Nouvelles d'Armenie    
Dink : après le père le fils ?

vendredi12 octobre 2007, par Ara/armenews


Décidément, le pouvoir turc ne change pas. A peine la commission des Affaires étrangères de la Chambre des Représentants a-t-elle voté le 10 octobre en faveur de la proposition de résolution reconnaissant le génocide, qu’Ankara s’est cru en devoir de riposter selon sa manière traditionnelle : la menace et la violence. Au delà du chantage géopolitique exercé sur les États-Unis, outre le rappel de son ambassadeur à Washington, Ankara a voulu rétorquer de façon forte et symbolique. La cible : (...)



Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :

Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.