Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Paris


PARIS
Rencontre autour du livre « L’Arménien » de Clément Lépidis

Mercredi 29 mars aura lieu une rencontre autour de L’Arménien de Clément Lépidis, réédité par Desmos. En présence de Yannis Mavroeidakos, libraire-éditeur, et Richard Tchélébidês, fils de l’auteur.

Ce roman, de 1973, est une des rares oeuvres à inscrire le récit de l’installation d’un Arménien de Turquie en France dans l’histoire d’un quartier de Paris, Belleville, et d’une époque cruciale : celle des années 30 et de l’Occupation.

Un roman populaire au sens le plus authentique du terme, par son intérêt pour des personnages issus du monde ouvrier, artisan, émigré, la place accordée aux questions sociales, à celle du racisme, et un style littéraire limpide mais ciselé et très personnel.

Mercredi 29 mars à 20h30
Maison des étudiants arméniens de la Cité universitaire - 57 bd Jourdan - 75014 Paris
Dans le cadre des “Conférences du Salon de la Maison des étudiants arméniens“
Entrée libre

posté le 23 mars 2017 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Culture  Livres  Paris 


DOCUMENTAIRE
Women of 1915 de Bared Maronian

Dimanche 19 mars, il n’y avait plus un siège libre au Club de l’Etoile, où la Croix Bleue des Arméniens de France projetait le remarquable documentaire de Bared Maronian, Women of 1915, sous titré en français. Le documentaire d’une durée de 90 mn, fut suivi d’un débat avec le réalisateur avec l’aimable participation de Claire Mouradian qui a assuré la traduction.

JPEG - 6.3 Mo

Le public - Photo : Roger Kasparian.

Récompensé en 2016 par le Prix Armin T. Wegner du Festival International du Film ARPA, Women of 1915 est le premier documentaire à rendre hommage aux Arméniennes victimes du premier génocide du XXe siècle ainsi qu’aux femmes venues d’Europe et des Etats-Unis qui ont porté secours aux survivantes et à leurs enfants.

A l’aide d’images d’archives, de témoignages de descendants, d’interventions d’historiens et autres spécialistes, Bared Maronian met l’accent sur la résilience des ces Arméniennes qui en dépit des horreurs qu’elles ont vu et des violences dont elles ont été victimes, ont su pour certaines, combattre les armes à la main, témoigner (comme Aurora Mardiguian) et transmettre à leurs descendants leur capacité à surmonter les obstacles.

JPEG - 467 ko

Capture d’écran du film : Aurora Mardiganian.

Le documentaire met également en lumière le rôle essentiel de ces femmes venues du nord de l’Europe ou des USA qui parfois au péril de leurs vies, ont protégé les survivantes et les enfants comme la missionnaire danoise Maria Jacobsen qui a sauvé des centaines d’Arméniens des massacres et des déportations.

PNG - 4.2 Mo

Capture d’écran du film : la docteure américaine Ruth Parmalee.

Sorti l’an dernier aux Etats-Unis, Women of 1915 a nécessité trois années de travail mais le résultat est à la hauteur du sujet. Bared Maronian nous fait découvrir l’existence de 400 orphelines recueillies par le pape, les visages de ces Arméniennes tatouées par leurs nouveaux maîtres arabes, le témoignage d’un Kurde qui montre les gorges où furent précipité les Arméniens et l’unique survivante de ces meurtres de masse...

JPEG - 875.3 ko

Capture d’écran du film : orphelines recueillies par le pape.

Né au Liban, Bared Maronian qui vit en Floride depuis plusieurs années est l’auteur du documentaire Orphand of the genocide, vu par plus de 50 millions de téléspectateurs américains et diffusé à Paris au Musée de la Shoah à Paris en 2015. Avec des images d’archives présentées pour la première fois dans en 3 D - grâce au talent de Bardig Kouyoumdjian - Women of 1915 est une œuvre majeure qui montre le génocide des Arméniens sous un angle inédit mais ô combien édifiant.

JPEG - 9.7 Mo

Bared Maronian par Roger Kasparian.

Ne manquez sous aucun prétexte les prochaines projections :

- Issy les Moulineaux, 20 mars, 20 h, La Halle aux Epinettes, 47 rue de l’Egalité

- Alfortville, 21 mars, 20 h, MCA 9 rue de Madrid

- Décines, 22 mars, 20h, Salle des Fêtes, Place Roger Salengro

- Valence, 23 mars, 20h, Cinéma Lux, 36 Bd du Général de Gaulle

- Marseille, 24 mars, Ecole Hamaskaïne, 60 Bd Pinatel ,13e

Elisabeth Baudourian

posté le 21 mars 2017 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Cinéma  Image 450  Paris 


Paris
Le documentaire « Women of 1915 » projeté au Club de l’Étoile

Le film documentaire “Women of 1915” de Bared Maronian sera projeté le 19 mars à 20h au Club de l’Étoile, 14 rue Troyon, Paris 17e.

Documentaire récompensé par le Prix “Armin T. Wegner” au festival du film « ARPA » à Los Angeles 2016.

Et du Prix du “Meilleur Documentaire” au festival de film « Pomegranate », Toronto 2016.

JPEG - 61.5 ko

L’introduction du documentaire est nominée à l’“Emmy Awards”

posté le 17 mars 2017 par Jean Eckian/armenews
THEMES ABORDES : Cinéma  Génocide  Paris 


PARIS
Soirée de présentation du club de lecture de la Société bibliophilique Ani

Première soirée du club de lecture de la Société bibliophilique Ani. La soirée débutera à 20h le jeudi 30 mars, autour d’une table (repas froid et vin compris : 20€ par personne). Cette première soirée sera animée par Jiraïr Jolakian et Chabouh Kibarian et se déroulera dans les locaux du Yans-club, 5 avenue Reille 75014 Paris.

Réservation obligatoire au 01 45 89 20 48 ou au 01 43 43 21 78

posté le 15 mars 2017 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Paris 


PARIS
Le Russe Robert Engibarian présentera son livre au Salon du livre de Paris

Robert Engibarian est docteur en droit et maître émérite de Sciences de Russie. Depuis 1994, il est le directeur de l’Institut international de l’administration MGIMO, l’un des établissements les plus en vue de Russie qui forme les futures élites. Dans un roman, il livre une saga captivante sur fond d’évènements historiques qui jette une lumière crue sur l’envers du dégel en Union Soviétique. Il présentera son livre, Oh Marie, au Salon du livre de Paris le samedi 25 mars à 17 h 30 sur le stand Russie 1-M78. Une surprise musicale suivra la dédicace du livre...

JPEG - 360.8 ko

Dans son roman Oh Marie, Robert Engibarian réfléchit sur la destinée de l’homme et les facteurs qui la prédéterminent. Le lieu de naissance, et par conséquent, la nationalité seraient-ils les seuls éléments sur lesquels l’individu n’a pas de prise ? Comment, en chacun de nous, s’opère l’alchimie de différents traits de caractère qui sont l’aspiration à la liberté et au bonheur, l’amour, le courage mais aussi la peur, l’égoïsme, la stupidité ? Quelle maîtrise avons-nous sur un tel processus ? Ce roman haletant donne des clés à la compréhension de ces questions.

Sur fond des transformations historiques de la société soviétique des années 1960, David, un jeune homme plein d’avenir, Marie, une gracieuse rapatriée française, et leur entourage vivent des événements dramatiques qui bouleversent leur destin.

posté le 14 mars 2017 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Culture  Livres  Paris 


VIDEO
Retour sur le salon Comparaisons, avec notamment Asilva et Sarkis
posté le 13 mars 2017 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Culture  Exposition  Paris 


PARIS
Présentation du film Resident Forever

Organisée par l’Association Sainte-Croix des Arméniens Catholiques de France, une présentation du documentaire Resident Forever de la cinéaste sud-coréenne Lyang Kim aura lieu au Centre culturel St Mesrob, en présence du représentant d’Artsakh en France, Hovhannès Guevorguian.

Née pendant la guerre du Haut-Karabagh dans un village frontalier de l’Arménie, Maria nous guide au long des frontières de son pays. Dans de splendides paysages, la menace du conflit et la tension sont permanentes. Comment ces habitants vivent-ils avec la peur ? Rester ou partir ?

Présentation le samedi 18 mars à 15h
10 bis rue Thouin - 75005 Paris
Entrée libre - Cocktail

Le film sort le 22 mars 2017 tous les jours à 13h pendant 2 semaines au Cinéma Saint André des Arts (30 rue St André des Arts, 75006 Paris).

posté le 10 mars 2017 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Cinéma  Paris 


VISITE OFFICIELLE A PARIS
Serge Sarkissian reçu par Claude Bartolone puis par Anne Hidalgo

La visite officielle de Serge Sarkissian, qui a débuté hier et se termine demain, a été marquée ce mercredi 8 mars 2017 par un entretien avec Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale.

<script async src='//platform.twitter.com/widgets.js' charset='utf-8'>

JPEG - 5.7 Mo

Puis, c’est par Anne Hidalgo - aux côtés de Patrick Klugman, Catherine Vieu Charrier et Pauline Véron - qu’il a été reçu dans les salons de la mairie de Paris. Dans sa délégation, on trouvait notamment le ministre des Affaires étrangères Edouard Nalbandian, la ministre de la Diaspora Hranouche Hakobian, le maire d’Erevan, ‎Taron Margarian‎, et l’ambassadeur d’Arménie en France, Viguen Tchitetchian. Après leur arrivée sous les applaudissements des personnes présentes (dont Lévon Sayan, Gorune Aprikian, Yves Ternon, Claire Mouradian, Martin Melkonian, Armen Petrossian, ainsi que des élus de Paris de tous les bords politiques), ont raisonné les deux hymnes nationaux.

JPEG - 182.1 ko
JPEG - 161.2 ko

Quelques mois après avoir été si généreusement reçue à Erevan, je suis très heureuse de vous accueillir à Paris“ : c’est ainsi qu’a commencé Anne Hidalgo pour un discours en français traduit instantanément en arménien. Elle a précisé : “Ce bonheur n’est pas simplement protocolaire : il a à voir avec la joie des amis quand ils se retrouvent pour partager ce qu’ils ont en commun et s’enrichir de leur différence“.

JPEG - 7.1 Mo

La maire de Paris et le président de la République arménien s’étaient entretenus juste avant la réception, un entretien durant lequel Serge Sarkissian a remis la médaille de l’honneur de l’Arménie à Anne Hidalgo. Cette dernière a commenté : “C’est un grand honneur, cette décoration est le symbole d’une amitié authentique qui nous lie, qui lie l’Arménie aux Parisiens.“ Elle a félicité Ara Toranian, coprésident du CCAF présent dans la salle, et Mourad Papazian pour leur travail, ainsi que la diaspora parisienne qui arrive à “vivre avec les traditions d’ici, et à faire vivre les traditions de là-bas“.

JPEG - 6.3 Mo

Elle a ensuite réitéré le fait qu’elle souhaitait affirmer “haut et fort le droit de l’Arménie à vivre dans la paix.“ Enchaînant : “Paris est et sera toujours aux côtés du peuple arménien pour défendre la mémoire de sa survie passé et la sécurité de sa vie présente, l’une et l’autre étant indissociable“. Elle a aussi réaffirmé son soutien aux Chrétiens d’Orient.

Elle a annoncé, en témoignage des liens d’amitié entre les deux pays, avoir donné son aval pour dénommer un nom de rue du 11e arrondissement “Zabel Essayan“, du nom de la romancière et poétesse arménienne. Une réciprocité dans les échanges entre la France et l’Arménie qui est, selon Anne Hidalgo, “le propre des grandes amitiés.“

JPEG - 5.9 Mo

Puis Serge Sarkissian, en arménien traduit instantanément en français, s’est montré très honoré et ravi d’être reçu par la maire de Paris : “C’est un grand plaisir de se retrouver ici“. Il a tenu à remercier Anne Hidalgo pour “la place importante donnée à la coopération décentralisée“. Il s’est également déclaré reconnaissant envers la maire d’être toujours à “nos côtés pour les moments importants“, citant son engagement lors du centenaire du génocide en exemple. Il a aussi officiellement invité Anne Hidalgo à venir fêter le prochain anniversaire de la ville d’Erevan.

Il a parlé de cette capitale arménienne, où l’on ressent selon lui de plus en plus “l’esprit de France“. Il a appelé de ses voeux à la création prochaine d’une maison de France à Erevan et inversement - “Pour se sentir chez soi dans nos deux capitales respectives.

JPEG - 5.6 Mo

S’adressant plus directement à la diaspora arménienne présente dans la salle, Serge Sarkissian l’a félicitée d’avoir assimilé le meilleur de la France en y ajoutant une touche d’arménité. “Vous êtes toujours les bienvenus en Arménie, pour partager votre réussite et pour nous apporter votre soutien dans les moments difficiles“, a-t-il assuré.

Avant de conclure en remerciant la maire pour avoir éteint en 2015 les lumières de la Tour Eiffel en souvenir des victimes du génocide, espérant que ces lumières “restent toujours allumées en signe de notre amitié indéfectible.“

JPEG - 6.7 Mo

Ce soir, Serge Sarkissian sera reçu par son homologue français, François Hollande.

posté le 8 mars 2017 par Claire/armenews

Claire Barbuti



France
Le président Serge Sarkissian à Paris

Mardi, 7 mars, le Président de la République d’Arménie, Serge Sarkissian, est arrivé en France pour une visite officielle, accompagné de son ministre des Affaires étrangères Edward Nalbandian et de la ministre de la diaspora Heranouch Hakobyan. Il rencontrera son homologue le Président français François Hollande, qui donnera un dîner en son honneur ce soir même.

Un agenda très chargé attend Serge Sarkissian, qui, dans la matinée est reçu par la Maire de Paris, Anne Hidalgo, en présence de la communauté.

Hier soir, l’ambassade d’Arménie en France a convié le président à un dîner au Cercle de l’Union Interallié avec des convives des communautés arméniennes venus de toute l’Europe et des régions françaises. Un parterre trié sur le volet d’environ 180 couverts sous le feu des caméras venues spécialement d’Arménie. A regretter que certains reporters de la communauté franco-arménienne n’eurent pas été invités à couvrir l’événement, dont moi-même. C’est donc par propre initiative, au sortir d’un reportage à l’Assemblée nationale que ces photos ont été prises au débotté.

Jean Eckian

JPEG - 465.8 ko
JPEG - 2.2 Mo
JPEG - 2.1 Mo
JPEG - 1.6 Mo
JPEG - 1.7 Mo
JPEG - 1.4 Mo
JPEG - 1.9 Mo
JPEG - 2 Mo
JPEG - 6.6 Mo
JPEG - 7.5 Mo
JPEG - 7.1 Mo
JPEG - 7.1 Mo
JPEG - 1.4 Mo
JPEG - 1.3 Mo
JPEG - 6.4 Mo
JPEG - 1.3 Mo
JPEG - 10.5 Mo
JPEG - 9.3 Mo
JPEG - 2.4 Mo
JPEG - 2.5 Mo
posté le 8 mars 2017 par Jean Eckian/armenews