Retour au format normal


TURQUIE
Binali Yildirim a critiqué la décision « erronée » de l’Autriche sur la fermeture des mosquées

Publié sur http://armenews.com le 13 juin 2018 par Stéphane/armenews



Le Premier ministre turc, Binali Yildirim a critiqué la décision « erronée » de l’Autriche sur la fermeture des mosquées.

Le chef du gouvernement a accordé une interview à la chaîne de télévision turque, NTV.

“C’est totalement une hostilité contre l’islam, contre la religion“ a dénoncé M. Yildirim.

Interrogé sur la décision du gouvernement autrichien de fermer sept mosquées dont une affiliée à la communauté turque, Yildirim a fait remarquer que ce pays se distingue du reste de l’Union européenne (UE) depuis un certain temps, par son discours et sa politique.

« La décision est très erronée, a-t-il affirmé. Elle ne convient ni aux règles de droit universelles, ni aux valeurs de l’UE, ni aux droits des minorités. »

Le Premier ministre a rappelé que l’Autriche sera le pays président de l’UE bientôt, et a ajouté : « Comment confier l’UE à un tel pays [l’Autriche] ? Je suis curieux de voir quelles seront les démarches que ces personnes intolérantes entreprendront pour réaliser les objectifs de l’Union. »

Binali Yildirim a aussi commenté l’éventuelle opération antiterroriste que mènera son pays dans le Nord de l’Irak.

« Les forces turques se sont positionnées à 30 kilomètres de la frontière turque, dans le Nord de l’Irak, dans une zone de 300 km2, a-t-il précisé. La démarche suivante peut être Qandil, Mahmour ou Sinjar. Notre but est d’assurer la sécurité et d’éliminer l’organisation terroriste qui a ciblé nos citoyens. »

Le chef du gouvernement a abordé également la suspension de l’accord de réadmission signé avec la Grèce.

« Ce qu’a fait la Grèce, notre voisin, est inacceptable, a-t-il conclu. Nous avons suspendu l’accord de réadmission bilatéral signé avec la Grèce. Il n’est pas question de suspension de l’accord de réadmission signé avec l’UE. »