Retour au format normal


ARMENIE
Malgré les protestations, Serge Sarkissian désigné au poste de Premier ministre par le HHK

Publié sur http://armenews.com le 16 avril 2018 par Claire/armenews



Ignorant la poursuite des manifestations à Erevan, le parti républicain au pouvoir (HHK) a désigné samedi son président et ancien président Serge Sarkissian comme prochain Premier ministre arménien.

Le Conseil de décision du HHK s’est réuni de manière inattendue dans la ville de Tsaghkadzor, et non à Erevan, pour officialiser la nomination au lendemain de la manifestation sans précédent d’un Parti d’opposition dans la capitale contre le maintien du régime de Sarkissian.

Le leader du Contrat civil, Nikol Pashinian, a déclaré vendredi à ses partisans qu’il se préparerait à se rendre au siège du HHK et à l’entourer lors de la réunion clé. Après l’annonce de la réunion à Tsaghkadzor, Pashinian a prévenu samedi matin qu’il enverrait un groupe important de ses fidèles en fin d’après-midi.

Le HHK a encore une fois pris le contre-pied des leaders de la protestation lorsqu’il a annoncé par la suite que son Conseil s’était déjà réuni et avait nommé Sarkissian pour ce qui sera désormais le poste de direction le plus élevé de l’Arménie.

Une courte déclaration publiée par le parti assure que la nomination a été “proposée“ lors de la réunion par Karen Karapetian, le Premier ministre sortant et le vice-président du HHK. “Le Conseil a discuté de la question et a approuvé à l’unanimité la candidature de Sarkissian“, peut-on lire.

Plusieurs photographies de la réunion tenue dans un hôtel de luxe à Tsaghkadzor ont montré que Sarkissian et Karapetian s’adressaient aux membres supérieurs du HHK. Leurs remarques n’ont pas été immédiatement rendues publiques.

Sarkissian et Karapetian se sont rencontrés pour discuter de leur avenir politique le 7 avril, deux jours avant que le président du HHK ne termine son second et dernier mandat présidentiel. Le Premier ministre sortant a ensuite déclaré qu’ils avaient décidé de “proposer“ à la direction du HHK de nommer Sarkissian au poste de Premier ministre.

Karapetian a mentionné la nécessité d’une « transition harmonieuse et efficace » vers un système de gouvernement parlementaire. Il devrait devenir le numéro deux du gouvernement dans sa nouvelle fonction de vice-Premier ministre.

Le Parlement arménien devrait voter pour le nouveau Premier ministre mardi. Le HHK détient 58 sièges à l’Assemblée nationale qui en compte 105. Son partenaire de coalition, la Fédération révolutionnaire arménienne (Dashnaktsutyun), contrôle 7 sièges du Parlement.

La direction de Dashnaktsutyun a annoncé officiellement son soutien à la candidature de Sarkissian samedi. “Bien qu’il existe de nombreux défis et problèmes sérieux dans notre pays qui nécessitent des solutions, certains succès obtenus au cours des deux dernières années nous permettent d’espérer que la voie choisie est la bonne“, indique le parti dans un communiqué.

La FRA a conclu un accord de partage du pouvoir avec Sarkissian et le HHK en mars 2016. Il est représenté dans le gouvernement actuel par trois ministres.

Sarkissian a promis en avril 2014 qu’il « n’aspirerait » pas au poste de Premier ministre si l’Arménie devenait une République parlementaire à la suite de ses changements constitutionnels. Il a minimisé cet engagement le mois dernier, citant le risque accru de reprise des combats au Karabagh et d’autres défis de sécurité auxquels le pays est confronté.

L’opposition arménienne, et le Contrat civil de Pashinian notamment, reprochent à Sarkissian de ne pas avoir tenu parole. Les manifestations en cours à Erevan visent à saborder les plans de l’ex-président. Pashinian a indiqué que ses partisans marcheront vers le bâtiment du Parlement et essayeront de contrecarrer le vote désignant le nouveau Premier ministre le 17 avril.

P.S. Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200