Nouvelles d'Armenie    
ARMENIE
Revue de la presse arménienne du 06 juillet 2018


Les articles de la presse du jour sont essentiellement consacrés aux découvertes du service de la sécurité nationale chez le frère de Serge Sarkissian.

Alexander (Sashik) Sarkssian relâché après l’interrogatoire/ Le quotidien Hayots Achkar indique qu’Alexander Sarkissian a été à nouveau relâché suite à son interrogatoire. Les quotidiens reviennent sur les perquisitions chez Alexander (Sashik) Sarkissian le frère de l’ancien Président Serge Sarkissian (revue du 5 juillet 2018). Le service de la Sécurité nationale a publié la vidéo des perquisitions qui révèlent que parmi les découvertes figurent de la drogue, des armes, 115 000 dollars, 27 000 euros, des bijoux précieux etc. Des tableaux et 14 dessins de Martiros Sarian ont été également découverts. Le quotidien Hraparak indique que l’un des héritiers du grand peintre a déclaré que le fils d’Alexander Sarkissian, Narek Sarkissian, en abusant de sa confiance, avait récupéré ces œuvres de la valeur de 280 000 dollars contre la promesse d’établissement d’une affaire commune. N’ayant pas tenu la promesse, N. Sarkissian refusait depuis des années de retourner les œuvres à l’héritier.

Un proche de Gagik Tsaroukian arrêté /Les quotidiens indiquent qu’une investigation a été lancée contre Edouard Babaian, chef de la sécurité et ami proche de Gagik Tsaroukian (chef de l’alliance « Tsaroukian » au parlement et chef du parti « Arménie prospère »). Babaian est soupçonné d’avoir battu un certain Vyacheslav Arutyunov. Les quotidiens rappellent qu’Arutyunov avait déclaré avoir été battu d’abord par Gagik Tsaroukian lui-même puis par Babaian, mais que plus tard Arutyunov a retiré ses accusations en indiquant que ni Tsaroukian ni Babaian n’étaient responsables et qu’il serait juste tombé de la chaise. Le chef de la Police Valeriy Osipian en commentant cette dernière déclaration a indiqué qu’il n’était pas possible de recevoir de telles blessures simplement en tombant de sa chaise. Ainsi, la police n’exclut pas que Vyacheslav Arutyunov ait retiré ses accusations suite à des pressions. L’avocat de Babaian demande la libération de son client étant donné le manque de preuves et le fait que les accusations ont été retirées. Le quotidien Hraparak accuse les nouvelles autorités de lancer une campagne contre Gagik Tsaourkian en discréditant l’un de ses proches.

Affaire pénale contre la Télévision publique /Les quotidiens rendent compte de l’investigation lancée contre la Télévision publique d’Arménie (chaine H1). Le procureur général a déposé une plainte pénale en se basant sur des informations circulant dans les medias selon lesquelles entre 2015 et 2016 la Télévision publique d’Arménie a signé des contrats avec diverses organisations et entrepreneurs privés et qu’environ 168,5 million de drams ont été dépensés sur la base de documents inexacts ou faux. Le Conseil de la Télévision publique a déclaré que les accusations n’ont aucune base réelle : il s’agirait de fautes de comptabilités qui auraient déjà été traitées lors d’une session de l’Assemblée nationale consacrée au budget de la Télévision publique et les explications concernant ces fautes auraient été déjà fournies.

Le directeur de la fondation panarménienne « Hayastan » libéré sous caution d’un million de drams/ Le quotidien Haykakan Jamanak indique que le directeur de la fondation panarménienne « Hayastan » Ara Vardanian a été libéré sous caution d’un million de drams. Rappelons que Vardanian avait été arrêté le 3 juillet par le Service de la sécurité nationale pour des abus financiers (cf. du 04 juillet 2018) : sur la période 2016-2018 Vardanian aurait transféré près de 1,3 millions de drams aux casinos en ligne. Selon la déclaration de Vardanian il aurait ensuite restitué toutes les sommes transférées avec ses propres deniers.

Rédaction : Lena Gyulkhasyan

Attachée de presse et de communication

Ambassade de France en Arménie

mercredi 11 juillet 2018,
Stéphane ©armenews.com


CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article