Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Russie


INTERNATIONAL
Erevan s’inquiète : la Russie n’accepte plus les permis de conduire étrangers

Le Premier ministre Karen Karapetian a émis des objections suite à la décision controversée de la Russie de cesser de reconnaître la validité des permis de conduire délivrés par l’Arménie lors d’une réunion avec ses homologues d’autres Etats membres de l’Union économique eurasienne (UEE).

Une loi russe qui a pris effet le 1er juin interdit aux ressortissants étrangers de se servir de permis de conduire délivrés par leur pays d’origine pour conduire en Russie. Le Parlement a ensuite annulé cette restriction pour les citoyens de certains pays, dont quelques membres de l’UEE - en l’occurrence le Kirghizistan et la Biélorussie car la langue russe y a un statut juridique officiel.

L’Arménie ne fait pas partie de ces pays, ce qui signifie qu’un grand nombre de ses travailleurs migrants conduisant des camions, des taxis et d’autres véhicules en Russie risquent maintenant de perdre leur emploi.

Le président du Parlement arménien, Ara Babloyan, a discuté de la question avec son homologue russe, Vyacheslav Volodin, lors de leur rencontre à Moscou en juillet.

Volodin a suggéré que l’Arménie adopte la langue Russe comme deuxième langue officielle afin de contourner l’interdiction. La remarque de Volodin a causé une forte critique à Erevan. Les membres de l’opposition, des journalistes et des intellectuels ont accusé Moscou de s’immiscer dans les affaires intérieures de l’Arménie.

Selon le Premier ministre du Kazakhstan Bakitzhan Sagintayev, Karapetian a soulevé le problème lors de la réunion de lundi à Astana entre les Premiers ministres des cinq Etats membres de l’UEE, y compris le Russe Dmitri Medvedev.

Une déclaration publiée par le gouvernement arménien énumère la « reconnaissance mutuelle des permis de conduire nationaux et internationaux » parmi les points à l’ordre du jour de la réunion d’Astana.

Medvedev a également tenu des entretiens séparés avec Karapetian dans la capitale kazakhe. Le Premier ministre arménien a déclaré lors de la réunion que Medvedev se rendra à Erevan plus tard cette année.

posté le 16 août 2017 par Claire/armenews


RESERVE DE KHOSROV
La Russie aide l’Arménie pour éteindre les incendies de forêt

Un avion bombardier russe a lancé hier plus de 200 tonnes d’eau sur une réserve naturelle en Arménie. Le pays est en proie à l’un des plus graves incendies de forêt qu’il a connu ces dernières années.

Le gouvernement russe a expédié l’avion Ilyushin-72 à la demande des autorités arméniennes qui luttent pour contenir le feu qui a éclaté dans la réserve d’État de Khosrov samedi.

L’avion spécial capable de transporter 42 tonnes d’eau à la fois a effectué six vols depuis une base aérienne d’Erevan jusqu’à la région montagneuse au sud-est de la capitale arménienne tout au long de la journée. Le ministère arménien des Situations d’urgence a déclaré que l’eau avait un impact “considérable“ sur les efforts continus pour contenir le feu. Il a précisé que l’opération aérienne de lutte contre l’incendie reprendrait ce mercredi matin.

Alors que l’avion russe survolait les arbres, les dizaines de pompiers arméniens, la centaine de soldats de l’armée et 55 travailleurs forestiers ont attendu pour reprendre ensuite leurs efforts de lutte contre les incendies.

“Personne n’est autorisé à entrer dans la réserve jusqu’à ce que l’avion termine son travail“, a expliqué Mushegh Ghazarian, chef du Service national de secours. Il a cité des raisons de sécurité.

Ghazarian a coordonné l’opération au sol et a communiqué avec le ministre des Situations d’urgence Davit Tonoyan par l’intermédiaire d’une radio en présence de journalistes. “La fumée noire est devenue blanche“, a-t-il décrit à Tonoyan lorsqu’il a été interrogé sur les premiers résultats des vols Ilyushin-72. “M. le ministre, s’ils continuent ainsi, nous terminerons le travail. “

Plus tôt dans la journée, le président Serge Sarkissian a tenu une réunion d’urgence avec Tonoyan et d’autres responsables impliqués dans l’effort pour canaliser l’incendie. “Je tiens à remercier les gens et les structures qui combattent le feu“, a t-il dit lors de la réunion. “Et je formule des remerciements particuliers à nos partenaires russes qui ont rapidement répondu à notre demande et participent activement à ce travail important“.

La réserve de Khosrov englobe environ 25 000 hectares de terres, dont 9 000 sont couverts de forêts initialement plantées par un roi arménien au 4e siècle, Khosrov III. Les responsables ont déploré hier le fait que l’incendie a déjà détruit environ 400 hectares de forêts.

Certains groupes de protection de l’environnement ont accusé le service de sauvetage et d’autres divisions du ministère de Tonoyan pour l’ampleur du dommage, soulignant que les autorités n’étaient pas préparées à faire face à une telle catastrophe. Les responsables du ministère rejettent la critique. Ils font valoir que, sur ce terrain montagneux il leur est pratiquement impossible de déployer des pompiers près des flammes.

La réserve de Khosrov est également un sanctuaire majeur d’animaux sauvages. Ghazarian a insisté sur le fait que les ours bruns, les sangliers, les renards, les vautours et les centaines d’autres espèces qui habitent la région ne sont pas en danger.

« Les animaux sont plus intelligents que nous », a lâché le chef du service de secours aux journalistes. “Ils ont quitté la zone de combustion depuis bien longtemps. Nous devons juste sauver les arbres. “

posté le 16 août 2017 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



RUSSIE-ARMÉNIE
Le Premier ministre russe se félicite de l’augmentation du commerce

Le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev, s’est félicité de la croissance continue à deux chiffres du commerce de la Russie avec l’Arménie lors d’une rencontre avec son homologue arménien Karen Karapetian lundi.

Les deux hommes se sont entretenus en marge d’une réunion à Astana, capitale du Kazakhstan, regroupant les premiers ministres des États membres de l’Union économique eurasienne (EEU).

« Dans l’ensemble, la situation n’est pas mauvaise parce qu’il y a une augmentation des livraisons de marchandises de l’Arménie vers la Russie et des échanges commerciaux globaux entre nos pays », a déclaré Medvedev dans ses remarques liminaires lors de la réunion. « Nous continuons à coordonner nos positions sur des projets d’investissement communs, dans un certain nombre de domaines de coopération économique qui sont apparus tardivement ».

« Donc, dans l’ensemble, les choses vont bien, mais cela ne signifie pas que nous n’avons rien à discuter », a-t-il ajouté.

« Je voudrais également discuter d’un certain nombre de problèmes, y compris les dates de votre visite en Arménie », a répondu Karapetian.

Les statistiques officielles arméniennes montrent que le commerce russo-arménien a augmenté de plus de 23,7 % et a atteint les 737,5 millions de dollars au premier semestre de cette année. En comparaison, le commerce de l’Arménie avec l’Union européenne s’est élevé à 677 millions de dollars au cours de la même période. Il a augmenté de 18% en termes absolus.

La Russie avait dépassé l’UE en tant que principal partenaire commercial de l’Arménie après une augmentation similaire du commerce bilatéral enregistré l’année dernière. Les exportations arméniennes vers la Russie avaient augmenté de 51% en 2016. Des fonctionnaires d’Erevan ont attribué cette hausse à l’adhésion de l’Arménie à l’EEU, un bloc commercial dirigé par la Russie comprenant cinq États ex-soviétiques.

Les analystes estiment qu’une stabilisation et un certain renforcement du rouble russe en 2016 ont été également un facteur clé de cette croissance. La monnaie russe avait considérablement diminué par rapport au dollar américain en 2014 et 2015 en raison de l’effondrement des prix du pétrole et des sanctions économiques occidentales imposées à Moscou. En conséquence, le commerce russo-arménien avait chuté en 2015.

P.S Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200

posté le 15 août 2017 par Ara/armenews


ETATS-UNIS
Garry Kasparov, roi des échecs, revient ajouter un chapitre à sa légende

Saint-Louis (Etats-Unis) (AFP) - Les tempes ont blanchi, mais son regard transpire toujours l’envie de gagner. Garry Kasparov, qui a marqué de son génie l’histoire des échecs, sort lundi de sa retraite pour un ultime défi à double tranchant : battre la nouvelle garde... ou lui passer le flambeau.

Douze ans après s’être retiré du circuit pour mener un combat politique contre Vladimir Poutine, revoilà donc le Russe de 54 ans, un des meilleurs joueurs à avoir jamais déplacé ses pièces sur les 64 cases, prêt à batailler lors d’un tournoi officiel à Saint-Louis, dans le centre des Etats-Unis.

Le retour de celui qui fut champion du monde entre 1985 et 2000 a électrisé la planète échecs mais sera de courte durée : Garry Kasparov a déjà annoncé qu’il ne s’agit que d’une “parenthèse de cinq jours“ qui débute lundi à 13H00 locales (18H GMT), au bord du Mississippi.

“Je ne prévois pas de revenir“ définitivement à la compétition, a-t-il insisté dimanche soir lors d’une cérémonie officielle à Saint-Louis, capitale américaine auto-proclamée des échecs.

“Je réalise que c’est sérieux. Je vais être la proie la plus recherchée de l’histoire des échecs“, s’est amusé le natif de l’Azerbaïdjan, qui a immédiatement resserré la mâchoire pour affirmer qu’il allait “rendre les coups et (se) battre“.

Bien que fugace, la possibilité de voir ou de revoir “l’ogre de Bakou“ en action a transformé la ville du Missouri, et en particulier le quartier branché où se déroule la compétition dite Rapid and Blitz, en repaire pour les admirateurs de Kasparov venus des quatre coins des Etats-Unis et du monde.

Un “rêve“

La première confrontation du Russe lors de cette compétition, récemment intégrée au circuit, aura d’ailleurs des relents de ce jour de 1985, lorsque le petit Kasparov était devenu le plus jeune champion du monde de l’histoire en battant son compatriote et aîné Anatoli Karpov, qui deviendra son meilleur ennemi au jeu.

Cette fois, c’est lui l’aîné face à son jeune compatriote de 27 ans Sergueï Kariakine, grand espoir des échecs qui avait ferraillé dur conte le numéro 1 mondial Magnus Carlsen - qui n’est pas du tournoi - en finale du dernier championnat du monde, à New York.

“C’est l’un des plus grands joueurs de l’histoire. C’était l’un de mes rêves de jouer contre lui“, a confié Kariakine à propos de Kasparov dimanche peu avant que le tirage au sort ne les lie.

Comme lui, tous les jeunes joueurs du tournoi, qui compte dix participants, ont tour à tour pris le micro pour crier leur admiration envers celui qui domina sans partage sa discipline pendant près de deux décennies, au point que l’intéressé, qui a pourtant l’égo solide, s’est pris le crâne dégarni entre les mains.

Même s’il a participé à plusieurs matches d’exhibition ces dernières années, qu’il a gardé la main et qu’il “sait encore bouger les pièces“, Garry Kasparov “ne devrait pas gagner“ le tournoi, pense le Français Maxime Vachier-Lagrave, qui a battu Magnus Carlsen la semaine dernière lors de la Coupe Sinquefield, étape majeure du circuit mondial qui précède le Rapid and Blitz.

Game of Thrones

Dans cette compétition caractérisée par des parties rapides, le risque pour le Russe est de ne pas tenir la distance en raison du manque d’entraînement, mais il pourra toutefois s’appuyer sur son “instinct“, analyse le numéro 2 mondial, que l’AFP a rencontré à Saint-Louis après qu’il a remporté la Sinquefield vendredi.

Gare, toutefois, à ne pas sous-estimer l’ancien champion du monde, rappelle Maxime Vachier-Lagrave, qui l’avait affronté il y a six ans lors d’un match amical et qui se souvient de “sa volonté de se battre sur chaque coup“ - Kasparov avait d’ailleurs gagné la rencontre.

Ses chances de victoire cette semaine ? “Ce serait irréaliste de penser que je pourrais retrouver mes facultés de l’époque, ce serait aussi naïf que de penser que je peux retrouver ma chevelure“, a plaisanté Garry Kasparov dimanche soir, visiblement détendu.

S’il gagne, il a promis de reverser les 150.000 dollars réservés au vainqueur pour promouvoir les échecs en Afrique.

Quelques heures avant d’écrire l’histoire de l’échiquier à nouveau, Garry Kasparov a promis de s’“entraîner dur“ : “Ce soir je vais regarder le prochain épisode de Game of Thrones“.

posté le 14 août 2017 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Etats-Unis  Russie  Sports 


ECONOMIE
L’impact sur l’Arménie des sanctions américaines contre la Russie

Les hauts fonctionnaires du gouvernement arménien ont fait des déclarations contradictoires au sujet de l’impact possible sur l’Arménie des nouvelles sanctions économiques les États-Unis envers la Russie.

Les sanctions visant le secteur de l’énergie pourraient nuire encore davantage à l’économie russe que ce qui s’est passé en 2016 et 2015 au détriment des prix du pétrole. Les premières sanctions des Etats-Unis et de l’Union européenne avait affaiblit Moscou en 2014, et aggravés les problèmes économiques de la Russie.

La Russie est le partenaire commercial numéro un de l’Arménie et la principale source de transferts de plusieurs millions de dollars des Arméniens travaillant à l’étranger. D’où les craintes d’Erevan concernant les retombées des sanctions supplémentaires imposées par le Congrès des États-Unis à la fin du mois dernier.

“Les sanctions [contre la Russie] sont depuis longtemps en vigueur, mais comme vous pouvez le voir, notre économie s’est déjà adaptée », a déclaré jeudi le ministre arménien du Développement économique, Suren Karayan. “À l’heure actuelle, je ne vois pas de souci sérieux.“

Le ministre des Finances, Vartan Aramian, s’est montré moins optimiste dans une déclaration au service arménien de RFE / RL (Azatutyun.am) la semaine dernière. “Je ne pense pas que ces sanctions créeront le genre de situation sérieuse que nous avons vu en 2014-2015“, a-t-il déclaré. “Mais en tout cas, elle auront toute de même certainement un impact sur l’Arménie“.

Le vice-ministre des Affaires étrangères Shavarsh Kocharian a également admis jeudi qu’un nouveau ralentissement économique en Russie aurait des retombées sur l’Arménie. “Évidemment, quand il y a des développements négatifs dans l’économie russe, ils se répercutent sur tous les voisins de la Russie“, a-t-il déclaré aux journalistes.

Kocharian a déclaré que l’Arménie cherche maintenant à diversifier ses partenaires commerciaux étrangers dans l’espoir de minimiser l’impact des sanctions américaines. Karayan a également souligné l’importance de diversifier les exportations arméniennes. “Au cours de la première moitié de cette année, nos exportations vers l’Union économique eurasienne (dirigée par la Russie) ont augmenté de 25 pour cent, tandis que les exportations vers l’Union européenne ont augmenté de 20 pour cent“, a-t-il déclaré. “Nous essayons donc de diversifier nos marchés d’exportation“.

La semaine dernière, le gouvernement a dressé une liste prioritaire de 14 pays avec lesquels il recherchera des liens économiques plus étroits. La liste comprend la Russie, les États-Unis, la Chine et les principaux États membres de l’UE ainsi que la Géorgie et l’Iran voisins. Le gouvernement s’est engagé à favoriser l’augmentation des exportations arméniennes vers ces pays et à en attirer davantage d’investissements et de touristes.

posté le 12 août 2017 par Ara/armenews

P.S Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



RUSSIE
Russie : Poutine gracie deux femmes condamnées pour haute trahison

Le président russe Vladimir Poutine a gracié deux femmes condamnées pour “haute trahison“ après avoir envoyé des SMS faisant état de mouvement de chars russes vers la Géorgie peu avant la courte guerre entre les deux pays en 2008, ont annoncé samedi les autorités russes.

“Etant guidé par les principes d’humanité“, le maître du Kremlin a gracié Annik Kessian et Marina Djandjgava, dans deux décrets publiés samedi sur le site de diffusion officielle des documents juridiques des autorités russes.

Les décrets doivent entrer en vigueur dix jours après leur publication.

Toutes les deux habitantes de Sotchi, station balnéaire russe non loin de la frontière avec la Géorgie, ces deux femmes russes ont été condamnées pour avoir envoyé des SMS à des “amis“ géorgiens leur disant qu’elles avaient vu des chars russes stationnés à la gare de leur ville à quelques mois de la guerre éclair entre les deux pays en 2008.

Née en 1959, Annik Kessian avait été condamnée en août 2015 à huit ans de détention dans un camp. Marina Djandjgava, née en 1958, avait été condamnée en mai 2014 à douze ans de camp.

Moscou et Tbilissi n’entretiennent plus de relations diplomatiques depuis une guerre éclair en août 2008 au cours de laquelle la Russie a envahi une partie de la Géorgie et a maintenu des troupes dans deux régions séparatistes géorgiennes situées à sa frontière, l’Ossétie du Sud et l’Abkhazie, dont elle a reconnu l’indépendance.

posté le 6 août 2017 par Stéphane/armenews


ENERGIE
La Russie suspend ses approvisionnements en gaz vers l’Arménie

Les approvisionnements en gaz naturel russe vers l’Arménie seront suspendus à partir d’aujourd’hui en raison de la réparation d’un pipeline en Russie, a annoncé hier le réseau national de distribution de gaz arménien.

Gazprom-Arménie a expliqué qu’ils reprendraient 30 jours plus tard, après l’achèvement des « travaux de construction » dans une section du Caucase du Nord du pipeline transportant du gaz russe en Arménie via la Géorgie. Les approvisionnements en gaz pour les consommateurs individuels et corporatifs continueront “sans limites“ entre-temps, a-t-il précisé dans un court communiqué.

La société détenue par le géant russe de l’énergie Gazprom devrait probablement exploiter ses installations de stockage de gaz souterrain massives au nord d’Erevan pendant cette période. Il pourrait également utiliser des volumes supplémentaires de gaz naturel que l’Arménie importe de l’Iran voisin.

L’Arménie a déjà demandé à l’Iran de lui fournir beaucoup plus de gaz naturel lors d’une suspension semblable d’un mois des importations de gaz en provenance de Russie l’été dernier. Une section géorgienne du pipeline a subi d’importantes réparations à l’époque.

L’Arménie a importé jusqu’à 500 millions de mètres cubes de gaz iranien chaque année depuis la construction en 2008 d’un gazoduc qui le relie à la République islamique. En comparaison, les approvisionnements russes en gaz au pays du Caucase du Sud totalisent environ 2 milliards de mètres cubes.

Grâce à l’Arménie, l’Iran doit au moins tripler les approvisionnements en gaz après la construction d’une troisième ligne de transmission de puissance reliant les deux états. Les travaux sur la ligne de 120 millions de dollars devraient être achevés en 2019.

Le gaz naturel génère plus d’un tiers de l’électricité de l’Arménie. Il est également utilisé, sous forme liquéfiée ou sous pression, par la plupart des propriétaires de voitures dans le pays.

posté le 3 août 2017 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



AZERBAÏDJAN
Le blogger Lapshin demande aux autorités de Bakou à être extradé en Israël

Alexandre Lapshin, ce blogger russo-israélien qui avait été condamné à 3 années d’emprisonnement par la justice azérie pour avoir visité à plusieurs reprises le Haut Karabagh sans l’aval de Bakou, a demandé à être extradé en Israël. A. Lapshin, qui avait été extradé vers Bakou sur décision de la justice de Minsk alors qu’il se trouvait en Biélorussie, a la nationalité israélienne, mais aussi russe et ukrainienne, mais il a opté pour Israël, qui entretient d’excellentes relations avec l’Azerbaïdjan auquel il vend de nombreux armements, au cas où les autorités de Bakou accepteraient de l’extrader, selon son avocat cité par le journal israélien Haaretz.

A. Lapshin, qui avait quitté la prison biélorusse où il avait séjourné depuis décembre 2016 pour intégrer une prison azérie, où il a été conduit en février aussitôt après son extradition de Minsk, a fait savoir qu’il ne souhaitait pas être extradé en Russie parce que sa famille - il est le père d’un jeune garçon- se trouve en Israël et qu’il voulait rester le plus près possible. A., 40 ans, résidant à Haifa, est l’auteur d’un blog de voyage en langue russe intitulé Aventures de vie, qui raconte ses voyages dans 122 pays, et sa vie en Israël. Il s’est rendu à deux reprises au Haut-Karabagh, et a affirmé devant un tribunal azéri où il comparaissait début juillet qu’il n’était pas informé de la loi azérie selon laquelle il était interdit de se rendre au Karabagh. Dans son blog, il avait aussi insulté le president azéri Ilham Aliyev, ce qu’il a publiquement regretté devant le tribunal azéri.

posté le 1er août 2017 par Gari/armenews


TURQUIE
Le Pentagone inquiet du possible achat de missiles russes

Washington, (AFP) - Le Pentagone a critiqué lundi le projet de la Turquie d’acheter un système de missile anti-aérien dernier cri à la Russie plutôt que d’investir dans une technologie développée au sein de l’Otan.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan est en discussion pour convaincre la Russie de lui fournir son système de missiles sol-air S-400.

Le Pentagone voit d’un mauvais oeil cette acquisition de matériel russe par la Turquie, qui est membre de l’Otan, de crainte que ce système ne fonctionne pas avec l’équipement utilisé par les 28 autres membres de l’Alliance atlantique, a indiqué le porte-parole du Pentagone, le capitaine de vaisseau Jeff Davis.

“Généralement c’est plutôt une bonne idée pour des alliés d’acheter du matériel qui opère ensemble“, a-t-il dit.

“Nous voulons que chaque allié, chaque partenaire avec qui nous inter-agissons achète des choses qui investissent dans notre alliance“, a-t-il ajouté.

La presse turque a rapporté ces derniers jours qu’un accord devait être finalisé avec la Russie. Le S-400 a une portée de 400 kilomètres environ et il est conçu pour abattre des avions ennemis.

posté le 1er août 2017 par Ara/armenews