Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Génocide


GENOCIDE DES ARMENIENS
Marguerite Barankitse première Prix Aurora s’est rendue au mémorial du génocide des Arméniens à Erévan

La Burundaise Marguerite Barankitse, la première gagnante du Prix Aurora qui avait sauvé la vie de 30 000 enfants est en Arménie. Le 20 mai accompagnée d’un groupe d’enfants et Hayk Demoyan le directeur du Musée du génocide d’Erévan elle s’est rendue au mémorial du génocide des Arméniens de Dzidzernagapert sur les hauteurs d’Erévan.

JPEG - 78.5 ko
Marguerite Barankitse première Prix Aurora s’est rendue au mémorial du génocide des Arméniens à Erévan

Après le recueillement devant la flamme éternelle du mémorial, Marguerite Barankitse a visité le Musée du génocide où venait de s’ouvrir l’exposition dédiée à Aurora Mardiganian la survivante du génocide des Arméniens. « Un an après ma première visite l’an dernier, je suis heureux de revenir en Arménie » dit Marguerite Barankitse qui a « apporté à l’Arménie, le message de ces jeunes enfants heureux qui auront une meilleure éducation grâce au Prix Aurora ». Après diverses visites et rencontres, elle se rendra également en Artsakh.

Krikor Amirzayan

posté le 21 mai 2017 par Krikor Amirzayan/armenews


GENOCIDE DES ARMENIENS
Recueillement auprès du mémorial de la missionnaire danoise Maria Jacobsen à Solvang (Californie) qui avait sauvé 3 000 orphelins Arméniens lors du génocide de 1915

« Les amis de Maria Jacobsen » ont commémoré le 102ème anniversaire du génocide des Arméniens avec des membres des communautés arméniennes de Los Angeles, Fresno et San Luis Obispo. Ils se sont réunis le 14 mai dans la ville de Solvang (Californie) dans une église luthérienne. Lors de la cérémonie, des fleurs furent déposées près du mémorial inauguré en octobre dernier dans la cour de l’église, dédié à la missionnaire danoise Maria Jacobsen (1882-1962) qui avait recueilli et sauvé près de 3 000 orphelins lors du génocide des Arméniens de 1915. Une plaque étant dédiée également à Maria Jacobsen au Musée du génocide à Erévan.

Krikor Amirzayan

posté le 20 mai 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Génocide  Image 450 


CINEMA-GENOCIDE DES ARMENIENS
Le film « The Promise » va sortir en Suède le 19 mai

Après les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la Russie, l’Argentine, la Pologne, l’Ukraine et les Emirats Arabes Unis, le film sur le génocide des Arméniens « The Promise » de Terry George va sortir dans les salles en Suède le 19 mai. Information communiquée par l’ambassade d’Arménie en Suède. Le à mai, « The Promise » fut diffusée en avant-première dans une salle pleine du cinéma Grant à Stockholm. Plusieurs dizaines d’ambassadeurs étrangers, des députés suédois et de nombreuses personnalités politiques, artistiques et culturelles ont assisté à cette avant-première du film « The Promise » en Suède. Lors de cette projection, Artak Spitonyan l’ambassadeur d’Arménie en Suède a remercié les politiques et personnalités publiques pour leur soutien à la reconnaissance du génocide des Arméniens. A noter que le film « The Promise » en date du 10 mai avait réalisé aux Etats-Unis la somme de 8 073 110 dollars de recettes ainsi que près de 600 000 dollars à l’étranger.

Krikor Amirzayan

posté le 13 mai 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Cinéma  Génocide  Image 450  Suède 


TOULOUSE
102e commémoration du génocide des Arméniens dans la Ville rose

De gauche à droite, au premier rang, en blanc, Mme l’adjointe au Maire, Gérard Bapt, député, Michel Boussaton, Vice-Président du Conseil Régional Occitanie, Didier Cujives, Conseiller départemental en charge des RI.

La traditionnelle cérémonie, organisée chaque année par l’Amicale des Arméniens de Toulouse Midi-Pyrénées (AATMiP), s’est tenue en présence du Député Gérard Bapt, du Président du Conseil Départemental de la Haute-Garonne, Georges Méric, du vice-président du Conseil Régional Occitanie, Monsieur Michel Boussaton et de Madame Gislaine Delmon Adjointe au Maire de Toulouse. Des représentants du monde associatif ainsi que 12 porte-drapeaux honoraient aussi cette cérémonie face à un public nombreux.

Cette année, c’est le vice-président Gérard Karagozian qui a accueilli le public et prononcé un discours dénonçant la dérive autoritaire de l’Etat turque face à l’indifférence quasi-totale de la communauté européenne, il a évoqué la situation délicate de la Syrie et le comportement ambiguë des pays occidentaux, en soulignant l’implication du Qatar et de l’Arabie saoudite pour déstabiliser le pays. Il a été aussi question de l’Embargo qui touche la Syrie, embargo privant les populations de médicaments, de produits de première nécessité et de consommables pour les hôpitaux et les cliniques...). A l’issue du dépôt des gerbes, les hymnes des deux pays ont raisonné avant l’observation d’une minute de silence.

JPEG - 1.2 Mo

Gérard Karagozian, vice-président de l’AATMiP.

Il s’en est suivi une marche durant laquelle le public a scandé des chants patriotiques, lors d’une longue procession qui s’est dirigée vers la Place d’Arménie dans un cortège aux couleurs des trois drapeaux et des banderoles dénonçant « un siècle de négation », demandant « Mémoire et Justice » mais aussi « assez de victimes innocentes. Stop à l’agression de l’Azerbaïdjan » et « Reconnaissance de la République autodéterminée d’Artsakh ». Avant d’interpréter, au pied du Khatchkar une série de chants et de récitations en arménien et en français.

La soirée s’est terminée par la projection privée du film « The Cut », réalisé et produit par Fatih Akin, au cinéma ABC, après le traditionnel buffet arménien préparé par les précieux bénévoles de l’AATMiP. Vers minuit, après un riche échange avec le public, cette journée commémorative s’est achevée avec l’impression du devoir accompli.

Mais le combat continue, tant que la Turquie n’aura pas reconnu son crime et procédé aux réparations, tant que la république d’Artsakh ne deviendra, un jour, la province arménienne !

Amicale des Arméniens de Toulouse Midi-Pyrénées Centre Culturel Franco-Arménien 15, avenue des écoles Jules Julien 31400 Toulouse - www.guiank.org

posté le 9 mai 2017 par Claire/armenews


CINEMA-GENOCIDE DES ARMENIENS
Le film « The Promise » a dépassé plus de 8 millions de dollars de recettes mais ne décolle pas...

Le film « The Promise » de Terry George, après un démarrage timide le 21 avril dans les salles américaines piétine quelque peu et n’attirera visiblement pas le grand public des super-productions américaines. En date du dimanche 7 mai, « The Promise » avait réalisé près de 8 millions de dollars de recettes aux Etats-Unis, 7 956 194 dollars exactement. Par ailleurs « The Promise » a réalisé 230 803 dollars de recettes au Royaume-Uni et 217 508 dollars en Russie. Ainsi en date du dimanche 7 mai, les recettes totales de « The Promise » s’établissaient à 8 404 50 dollars. A ce rythme après la diffusion mondiale, dans quelques semaines, les recettes totales du film dépasseront plusieurs dizaines de millions de dollars. Mais on est très loin des centaines de millions de dollars des super-productions américaines...

Pourtant « The Promise » avait bien démarré lors des trois premiers jours de sa sortie avec 1 441 951 dollars de recettes le 21 avril, puis 1 542 888 le 22 avril et 1 110 879 le 23 avril. Ainsi la barre des 4 millions de dollars était franchie en trois jours. Mais le film s’essouffla très vite avec 446 412 dollars le 24 avril, 455 340 le 25 puis 364 272 le 26. Le 5 mai, lors de sa 15e journée après sa sortie, « The Promise » atteignait même un plancher de 66 756 dollars.

De tels chiffres indiquent que « The Promise » » ne sera pas un succès commercial. Mais ses producteurs affirment que tel n’était pas l’objectif du film qui repose davantage -selon les vœux de Kirk Kerkorian qui a investi 100 millions de dollars dans le film avant sa disparition- à une mission de transmission de l’histoire du génocide. « The Promise » qui relate largement le génocide des Arméniens pourrait toutefois avoir une longue vie et toucher plusieurs dizaines de millions de spectateurs aux Etats-Unis et à travers le monde car sa distribution n’a pas encore touché nombre de pays européens.

Krikor Amirzayan

posté le 9 mai 2017 par Krikor Amirzayan/armenews


MEDIAS
Le Dauphiné Libéré (édition de Valence) : Les réseaux de sauvetage des déportés et orphelins arméniens pendant le génocide de 1915-1917

Lu dans « Le Dauphiné Libéré » (édition de Valence) du Dimanche 7 Mai 2017 l’article sur la conférence d’Antoine Bédrossian sur « Les réseaux de sauvetage des déportés et orphelins arméniens pendant le génocide de 1915-1917 » organisée à la médiathèque « La Passerelle » de Bourg-Lès-Valence par la Maison de la Culture Arménienne de Valence, dans les cadre des manifestations liées au 102ème anniversaire du génocide des Arméniens.

Krikor Amirzayan

JPEG - 537.2 ko
posté le 8 mai 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Conférence  Génocide  Médias  Valence 


GENOCIDE DES ARMENIENS
Le gouverneur de la région de Saint-Petersbourg (Russie) s’est recueilli au mémorial du génocide à Erévan

Une délégation russe venue de Saint-Petersbourg (Russie) conduite par Georgy Poltavchenko le gouverneur de la région de Saint Petersbourg est en visite officielle en Arménie.

JPEG - 53.6 ko

Vendredi 5 mai, la délégation se rendit au mémorial du génocide des Arméniens à Erévan pour rendre hommage à la mémoire des victimes du génocide. Georgy Poltavchenko accompagné de Kamo Areyan le premier adjoint d’Erévan et l’adjoint David Ohanian a déposé des fleurs devant la flamme éternelle.

Krikor Amirzayan

posté le 6 mai 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Génocide  Image 450  Russie 


LIVRE
L’incroyable récit d’Aurora Mardiganian enfin traduit et disponible en France

Paru en 1918 à New York sous le titre Ravished Armenia, écoulé à plus de 900 000 exemplaires, l’incroyable récit d’Aurora Mardiganian était resté inédit en France. Apocalypse Arménie vient combler cette lacune et donne au génocide des Arméniens un récit emblématique et universel en français.

Apocalypse Arménie relate l’incroyable histoire d’Aurora Mardiganian, jeune Arménienne âgée de 14 ans, dans le chaos qui s’empara de l’Empire ottoman en 1915. Au prix de quatre évasions héroïques, Aurora parvint à s’échapper des colonnes de la mort : une fois en se jetant du haut d’une falaise dans l’Euphrate, une autre en poignardant un officier turc qui l’agresse... Dans un empire en guerre où les femmes étaient la cible de toutes les exactions, la jeune Aurora réussit à survivre près de deux ans. Puis, à Erzeroum, le général Andranik, héros militaire national arménien, lui propose de se rendre en mission aux États-Unis pour alerter sur la situation du peuple arménien, dépêcher les secours et lever des fonds. Ce périple comprend une traversée de la Russie en proie au chaos de la révolution. Aurora parvient à New York et après avoir livré son récit, accepte de jouer son propre rôle dans le film qui est réalisé à la suite de la sortie du livre, toujours dans le souci de lever le maximum de fonds. Le livre devient rapidement un best-seller et le film est un succès. Les recettes, qui s’élèvent à 30 millions de dollars (de 1919), sont reversées au Near East Relief, à l’origine du projet. Aurora est surnommée la Jeanne d’Arc de l’Arménie.

Évoquant à la fois l’innocence d’Anne Frank et le réalisme de Primo Levi, Aurora Mardiganian compte parmi les grands témoins de l’histoire de l’humanité. Son récit est non seulement emblématique de l’apocalypse arménienne de 1915 mais sa dimension épique hors du commun en fait un classique de la littérature mondiale. Apocalypse Arménie appartient à l’inconscient collectif de l’humanité.

En 2016, la République d’Arménie a choisi Aurora pour égérie de l’Aurora Prize for Awakening Humanity, prix visant à éveiller l’humanité aux actions héroïques de ceux qui se lèvent face à l’adversité.

Disponible :
- Version numérique : 4,99 €, sur 180 plateformes

- Version papier 13,8 x 21,6 cm, 257 pages, 17,90 €, déjà disponible sur www.librinova.com, et prochainement sur Amazon.fr, Fnac.com et chez les 5 000 libraires du réseau Dilicom.

posté le 5 mai 2017 par Claire/armenews


GENOCIDE DES ARMENIENS
Les Arméniens des Etats-Unis aidés par 16 organisations américaines ont contré les négationnistes du génocide des Arméniens

16 organisations américaines luttant contre le négationnisme ont rejoint l’appel de l’Armenian National Committee of America Eastern Region (ANCA-ER), le Comité de Défense de la Cause arménienne (Région Est) pour lutter contre le négationnisme du génocide des Arméniens. L’ensemble de ces organisations a réalisé des actions de communication commune à travers les médias, affiches et panneaux publicitaires pour la prévention du négationnisme du génocide des Arméniens. Une action qui fut couronné de réussite : contrairement à 2016, cette année aucun journal américain n’a diffusé des textes négationnistes. Steve Mesrobian le responsable de l’ANCA-ER a remercié pour leur soutien et leur solidarité les 16 organisations qui ont soutenu ces actions visant à contrer le négationnisme du génocide des Arméniens.

Krikor Amirzayan

posté le 5 mai 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Génocide  Negationnisme