Nouvelles d'Armenie    
Avant poste chrétien dans le Caucase
L’Arménie en images, par Françoise Ardillier-Carras et Olivier Balabanian


« L’Arménie, Avant-poste chrétien dans le Caucase » (1) est un très beau livre d’images et de témoignages coordonnés par Françoise Ardillier-Carras et Olivier Balabanian (ici sur la vidéo), mais aussi une exposition itinérante qui, après la crypte de Notre-Dame-de-Paris, s’arrête en l’hôtel du département de Vendée du 5 avril au 20 mai 2007. Elle se présente sous la forme de grands panneaux réunissant des photographies anciennes ou récentes, accompagnés d’une centaine d’objets de la vie quotidienne ou du savoir-faire traditionnel des Arméniens, et d’un ensemble de 23 cartes anciennes du 18e au 20e siècle. Objectif : permettre de mieux connaître l’histoire ancienne et tragique de ce premier pays officiellement chrétien, et le développement actuel de cette jeune république, engagée depuis la fin de l’URSS dans la voie de l’indépendance. Cette exposition passe par la Vendée dans le cadre de l’année de l’Arménie en France. Mais aussi parce que le conseil général vendéen a engagé depuis l’automne 2006 une coopération économique et culturelle avec l’Arménie, comme l’explique Dominique Souchet, président de la commission départementale vendéenne de l’Action culturelle et de la coopération internationale (au centre sur la vidéo).


Ça n’est pas rien, si l’on sait que le peuple arménien est riche de plusieurs communautés ethniques, et d’une importante diaspora extérieure. Mais surtout que cette indépendance naît dans la douleur d’un pays coincé entre la Turquie et les tensions entre le Karabagh et l’Azerbaïdjan. Le livre de Françoise Ardillier-Carras et Olivier Balabanian, géographes et professeurs à l’université de Limoges, montre bien les particularités de l’identité arménienne, d’autant qu’ils animent en France et en Arménie l’association humanitaire Caucase-Arménie-Plus (C.A.P.). Les illustrations du livre vous plongent au cœur d’une Arménie marquée par le génocide de 1909 à 1915 dans l’empire Ottoman, mais qui renaît de ses cendres avec courage depuis un siècle, forte de ses spécificités artisanales sur l’une des routes de la soie, et d’une ouverture économique intensifiée aujourd’hui sur le monde. Et résolument francophone.

(1) « L’Arménie, Avant-poste chrétien dans le Caucase » (Editions Glénat, La Société de Géographie, collection « Des Pays et de hommes »), préface de Charles Aznavour, par Françoise Ardillier-Carras et Olivier Balabanian. 183 pages illustrées. A Lire aussi : « Ararat, Sur la piste de l’Arche de Noé » (Presses de la Renaissance), d’Edouard Cortès, préface de Sylvain Tesson. 228 pages.

lundi 16 avril 2007,
Spidermian ©armenews.com Ara ©armenews.com

Reportage en Vendée
de Dominique Michonneau



CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article




THEMES ABORDES :
Année de l’Arménie

Culture