Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Arménie


CELEBRITES
Inauguration prochaine de la statue d’Ophélia Hampartsoumian au Panthéon d’Erévan

Le ministre arménien de la Culture l’a confirmé : au Panthéon « Komitas » à Erévan où reposent les grandes personnalités arméniennes, la diva de la chanson arménienne Ophélia Hampartsoumian (1925-2016) qui y repose aura sa statue. Des membres de sa famille et de nombreux fans, ainsi qu’Armen Amirian, le ministre de la Culture, des artistes et intellectuels seront présents à l’inauguration. La statue est l’œuvre du sculpteur Emin Petrosyan. Surnommée « la Reine de la chanson arménienne », Ophélia Hampartsoumian fut sans doute la plus grande chanteuse arménienne et la plus belle voix de l’Arménie.

- Ophélia Hampartsoumian fut durant près de 70 ans la grande voie, la diva de l’Arménie. Une voix exceptionnelle qui faisait d’elle la reine incontestée de la chanson arménienne. Se produisant en Arménie, mais également dans toute l’Union soviétique et en diaspora. Née le 9 janvier 1925 à Erévan, en 1944 Ophélia Hampartsoumian intégrait l’ensemble traditionnel de musique de la Radio publique d’Arménie en devenant la chanteuse principale. Ophélia Hampartsoumian était la voix de l’Arménie. Elle chantait des chansons traditionnelles de Sayat Nova, Djivani, Sheram, Havasi, Achot, Chahén, elle avait dans sa voix mélodieuse et pénétrante une puissance qui affectait l’auditeur. En 2011 elle recevait la médaille Saint Mesrop Machtots pour l’ensemble de sa carrière.

Krikor Amirzayan

posté le 27 juillet 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Chanson  Image 450 


SPORTS
L’Arménie gagne 5 médailles aux Jeux d’été des sourdlympics à Samsun (Turquie)

Aux 23ème Jeux d’été des sourdlympics (sportifs ayant des problèmes auditifs) à Samsun (Turquie) en lutte-libre Sarkis Sarkissian (57 kg) a remporté une médaille de bronze pour l’Arménie. La médaille de Sarkis Sarkissian était la 5ème médaille de l’Arménie à ces 23ème Jeux d’été de Samsun. En lutte gréco-romaine 3 autres athlètes Arméniens avaient remporté des médailles de bronze tandis que Robert Gevorguian en judo avait arraché une médaille d’argent.

Krikor Amirzayan

posté le 27 juillet 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Image 450  Sports 


SOCIÉTÉ
La réforme des retraites arméniennes fonctionne d’après le Ministre

Mardi, le Ministre du Travail et des Affaires Sociales, Artem Asatrian a déclaré que le gouvernement arménien met en œuvre avec succès une réforme controversée du système national de retraite, qui avait déclenché des manifestations de protestation il y a trois ans.

Le nouveau système, qui a pris effet en janvier 2014, couvrira progressivement environ 270 000 travailleurs arméniens nés après 1973. Ils devront gagner la majorité de leurs futures pensions en versant des sommes équivalentes à au moins 5 % de leur salaire brut, à des fonds de pension privés jusqu’à leur retraite.

Le gouvernement a déclaré que le mécanisme précédent des prestations de retraite, fondé sur la soi-disant solidarité des générations n’est pas durable en raison du vieillissement et de la réduction de la population arménienne.

La réforme a rencontré une forte résistance de la part de nombreux travailleurs, principalement employés par des entreprises privées. Des milliers d’entre eux ont manifesté à Erevan début 2014.

La Cour Constitutionnelle arménienne a gelé la réforme des retraites en avril 2014. Le gouvernement a réagit en ne rendant la réforme obligatoire que pour 70 000 salariés du secteur public dans un premier temps. Une seconde loi a permis aux personnes travaillant pour des entités privées de ne pas être couvertes par le nouveau système avant juillet 2018.

Asatrian a parlé des « très bons résultats » déjà générés par la réforme, lorsqu’il a répondu aux questions d’utilisateurs Facebook à Erevan. « Aujourd’hui, nous avons plus de 170 000 participants au [nouveau] système, dont 70 000 sont des employés du secteur public et plus de 100 000 d’entre eux travaillent dans le secteur privé », a-t-il déclaré.

« Si je ne me trompe pas, environ 80 milliards de drams (170 millions de dollars) [de taxes de retraite] ont déjà été accumulés par le système », a déclaré le ministre. Il a ajouté que les fonds de pension ont investi plus de 70 % de cet argent dans des obligations arméniennes et dans d’autres titres.

posté le 26 juillet 2017 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200

THEMES ABORDES : Arménie  Erevan  Image 450  Manifestation  Politique  Réforme 


JUSTICE
Le Défenseur des Droits de l’Homme déplore les conditions de détention d’un opposant

Mardi, le Défenseur des Droits de l’Homme arménien, Arman Tatoyan, a qualifié « d’inacceptable » les conditions de détention d’un militant de l’opposition, qui a été gardé en isolement pendant trois semaines.

Le militant, Gevorg Safarian, qui purge une peine de prison de deux ans, a été transféré lundi à sa cellule précédente dans la prison de Nubarashen à Erevan suite aux protestations de ses avocats, de ses partisans, ainsi que de militants des droits de l’homme. L’administration pénitentiaire l’a maintenu dans une cellule d’isolement pendant 23 jours pour des raisons encore incertaines.

Safarian a attribué la mesure punitive à son refus d’être transféré au bloc principal de la prison, où il craint d’être agressé par des détenus reconnus coupables de crimes graves et violents. Gevorg Gorgisian, l’un des deux législateurs de l’opposition qui ont rendu visite au militant lundi, a déclaré que l’administration de Nubarashen a refusé de donner une raison claire justifiant la tentative de relocalisation.

Safarian, qui est affilié au mouvement d’opposition radicale Parlement Fondateur, s’est également plaint des conditions difficiles dans sa cellule d’isolement. Tatoyan considère les plaintes justifiées.

« Nous parlons d’humidité excessive, de lumière naturelle [insuffisante] et, oui, de la présence d’insectes », a déclaré Tatoyan lors d’une conférence de presse.

« Ce problème est constamment au centre de nos préoccupations », a-t-il ajouté. « Chaque fois que nous rendons visite à un détenu, les conditions de détention sont d’une importance primordiale pour nous. Les conditions de détention [dans la cellule solitaire de Safarian] sont pour nous inacceptables ».

Tatoyan a également remis en cause la tentative de changement de cellule de Safarian et les motifs de son isolement. Il a déclaré qu’il avait exigé des explications officielles de la part du Ministère de la Justice, qui dirige les prisons arméniennes.

Safarian fait parmi des dizaines de militants de l’opposition radicale qui ont affronté la police anti-émeutes alors qu’ils célébraient le Nouvel An Place de la Liberté à Erevan le 1er janvier 2016. Il a été arrêté et accusé d’avoir agressé l’un des officiers. Une accusation qu’il nie et considère politiquement motivée. Un tribunal d’Erevan a condamné le militant à deux ans de prison en janvier de cette année.

Dans une autre affaire judiciaire, Safarian et plusieurs autres membres du Parlement Fondateur sont accusés d’avoir comploté d’importants « troubles de l’ordre public » en avril 2015. Ils nient fermement ces accusations.

posté le 26 juillet 2017 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



GUERRE
L’Arménie porte plainte pour crimes de guerre contre l’Azerbaïdjan

Des centaines d’Arméniens ont porté plainte à la Cour Européenne des Droits de l’Homme, accusant l’Azerbaïdjan d’avoir décapité des soldats arméniens et d’avoir commis d’autres atrocités lors des combats de l’an dernier autour du Haut-Karabagh.

Ara Ghazarian, un expert juridique arménien impliqué dans une action judiciaire sans précédent, a déclaré mardi que le tribunal de Strasbourg a déjà demandé des informations officielles à Bakou sur plus de 20 des 359 poursuites intentées en Arménie et au Karabagh.

« Nous nous attendons à une juste compensation », a déclaré Ghazarian lors d’une conférence de presse conjointe avec les Défenseurs des Droits de l’Homme d’Arménie et du Karabakh. « Cela pourrait être à la fois une reconnaissance des violations [de la Convention Européenne des Droits de l’Homme] et une indemnisation ultérieure pour les dommages matériels et moraux. Mais avant tout, nous devons veiller à ce que la Cour Européenne reconnaisse qu’il y a eu des violations ».

Les crimes de guerre évoqués par les plaignants auraient eu lieu lors des hostilités d’avril 2016 dans la région du Karabagh, qui ont provoqué la mort d’au moins 180 soldats des deux côtés du conflit. Les autorités de Stepanakert et d’Erevan affirment que trois soldats arméniens ont été décapités par les troupes azéries. Selon eux, le Major Hayk Toroyan, âgé de 31 ans, était encore vivant quand ses ravisseurs azéris ont commencé à lui couper la tête.

Le corps décapité d’un autre soldat, Kyaram Sloyan, a été remis à sa famille et enterré le 4 avril 2016, deux jours après que l’armée azérie ait lancé une offensive à deux points de la « ligne de contact » du Karabagh. La famille du soldat de 19 ans a reçu la tête coupée par la suite.

Selon les procureurs du Karabagh, 15 autres soldats arméniens ont eu les oreilles coupées après avoir été tués par les forces azéries.

Le gouvernement et l’armée azéris ont nié ces accusations. Ils ont affirmé que les Arméniens ont eux-mêmes mutilé les corps de soldats azéris tués dans la zone de conflit. Ces affrontements sont les plus violents qu’ai connu le Karabagh depuis 1994.

Une autre plainte arménienne déposée à Strasbourg concerne la mort violente de trois personnes âgées à Talish, un village du nord du Karabagh qui a été détruit par les bombardements azéris en avril 2016. Ils auraient été assassinés par des commandos azéris qui ont fait irruption dans leur maison située sur la périphérie de Talish.

posté le 26 juillet 2017 par Claire/armenews


FRANCOPHONIE-ARMENIE
Une 6ème médaille pour l’Arménie aux 8ème Jeux de la Francophonie

L’Arménie compte désormais 6 médailles -toutes remportées en lutte libre- lors des 8ème Jeux de la Francophonie qui se déroulent du 21 au 30 juillet à Abidjan (Côte d’Ivoire). Cette 6ème médaille est en argent, elle fut remportée le 24 juillet par Marzbed Galstyan (86 kg). L’Arménie dispose ainsi d’une médaille d’or, 3 d’argent et 2 de bonze au tableau provisoire de ces 8ème Jeux de la Francophonie avec la participation de plus de 4 000 athlètes d’une quarantaine de pays membres de la Francophonie.

Rappelons que l’Arménie organisera le prochain Sommet international de la Francophonie à Erévan en 2018. L’Arménie est depuis 2012 une Etat membre de l’Organisation internationale de la Francophonie. Les francophones permanents seraient au nombre de 20 000 en Arménie et près de 180 000 autres Arméniens parleraient partiellement le français.

Krikor Amirzayan

posté le 26 juillet 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Francophonie  Sports 


ARMENIE
Le parti FRA/Dachnaksoutioun a l’intention d’organiser des discussions avec le président Sarkissian au sujet de la candidature du futur Premier Ministre

Un député du parti, Aghvan Vardanian, a déclaré à RFE/RL que naturellement la question de savoir qui sera Premier Ministre en Arménie après avril 2018 est important pour la FRA, partenaire de coalition du parti Républicain. Ce parti envisage de tenir des consultations avec le parti Républicainet son président à ce sujet, même si le droit exclusif de nommer un PM appartient au parti majoritaire. / Hayots Achkhar, RFE/RL

Extrait de la revue de presse de l’Ambassade de France en Arménie en date du 19 juillet 2017

posté le 26 juillet 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Arménie 


ARMENIE
Coopération franco-arménienne dans le domaine de la production laitière

Un communiqué du Ministère du Développement économique relève que le Ministre Souren Karayan a reçu un représentant de la coopérative laitière française Sodiaal, Tony Zareh Bergo, qui a l’intention d’établir une production laitière en Arménie. La production serait exportée vers les principaux marchés d’exportation de l’Arménie sous le label « Made in Armenia ». Le Ministre arménien a fait part de la disponibilité du Gouvernement arménien à mettre à la disposition de la société française tous les outils nécessaires pour lancer ses activités en Arménie. Il s’est engagé à organiser des réunions pour les représentants de la société française avec divers interlocuteurs arméniens. Selon le communiqué du Ministère, l’homme d’affaires français aurait exprimé sa gratitude à l’Etat arménien pour sa disponibilité et son soutien. Le Ministre Souren Karayan, qui accompagnait le président Sarkissian lors de sa dernière visite en France en mars dernier, avait rencontré des représentants de la société française Sodiaal à Paris. / Armenpress, Arminfo

Extrait de la revue de presse de l’Ambassade de France en Arménie en date du 19 juillet 2017

posté le 26 juillet 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Arménie 


ARMENIE
Le Club arménien d’investisseurs va probablement lancer ses premiers projets d’investissement en automne

Officiellement créé en mars dernier à l’initiative du Premier ministre, ce Club d’investisseurs est constitué de quelques dizaines d’hommes d’affaires russes d’origine arménienne. Au moment de la création, il avait été annoncé que les investissements du club dans l’économie arménienne devraient atteindre environ 300 M USD cette année. Selon un vice-ministre du développement économique, Hovhannes Azizian, les projets à mettre en œuvre par le club viseront principalement les domaines de l’énergie et des énergies renouvelables. Les investisseurs russo-arméniens s’intéressent particulièrement, selon le vice-Ministre, à l’énergie hydroélectrique et à l’énergie solaire. Le Gouvernement s’attend à ce qu’ils financent, entre autres, la construction de centrales hydroélectriques de taille moyenne. Le vice-Ministre n’a pas communiqué le montant du financement prévu par le club pour ces premiers projets, tout en notant que lorsque les projets seront finalisés, le Gouvernement communiquera sur les investissements. / RFE/RL

Extrait de la revue de presse de l’Ambassade de France en Arménie en date du 19 juillet 2017

posté le 26 juillet 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Arménie