portant une cagoule noire a attrapé et jeté l’appareil photo de Bulghadarian qui filmait la vidéo en direct pour Azatutyun TV de la place centrale de la capitale.

Bulghadarian s’est immédiatement plaint au colonel Valeri Osipian, un chef adjoint du département de police d’Erevan coordonnant les actions de police sur les lieux, au sujet de l’attaque. “Il a fait une très mauvaise chose“, a déclaré Osipian. “Montrez-le moi et nous le punirons.“

“La police effectue une opération spéciale ici“, a-t-il ajouté. “S’il vous plaît, restez maintenant dans une section [de la place] où vos caméras ne seront pas endommagées.“

Plusieurs autres policiers ont battu un producteur d’émission, Anatoly Yeghiazarian, samedi soir sur une autre place d’Erevan. Yeghiazarian a été attaqué alors qu’il tentait de filmer avec son téléphone portable les forces de sécurité dispersant les voitures des manifestants bloquant la place.

posté le 23 avril 2018 par Claire/armenews


PEOPLE
Christian Karembeu ne veut plus que son ex-épouse Adriana porte son nom

La Slovaque Adriana Karembeu -née Sklénarikova- divorcée depuis sept ans du footballeur français Christian Karembeu devra changer son nom. Le footballeur l’exige. Il a confié le 19 avril au journal suisse « Le Matin » : « J’espère que nous n’aurons pas à attendre que des juges décident à ce sujet (...) cela me dérange. Je suis le premier à dire basta ! ».

JPEG - 581.9 ko
Adriana Karembeu lors d’une soirée de gala franco-arménienne à Marseille en juin 2013 (photo : Krikor Amirzayan)

Andriana Karembeu (46 ans) remariée à l’entrepreneur marseillais d’origine arménienne Aram dont elle attend un enfant devra prendre son nom de jeune fille ou le nom de son actuel mari Ohanian. En 2013, interrogée par l’hebdomadaire « Télé 7 Jours » sur le sujet de garder le nom de Karembeu après son divorce, la belle mannequin avait confié « Chez moi, en Slovaque, une femme divorcée garde son nom d’épouse à vie, sauf si elle se remarie. »

Krikor Amirzayan

posté le 22 avril 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Image 450  Médias