Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Azerbaïdjan


COMMUNIQUÉ DU CDCA
A propos de la mission d’information sur l’Azerbaïdjan au Parlement

Dans ces jours qui commémorent le 29ème anniversaire des massacres de Soumgait, le Comité de Défense de la Cause Arménienne a pris connaissance avec le plus grand intérêt du rapport publié le 15 février 2017 de la Mission d’information de la Conférence des Présidents sur les relations politiques et économiques entre la France et l’Azerbaïdjan au regard des objectifs français de développement de la paix et de la démocratie au sud Caucase.

Il souligne le travail profond et minutieux conduit par les membres de la mission d’information[1] sous l’autorité du Président François ROCHEBLOINE.

Ce travail démontre de manière incontestable et systématique l’aggravation de chacune des libertés individuelles ainsi qu’une détérioration de l’Etat de droit organisées par les autorités azerbaïdjanaises.

Tout d’abord, reprenant à son compte les conclusions de la Commission de Venise, la Mission d’information estime que les modifications institutionnelles ont permis une concentration dangereuse du pouvoir. La réforme constitutionnelle du 26 septembre 2016 détériore les droits de l’opposition comme en témoigne la possibilité de déchoir les députés de leur mandat d’une manière qui « peut être abusivement utilisée contre des députés de la minorité ». Elle réforme, en outre, le pouvoir de nominations dans des conditions « menaçant gravement l’indépendance de la justice » et renforce le pouvoir présidentiel d’une manière « incompatible avec les normes démocratiques ».

S’agissant des conditions de déroulement des élections, le rapport conclut à « une aggravation des conditions dans lesquelles se déroulent, depuis 2003, les opérations électorales en Azerbaïdjan ». En outre, relatant l’audition de M. Jean-Pierre Lacroix, directeur des Nations unies, des organisations internationales, des droits de l’Homme et de la francophonie au ministère des affaires étrangères, la mission d’information signale que, les partis politiques d’opposition, « exerçant dans des conditions de fonctionnement déjà difficiles, ont vu leurs marges de manœuvre se réduire encore au cours des dernières années ». La mission ajoute que cette évolution rejoint celle, plus générale, de l’attitude des autorités azerbaïdjanaises à l’égard des expressions pluralistes.

A cet égard, M. Michel Forst, rapporteur spécial des Nations unies sur la situation des défenseurs des droits de l’Homme, a rapporté devant la mission d’information qu’« au cours des deux ou trois dernières années, la société civile azerbaïdjanaise [avait] fait face à la pire situation depuis l’indépendance du pays ». La mission souligne que « cette pression croissante sur la société civile se traduit concrètement par une application de plus en plus restrictive du cadre d’exercice des droits et libertés publics ». Elle ajoute que les grandes libertés publiques - liberté de réunion, d’expression, de manifestation - sont fortement contraintes et la répression à leur encontre a eu tendance à s’accroître au cours des dernières années. Elle conclut à cet effet que « les principales incarnations de la vitalité d’une société civile, associations et organisations non gouvernementales (ONG), médias et défenseurs des droits au sens large, ont vu leur marge de manœuvre se réduire fortement en Azerbaïdjan. »

S’agissant de la liberté d’expression, la Mission d’information reprend à son compte les conclusions de l’organisation Reporter Sans frontières qui classe l’Azerbaïdjan au 163ème rang sur 180 sur la liberté de la presse et qui décrit une attitude de plus en plus dure des autorités azerbaïdjanaises à l’égard non seulement des médias d’opposition, mais aussi des médias indépendants d’investigation, en particulier depuis l’élection présidentielle de 2013. La mission dénonce ainsi la répression de journalistes « fournissant un contingent important des « prisonniers politiques » ou « prisonniers d’opinion » recensés par les diverses ONG internationales ».

Plus globalement, elle souligne l’oppression subie par les défenseurs de droits de l’Homme. Citant une nouvelle fois M. FORST, le rapport estime que « la justice est utilisée à grande échelle pour museler l’opinion ». Le rapport de la Mission ajoute, par ailleurs, que « les défenseurs des droits seraient l’objet de mauvais traitements - pendant ou en dehors de leurs périodes détention - qui resteraient pratiquement toujours impunis, expliquant ainsi l’état de santé très fragile de certains d’entre eux » comme en témoigne ainsi la situation des époux Yunus. En outre, reprenant le décompte des Organisations Non Gouvernementales, le rapport souligne que soixante à soixante-dix personnes sont incarcérées pour des raisons politiques, des emprisonnements jouant un rôle d’exemple aux effets dissuasifs pour quiconque s’oppose au système.

Concernant la situation des libertés individuelles et de l’Etat de droit, le rapport de la mission d’information est absolument implacable. Il conclut en effet que « toutes les déclarations, même les plus prudentes, de diplomates [français] et celles des organisations de défense des droits de l’Homme se rencontrent sur ce point essentiel : la situation des défenseurs des droits de l’Homme et plus généralement la pratique des libertés publiques fondamentales se sont dégradées au cours des années récentes. [...] Cette convergence des points de vue donne du régime au pouvoir à Bakou, de ses pratiques, une lamentable image et appelle la compassion pour les victimes. »

Pour Pierre-Yves LE BORGN’, député, rapporteur de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe sur la mise en œuvre des arrêts de la Cour européenne des droits de l’Homme, atteste que si l’Azerbaïdjan redéposait aujourd’hui une demande d’adhésion au Conseil de l’Europe, celle-ci serait sans doute refusée, tant la dégradation de la situation est jugée importante. Il ajoute « L’Azerbaïdjan n’est pas une démocratie. »

Le rapport n’est pas seulement un réquisitoire implacable sur la situation des droits de l’Homme, il permet aussi de battre en brèche des idées répandues tant sur le lien entre les relations économiques et le développement des libertés, que sur les opportunités économiques permises en Azerbaïdjan. Sur ce premier point, le rapporteur reprend à son compte le propos du Secrétaire d’Etat chargé du commerce extérieur, Matthias FEKL, pour qui : « Le lien entre développement économique et amélioration de la situation des droits de l’Homme et des libertés politiques n’est pas du tout automatique. » Il ajoute « Je ne fais pas partie de ceux qui pensent qu’il suffit de commercer pour que la démocratie advienne. Je ne partage pas le discours un peu naïf que l’on a entendu partout à ce sujet ces dernières années. On constate, dans des parties entières du monde, qu’a émergé une sorte de « libéralisme autoritaire » qui permet de conjuguer une croissance économique très soutenue et un autoritarisme de l’État toujours plus marqué. Il ne faut pas ignorer cette réalité. » Le Comité de Défense de la Cause Arménienne qui n’a eu de cesse de combattre les thèses dénoncées au cours des travaux de cette mission par un représentant du Gouvernement, se félicite que le rapport mette en exergue cette prise de position forte.

Par ailleurs, concernant les prétendues opportunités économiques, le rapport souligne le très haut niveau de corruption concernant aussi bien la pénétration du marché azerbaïdjanais par les grandes entreprises françaises que la nécessité de verser des sommes d’argent pour obtenir des marchés. Il souligne par conséquent que la marché azerbaïdjanais est inaccessible aux Petites et Moyennes Entreprises françaises et que les grandes entreprises françaises ne pourraient s’y installer sans un soutien déterminant de l’Ambassade.

Compte tenu de ces éléments :

Le Comité de Défense de la Cause Arménienne appelle le Gouvernement français à tirer les conséquences de ce rapport accablant et implacable réalisé par une mission transpartisane de la Conférence des Présidents de l’Assemblée nationale.

Premièrement, le Comité de Défense de la Cause Arménienne estime que les pouvoirs publics français ne peuvent pas soutenir avec une telle détermination le commerce avec un pays aussi éloigné des standards européens. Le rapport de la Mission d’information souligne que la Coface, pour laquelle l’Etat français est décisionnaire, subventionne à hauteur de 862 millions d’euro, les entreprises souhaitant s’implanter en Azerbaïdjan. Il n’est pas acceptable que de tels dispositifs soient déployés en support d’une implantation économique subordonnée à une corruption d’un régime dictatorial. De la même manière, le Comité de Défense de la Cause Arménienne s’interroge sur le montant des prêts de l’Agence Française pour le Développement qui atteignent 112 millions d’euros auxquels s’ajoutent ceux de sa filiale PROPARCO pour un montant total de 23 millions d’euros. De fait, le CDCA demande que des instructions claires soient transmises à l’Ambassade de France en Azerbaïdjan, pour qu’elle mette en priorité la lutte contre la corruption et cesse de mener une diplomatie économique avec un régime corrompu.

Deuxièmement, le Comité de Défense de la Cause Arménienne regrette la vente d’un satellite d’observation à des fins militaire et d’un satellite de communication à des fins civiles mais comportant une partie réservée à l’Etat azéri et dénonce vigoureusement la perspective de vente d’un deuxième satellite d’observation plus précis à des fins de défense par Airbus Defense évoquée par le rapport. La vente d’un tel équipement ou de tout autre équipement à des fins militaires est absolument incompatible avec la situation de la France comme co-Présidente du Groupe de Minsk, au sein duquel elle agit en faveur de la paix. Le CDCA exige le gel immédiat de ces contrats tant que l’Azerbaïdjan n’apportera pas la preuve qu’ils ne pourront être utilisés contre les populations civiles arméniennes de l’Artsakh ou de l’Arménie.

Enfin, conscient que le caractère autocratique du régime et la multiplication des atteintes aux droits de l’Homme nourrissent la rhétorique belliqueuse et la haine anti-Arménienne, le Comité de Défense de la Cause Arménienne appelle les autorités françaises à se montrer beaucoup plus exigeantes avec la partie azerbaïdjanaise concernant le Haut-Karabakh. Les atteintes quotidiennes au cessez-le-feu, ainsi que la Guerre des Quatre Jours du 2 au 6 avril 2016, résultent à n’en pas douter de l’aggravation de la situation en Azerbaïdjan, très largement documentée par le Rapport de la Mission d’information, à laquelle s’ajoute les investissements massifs de l’Etat azerbaïdjanais en direction des industries de guerre.

Le Comité de Défense de la Cause Arménienne tient, enfin, à remercier le groupe UDI qui a souhaité dans le cadre de son droit de tirage porter à l’ordre du jour la question de l’Azerbaïdjan et ainsi apporter un éclairage précieux. Il souligne, que ce rapport n’a pas été voté par le Président de l’Association des Amis d’Azerbaïdjan, le député Jean-François MANCEL, et le Président du Groupe d’amitié France-Azerbaïdjan, Michel VOISIN, qui à la fois, se compromettent, démontrent leur aveuglément éhonté sur la situation de l’Azerbaïdjan et surtout attestent de leur isolement voire leur disqualification comme acteurs crédibles sur ce sujet.

Le Comité de Défense de la Cause Arménienne prévoit de rassembler sur la base de ce rapport les Organisations Non Gouvernementales inquiètes de la situation en Azerbaïdjan et d’interpeller chacun des candidats à l’élection présidentielle sur cette question qui préoccupe les Français sensibles à la situation dans le Caucase et singulièrement au sort des Arméniens du Haut-Karabakh chaque jour davantage menacés par le régime azerbaïdjanais.

posté le 27 février 2017 par Ara/armenews

Le rapport dans son intégralité est disponible sur le site de l’Assemblée Nationale : http://www.assemblee-nationale.fr/14/rap-info/i4511-tI.asp

L’ensemble des travaux de la mission est disponible : http://www2.assemblee-nationale.fr/14/missions-d-information/missions-d-information-de-la-conference-des-presidents/relations-politiques-et-economiques-entre-la-france-et-l-azerbaidjan/%28block%29/ComptesRendusCommission/%28init%29/0

THEMES ABORDES : Azerbaïdjan  France 


Khodjaly
Action de protestation de jeunes franco-arméniens à l’église Saint-Roch

Pendant plus d’une heure, dimanche soir, 26 février, une trentaine de jeunes militants du Nor Seround et de Nazarpek ont entravé les entrées de l’église Saint-Roch, à Paris, empêchant le public d’assister à un concert classique donné à l’occasion du 25ème anniversaire du drame de Khodjaly (25-26 février 1992). Concert organisé sous l’égide du Cercle européen d’Azerbaïdjan.

JPEG - 95.2 ko

Munis de pancartes et aux cris de « Azerbaïdjan Terre de sang ; Khodjaly mensonge ; Aliev assassin ; état azéri, tes crimes seront punis... », les militants ont harangué les spectateurs massés devant l’église, les assurant qu’ils ne pourraient pas assister « au concert de la honte » en raison des mensonges propagandistes de l’Azerbaïdjan qui « ment au peuple français. »

Une vidéo de cet événement, diffusée en direct sur la page Facebook du Nor seround Ayf France, a été visionnée plus de 4000 fois.

Communiqué commun FRA Nor Seround - Nazarpek

« Depuis ces dernières années, l’Azerbaïdjan use de sa propagande mensongère concernant les événements de Khodjaly pour « faire du peuple arménien un peuple génocidaire et pour se dispenser de dire qu’il a été un peuple génocidé », selon l’expression de Michel Onfray. En effet, le but ultime de cette campagne calomnieuse de l’Azerbaïdjan en cette fin du mois de février est de masquer les pogroms anti-arméniens de Soumgaït du 28 février 1988, une des causes principales de la guerre, et faire oublier l’assassinat de Gurgen Margaryan du 19 février 2004 par le soldat azéri Ramil Safarov, promu plus tard au rang de Héros national.

JPEG - 72.3 ko

Aujourd’hui, en tant que jeunesse militante française, nous ne pouvons accepter ces commémorations mensongères et notamment sur le territoire français, berceau des droits de l’homme. Nous ne comprenons pas non plus que la France avec ses valeurs que nous lui connaissons, puisse accueillir un tel événement. Il n’est un secret pour personne que l’Azerbaïdjan est un Etat dictatorial sur lequel règne le clan Aliev depuis des dizaines d’années, véritable mafia qui a fait ses plus scandaleuses démonstrations de népotisme encore récemment en désignant la femme du dictateur comme ni plus ni moins que le Vice-Président du pays.

L’ironie du sort veut que les lobbys azéris, à travers le « Cercle européen d’Azerbaïdjan », choisissent une église pour commémorer leurs morts. Eglises qu’ils n’hésitent pas à réduire à néant dans leur pays, en détruisant par exemple les derniers Khatchkars arméniens (patrimoine religieux arménien) à bakou et au Nakhitchevan, preuves s’il en est, de leur ultime esprit d’intolérance.

Nazarpek et la FRA Nor Seround ne peuvent tolérer qu’un tel Etat criminel viennent professer des leçons d’histoire falsifiés sur le territoire français. Une action conjointe a donc été organisée pour dénoncer ces mensonges d’Etats, bâtis à coup de pétrodollars, de corruption et de sang ».

FRA NOR SEROUND - NAZARPEK

JPEG - 79.9 ko
posté le 27 février 2017 par Jean Eckian/armenews
THEMES ABORDES : Azerbaïdjan  Image 450  Manifestation  Paris 


CONFUSIONS-AZERERIRES
A Kiev, des Azéris protestaient contre ce qu’ils croyaient être l’Ambassade d’Arménie...mais c’était celle de la Pologne !

Décidément les Azéris ont un problème avec la reconnaissance du drapeau arménien. Il y a quelques semaines, un haut responsable politique azéri avait confondu le drapeau de la Colombie avec celui de l’Arménie. Croyant voir un drapeau arménien lors d’une manifestation militaire, il s’était précipité sur sa cible et avait détruit...le drapeau colombien ! Au grand dam de la Colombie qui a protesté par la voix de son ambassade à Bakou. Samedi 24 février, un groupe d’une vingtaine d’azéris s’est précipité pour manifester à Kiev (Ukraine) contre ce qu’il pensaient être l’Ambassade d’Arménie. Manque de chance pour ces Azéris décidément fâchés avec les drapeaux, il s’agissait de l’Ambassade de Pologne ! A ce rythme-là ils vont bien finir par confondre le drapeau turc avec celui de l’Azerbaïdjan...

Krikor Amirzayan

posté le 27 février 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Azerbaïdjan  Image 450 


ARMENIE-AZERBAIDJAN
Des combats meurtriers au Haut-Karabagh

Les violations du cessez-le-feu autour du Haut-Karabagh se sont considérablement intensifiées samedi matin. L’armée arménienne aurait repoussé des attaques majeures de l’Azerbaïdjan à deux sections de la ligne de front.

Le ministère de la Défense de l’Azerbaïdjan a confirmé les combats meurtriers le long de la “ligne de contact“ du Karabagh, mais a affirmé que ce sont les Arméniens qui ont attaqué ses positions de première ligne.

L’armée de défense du Karabagh a indiqué que les forces azerbaïdjanaises utilisaient des machines de déminage et d’autres “moyens spéciaux“ lorsqu’elle a tenté de s’emparer de leurs positions, à l’est et au sud-est du Karabagh. Les Azerbaïdjanais ont été repoussés, avec des pertes importantes, a assuré l’armée arménienne dans une déclaration.

“Personne n’a été tué ou blessé du côté arménien“, a précisé l’armée arménienne.

Le ministère de la défense azerbaïdjanais a déclaré que les troupes arméniennes « ont tenté de pénétrer nos positions ». Il a signalé un « violent combat » dans une zone proche du sud-est du Karabagh où « l’ennemi tentait de prendre des positions ».

“À la suite de l’affrontement, nos forces armées ont subi des pertes“, a ajouté le ministère, selon l’agence APA. Il n’a donné aucun chiffre.

L’armée arménienne du Karabagh a rapidement refusé les revendications azerbaïdjanaises.

Le ministère de la Défense de l’Arménie a accusé Bakou de « tromper son propre peuple et la communauté internationale ». « Le leadership politique et militaire de l’Azerbaïdjan a intensifié la situation le long de la ligne de contact et propagé la désinformation pendant plusieurs jours », , peut-on lire sur sa page Facebook.

“La partie arménienne observe le régime de cessez-le-feu et appelle la partie azerbaïdjanaise à s’abstenir de toute mesure visant à dégrader davantage la situation“, a t-il ajouté.

Le ministre de la Défense d’Azerbaïdjan, Zakir Hasanov, et le chef d’état-major de l’armée, le général Nejmeddin Sadiqov, ont visité la ligne de démarcation autour du Karabagh deux jours seulement avant la dernière escalade. Selon les informations, les troupes azerbaïdjanaises de première ligne doivent prendre des mesures plus sévères et plus résolues en réponse à ce qu’ils appellent des « provocations » arméniennes de plus en plus nombreuses.

Les médiateurs américains, russes et français ont exhorté les parties au conflit à adhérer strictement aux accords de cessez-le-feu immédiatement après avoir accueilli une réunion entre les ministres des Affaires étrangères arménien et azerbaïdjanais à Munich le 16 février. Les trois coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE ont averti que « la guerre n’est pas une option ».

Les médiateurs ont également renouvelé leur appel aux parties belligérantes pour mettre en œuvre des accords de confiance qui ont été conclus par les présidents arménien et azerbaïdjanais l’année dernière. Les accords prévoient des enquêtes internationales sur les violations de la trêve et le déploiement d’un plus grand nombre d’observateurs de l’OSCE dans la zone de conflit.

Ces violations se sont intensifiées régulièrement au cours des dernières semaines, après plusieurs mois de calme relatif qui ont suivi les hostilités de quatre jours autour du Karabagh en avril 2016. Les deux parties se sont accusées d’utiliser des mortiers et des grenades propulsées par fusée presque quotidiennement.

Le 18 février, le président arménien Serge Sarkissian a averti l’Azerbaïdjan contre le lancement d’opérations militaires de grande envergure à l’approche des élections parlementaires arméniennes prévues pour le 2 avril. « Aujourd’hui, certains en Azerbaïdjan ont encore l’illusion qu’une Arménie concentrée sur les élections sera très distrait et donc vulnérable ... Toute provocation [armée] recevra une réponse adéquate », a t-il prévenu.

posté le 27 février 2017 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



AZERBAIDJAN
Elkhan Suleymanov rejette les allégations de corruption au Conseil de l’Europe

L’Azerbaïdjan a rejeté des allégations de corruption à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), faisant état d’une décision de justice en Italie, qui a décidé de ne pas engager de poursuites contre l’homme politique italien Luca Volonté et d’autres personnes mises en examen par le procureur de Milan pour avoir supposément accepté des pots-de-vin de l’Azerbaïdjan.

Dans une déclaration, le député et membre de l’APCE, Elkhan Suleymanov, président de l’Association pour le développement de la société civile en Azerbaïdjan (ACSDA), a dénoncé des « forces mobilisées contre l’Azerbaïdjan » qui se sont exercées « d’une façon impitoyable et immorale, nous calomniant et nous salissant pour porter préjudice à l’image internationale de l’Azerbaïdjan. »

Il a évoqué la décision prise le 27 janvier 2017 par le Conseil des juges sur les enquêtes préliminaires du parquet de Milan, dans lesquelles le tribunal de Milan « a décidé de ne pas engager de poursuites contre Luca Volonté quant à l’accusation de corruption pendant l’exercice de ses fonctions ». M. Suleymanov s’est déclaré surpris qu’en dépit de la décision de justice, certains politiciens et professionnels des médias occidentaux continuent à « relayer ces coups bas », alors qu’ils devraient être obligés « de respecter la décision de justice. »

Il a ajouté que « malheureusement, ceux qui attaquent, diffament et salissent l’Azerbaïdjan sans fondement sont souvent considérés comme des héros combattifs. Il est désormais clair pour tous, une fois de plus, que cette campagne visant à calomnier et salir mon pays faisait partie d’une grande conspiration internationale organisée par les forces étrangères des entreprises pour créer des troubles qui déstabilisent l’Azerbaïdjan ».

« J’ai toujours ignoré les calomnies et les racontars, car cela va de pair avec ma vie d’homme à vocation publique. Je continuerai toutefois à mobiliser tous mes efforts pour protéger mon pays des attaques biaisées et sans fondement, ainsi que des tentatives de déstabilisation exercées par les forces mobilisées contre l’Azerbaïdjan », a déclaré M. Suleymanov.

posté le 27 février 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Azerbaïdjan 


AZERBAIDJAN
L’Azerbaïdjan envoie 700 requêtes à la CEDH concernant les affrontements d’avril 2016 au Karabagh

« L’Azerbaïdjan a envoyé 700 demandes à la Cour européenne des Droits de l’Homme (CEDH) concernant les dommages causés par les Arméniens lors des affrontements d’avril », a déclaré à Tchinguiz Asgarov, représentant permanent de l’Azerbaïdjan auprès de la Cour européenne des droits de l’homme et chef du secteur de protection des droits de l’homme au département de l’Administration présidentielle de travail avec les organismes d’application de la loi, cité par l’agence de presse azérie APA.

Il a noté que ces procédures ont déjà été prises en considération.

Tchinguiz Asgarov a également déclaré que les mesures importantes ont été prises pour recevoir “le corps du héros national Tchinguiz Gourbanov“ tué lors d’une attaque contre les Arméniens au Karabagh.

« Les efforts déployés par le président Ilham Aliyev à cet égard sont indéniables. Les avocats azerbaïdjanais ont déposé une plainte auprès de la CEDH concernant cet incident », a-t-il ajouté.

posté le 27 février 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Azerbaïdjan 


AZERBAIDJAN
Revue de la presse azerbaïdjanaise du 20 février 2017

A LA UNE

• 525-ci gazet, Bizim Yol, APA - Les coprésidents du Groupe de Minsk ont publié le 17 février un communiqué faisant suite aux rencontres qu’ils ont eues la veille avec les ministres des Affaires étrangères arméniens et azerbaïdjanais. « The Co-Chairs also urged the Sides to adhere strictly to the 1994/95 ceasefire agreements that constitute the foundation of the cessation of hostilities. [...] The Co-Chairs shared their views with the Sides on the steps which should be taken toward implementing decisions from the 2016 Summits in Vienna and St. Petersburg aimed at stabilizing the situation in the conflict zone”. http://bit.ly/2kwngc2

• Bakinski rabotchi, Khalg gazeti, Yeni Azerbaycan, Azerbaycan, Ekho, Azertaj, APA - Le Président Aliyev s’est entretenu, en marge de la conférence de Munich sur la sécurité qui a eu lieu du 17 au 19 février en Allemagne, avec Evgueni Kaspersky, directeur général de Kaspersky Lab. http://bit.ly/2mdxQRH, Avigdor Lieberman, ministre israélien de la Défense http://bit.ly/2lZlz7a, Mauro Moretti président-directeur général de la société de Leonardo http://bit.ly/2kY4qH2, Antonio Guterres, Secrétaire général des Nations Unies http://bit.ly/2lB8eSf, Mohammad Ashraf Ghani, Président afghan http://bit.ly/2kCSRZN, Kolinda Grabar-Kitarovic, Présidente croate http://bit.ly/2lllMP2, le Premier ministre turc Binali Yildirim http://bit.ly/2lZm6Gb Joachim Drees, président-directeur général de la société MAN SE http://bit.ly/2lxMpCs, Vitali Klitschko, maire de la ville de Kiev http://bit.ly/2m2Gu6h. Par ailleurs, le Président Aliyev, lors de la table ronde consacrée aux questions de coopération et aux problèmes en Eurasie, a affirmé le 18 février que « le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan est dangereux pour toute la région ». http://bit.ly/2lZPSLl “Southern Gas Corridor created new regional cooperation format - Azerbaijani president”. http://bit.ly/2lBOAW2

• Yeni Musavat, Bizim Yol - Le Président Aliyev se rendra au Pakistan début mars. Au cours de cette visite seront évoqués la coopération militaire, l’achat d’armes pakistanaises ainsi que la production conjointe d’armes.

• Ekspress - Selon Nassib Guliyev, pédiatre en chef de l’Azerbaïdjan, les naissances de garçons sont en constante augmentation depuis quelques années.

INTERNATIONAL

• APA - Le Président Aliyev a reçu, lundi 20 février, une délégation menée par Mohamed Abdelwahed Ali al-Hammadi, ministre qatari de l’Education et de l’Enseignement supérieur. http://bit.ly/2llnRKT

• Bakinski rabotchi, Ekho - Le Président Aliyev a envoyé une lettre de condoléances à son homologue pakistanais, suite à l’attaque terroriste ayant eu lieu le 16 février contre un sanctuaire soufi dans la province du Sindh au Pakistan.

• Azertaj - Elmar Mammadyarov, ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères, s’est entretenu en marge de la conférence de Munich sur la sécurité avec son homologue autrichien Sebastian Kurz et avec Lamberto Zannier, Secrétaire général de l’OSCE http://bit.ly/2ly114W Elmar Mammadyarov s’est également entretenu avec Alan Duncan, ministre britannique pour le Développement international. http://bit.ly/2lBgjWQ

• Bakinski rabotchi - L’Azerbaïdjan et le Danemark ont signé le 17 février un accord sur la suppression de la double imposition.

• Ekho - Ziyafet Askerov, vice-président du Milli Mejlis, commentant la réunion des Chefs d’Etat-major américain et russe, Joseph Dunford et Valery Gerasimov à Bakou le 16 février, a indiqué que « la tenue de cette réunion à Bakou montre que l’Azerbaïdjan dispose d’une autorité morale croissante ».

• APA - « Allahshukur Pashazadeh, président du Conseil des Musulmans du Caucase : L’Europe élève des murs pour éloigner les migrants ». http://bit.ly/2kYkuZg

• APA - Une délégation azerbaïdjanaise dirigée par Kamaladdin Heydarov, ministre des Situations d’urgence, s’est rendue aux Émirats Arabes Unis du 18 au 19 février pour participer à l’International Defence Exhibition (IDEX) 2017. http://bit.ly/2m2SapM

• Ekspress - Selon le quotidien, l’ancien ministre arménien de la Défense Seyran Ohanyan a affirmé qu’ « il s’oppose, comme la plupart de ses compatriotes, au gouvernement en place en Arménie ».

• Trend.az - « Présidentielle : Jean-Luc Mélenchon prévoit 273 milliards de dépenses publiques dans son programme ». http://bit.ly/2kYziqJ

HAUT-KARABAGH

• Turan, News.az - Le Président Aliyev, dans son interview accordée le 16 février à la chaîne Al Jazeera TV, a déclaré que « l’Azerbaïdjan n’acceptera jamais l’indépendance du Haut-Karabagh ». http://bit.ly/2kZgKH5

• Ekho - Le quotidien revient sur le communiqué publié le 14 février dernier par le ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères, condamnant la tenue prochaine d’un référendum au Haut-Karabagh. Il est indiqué dans ce communiqué que « le régime illégal établi par l’Arménie dans les territoires occupés azerbaïdjanais n’est que la conséquence de l’agression et de l’occupation ».

• Azertaj - L’Association de la communauté azerbaïdjanaise du Haut-Karabagh a publié un communiqué condamnant la tenue du référendum du 20 février par les autorités autoproclamées du Haut-Karabagh. http://bit.ly/2lBpvdG

• Ekho, Bizim Yol - L’Ambassadeur des Etats-Unis en Azerbaïdjan, Robert Cecuta, a rendu visite à une famille de réfugiés de Khodjaly. Commentant la tenue d’un référendum au Haut-Karabagh, R. Cecuta a affirmé que « son pays à l’instar des autres pays du monde ne reconnaît pas l’indépendance du Haut-Karabagh ». Le quotidien Bizim Yol rappelle que la Russie et la France ont fait les mêmes déclarations.

• APA - “EU does not recognize “referendum” in Nagorno-Karabakh”. http://bit.ly/2kPz30n

• APA - “Turkish Foreign Ministry : “Referendum“ in so-called “Nagorno-Karabakh Republic” will not be recognized by Turkey”. http://bit.ly/2kPtgI8

• APA - Mohammad Reza Najafi, porte-parole de l’Ambassade d’Iran en Azerbaïdjan, a déclaré le 17 février que « l’Iran ne reconnaît pas le Haut-Karabagh en tant qu’État indépendant et est contre le « référendum » dans cette région, et s’oppose à toute mesure susceptible de menacer la paix et la stabilité ». http://bit.ly/2kPqkeL

• APA - Allahshukur Pashazadeh, président du Conseil des Musulmans du Caucase, a déclaré le 18 février que « les chefs des communautés religieuses [en Azerbaïdjan] lanceront un appel aux parlements mondiaux au sujet des massacres de Khodjaly ». http://bit.ly/2llIMgX

• Bakinski rabotchi - « La résolution des problèmes des réfugiés et des personnes déplacées constitue l’un des principaux axes de la politique sociale de l’Azerbaïdjan ».

• APA - Armen Shaharyants, parlementaire ukrainien, a rejoint le Plateforme pour la paix créé en décembre 2016 par des défenseurs azerbaïdjanais et arméniens des droits de l’Homme. http://bit.ly/2kPtuyY

• Azertaj - Une manifestation d’expatriés azerbaïdjanais a eu lieu le 18 février à Cologne, en Allemagne, à l’occasion du 25e anniversaire des massacres de Khodjaly (25-26 février 1992). http://bit.ly/2m3Foaf

ECONOMIE

• Bizim Yol - Le Conseil consultatif du corridor gazier sud-européen tiendra sa prochaine réunion le 23 février à Bakou. Robin Dunnigan, sous-secrétaire adjoint pour la diplomatie énergétique au sein du Département d’Etat américain, Berat Albayrak, ministre turc de l’Energie et des ressources naturelles, Carlo Calenda, ministre italien du Développement économique et Giorgos Stathakis, ministre grec de l’Énergie et de l’Environnement y seront présents.

• Trend.az - “Greek minister : Southern Gas Corridor promotes co-op between gas suppliers and transit countries”. Le portail publie l’interview accordée à Trend.az par Giorgos Stathakis, ministre grec de l’Énergie et de l’Environnement. http://bit.ly/2llNxXX

• APA - “SOCAR offered the National Iranian Oil Company (NIOC) to create a joint international”. http://bit.ly/2lcZVe4

• Ekho, APA - Les opportunités d’affaires offertes par l’Azerbaïdjan, la Turquie et la Géorgie ont fait l’objet de discussion lors du 5ème forum économique d’Istanbul [17 février]. Le vice-ministre turc de l’Economie, Fatih Metin, a souligné à cette occasion que « la Turquie, l’Azerbaïdjan et la Géorgie doivent également enclencher une démarche de rapprochement culturel et social ». « Projects implemented by Azerbaijan, Turkey and Georgia to be completed timely - Azerbaijani Minister of Economy Shahin Mustafayev ». http://bit.ly/2mdVFbS

• Ekspress - « L’importation de produits alimentaires se poursuit ». Selon le quotidien, le blé, la viande, le beurre, le thé et le sucre ont été les produits les plus importés en Azerbaïdjan en janvier 2017.

DROITS DE L’HOMME ET SOCIETE CIVILE

• Bizim Yol - Arzu Abdullayeva, membre du Groupe de Travail pour les droits de l’Homme, a déclaré le 17 février que « les noms de 27 prisonniers politiques ont été soumis à la Commission de grâce ».

• Contact.az - Eltchin Ismayilli, journaliste résidant à Ismayilli et membre du parti d’opposition du Front populaire, accusé d’extorsion de fonds et d’abus de pouvoir, a été placé le 18 février en détention provisoire pour une durée de 24 jours par la Cour du district de Nasimi (Bakou). Selon un des vice-présidents du parti du Front populaire, le journaliste a été arrêté en raison de ses publications critiques à l’égard des « activités illégales » du gouverneur d’Ismayilli, Mirdamet Sadikov. http://bit.ly/2ly3Y5s

• Azadlig.info - L’article rend compte de la pression exercée par la police azerbaïdjanaise contre les sœurs d’Ordukhan Teymurkhan, blogueur d’opposition résidant aux Pays-Bas, connu pour ses critiques à l’égard des autorités azerbaïdjanaises. http://bit.ly/2kCYRSk

• APA - L’ombudsman d’Azerbaïdjan présentera le 7 mars son rapport annuel au Milli Mejlis. http://bit.ly/2kPrHKl

DEFENSE

• APA - Selon l’Institut international de recherche pour la paix de Stockholm (SIPRI) les importations d’armes par l’Azerbaïdjan entre 2012 et 2016 ont été 20 fois supérieures à celles de l’Arménie. http://bit.ly/2lZzCtJ

SOCIETE

• APA - Le père Alexandre (Eglise orthodoxe russe de Bakou), a déclaré le 18 février : « 2% de la population azerbaïdjanaise est chrétienne. Il n’y a aucune confrontation religieuse ou nationale entre nous ». http://bit.ly/2kDig5i

• Ekho - Eldar Zeynalov, directeur du Centre de Défense des droits de l’Homme, estime qu’il serait préférable que les individus ayant commis des délits peu graves soient munis de bracelets électroniques. En effet, leur incarcération coûte cher à l’Etat.

• Ekho - Selon Eyyub Yagubov, directeur du Centre des consommateurs libres, les Azerbaïdjanais gagnant un salaire de 500 à 600 manats par mois dépensent 75% de leurs revenus dans l’achat de produits alimentaires.

• APA - Le corps d’un ouvrier du pétrole, disparu lors de l’accident de la plateforme pétrolière du 15 décembre 2016, a été retrouvé le 17 février. Rappelons que 10 personnes ont été portées disparues le 15 décembre 2016, après que de fortes rafales de vent eurent provoqué un accident sur la plateforme pétrolière n°3 d’Azneft. http://bit.ly/2m2UGMG

TOURISME

• Ekho - Selon l’article, les hôtels de Bakou seront quasiment complets lors des festivités de Novrouz, grâce à l’arrivée de touristes en provenance d’Iran et des pays arabes.

SPORTS

• Trend.az - Bakou a accueilli le 18 février la cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde de trampoline et d’acrobatie. http://bit.ly/2kPv8Rk

Ambassade de France à Bakou

posté le 27 février 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Azerbaïdjan 


TURQUIE
Ilham Aliyev s’est entretenu avec Recep Tayyip Erdogan

Le président azéri Ilham Aliyev, s’est entretenu, dimanche 26 février, par téléphone avec le président turc Recep Tayyip Erdogan.

Le président azéri a félicité le président Erdogan pour son anniversaire, en lui souhaitant plein succès dans ses hautes fonctions pour la prospérité du peuple turc et une bonne santé selon l’agence de presse Azertag.

Le président turc a remercié le président Ilham Aliyev pour l’attention et les félicitations. Les chefs d’Etat ont convenu de se rencontrer dans un avenir proche.

Les présidents ont exprimé leur confiance que les relations d’amitié et de fraternité entre les deux pays seraient désormais développées.

posté le 26 février 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Azerbaïdjan  Derniere minute 


TURQUIE
Affrontements meurtriers : Le Ministre turc des Affaires Etrangères téléphone à son homologue azerbaïdjanais
Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a téléphoné, samedi, à son homologue azerbaïdjanais, Elmar Mammadyarov afin de discuter des affrontements qui ont eu lieu, vendredi soir, à la ligne de front entre l’Artsakh et l’Azerbaïdjan.
posté le 26 février 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Azerbaïdjan  Derniere minute