Nouvelles d'Armenie    
ARMENIE
Revue de la presse arménienne du 12 juin 2018


La validation par le gouvernement du projet de la loi sur les fonds de pension accumulatifs fait la une de la presse arménienne du jour.

Le gouvernement a approuvé le projet de la loi sur les fonds de pension accumulatifs/ Tous les journaux reviennent sur la validation de la clause obligatoire de la loi sur les fonds de pension accumulatifs lors de la session extraordinaire du gouvernement. Si l’Assemblée nationale valide cette clause, dès le 1er juillet 2018 tout employé né après le 1er janvier 1974 adhèrera obligatoirement au système des fonds de pension accumulatifs. Les quotidiens Hayots Achkar et Aravot indiquent que les représentants du mouvement « Je suis contre » (« Dem em ») qui en 2014 manifestaient activement contre la réforme du système de pensions ont manifesté devant le gouvernement en exprimant leur mécontentement. Les activistes ont déclaré qu’ils s’adresseraient aux différentes fractions de l’Assemblée afin de faire repousser l’entrée en vigueur de la clause « obligatoire » d’un an. Les quotidiens rappellent qu’au moins trois membres du gouvernement actuel étaient contre la réforme en 2014, dont Nikol Pachinian, l’actuelle Ministre du Travail et des Affaires Sociales Mane Tandilian et le Ministre du Développement économique et des Investissements Artsvik Minasyan. Les journaux rappellent également que Mane Tanidilian a présenté au gouvernement un projet qui repousserait d’un an l’entrée en vigueur de la clause débattue, afin de permettre l’organisation de consultations publiques et d’aboutir à un projet qui satisferait mieux la société, proposition qui a été écartée par le gouvernement. Aravot rend compte des changements qui ont été apportés à la loi : au lieu de 5% le citoyen versera maintenant 2.5% de ses revenus mensuels au fond de pension et les 7.5% restant seront payés par l’Etat. Selon le Ministère des finances Atom Janjoughazian, cette répartition des pourcentages fonctionnera jusqu’à ce que des changements soient apportés à l’impôt sur le revenu. Suite à ces changements, l’impôt sur le revenu diminuera en fonction de la charge des paiements sociaux pour les participants des fonds de pension. Le quotidien Hraparak rend compte de la tension survenue durant la session du gouvernement entre le Ministre dachnak du Développement économique et des Investissements Artsvik Minasya et Nikol Pachinian. Minasyan a déclaré que depuis 2014 sa position défavorable à la mesure n’était pas changée, mais que cette décision était imposée par la réalité. Le Ministre a également indiqué que de meilleures solutions pourraient être trouvées si le gouvernement retardait encore d’un an l’entrée en vigueur de la clause pour organiser des discussions. Ces déclarations ont provoqué le mécontentement du Premier ministre qui a rappelé que tout en étant contre cette loi en 2014, en étant maintenant au gouvernement il voit que les processus lancés ont dépassé le point de non-retour et que les conséquences en cas de retard ou de non application pourraient conduire à un désastre. « Il s’agit de notre responsabilité collective, ceux qui la partageront avec nous sont avec nous, ceux qui ne le font pas, ne sont pas avec nous » a insisté le Premier ministre. Hayots Achkarh rappelle que selon les données d’avril 2018, les fonds de pension auraient accumulé environ 240 millions de dollars dont la plupart sont investis dans les obligations de l’Etat et dans les dépôts bancaires.

Rencontres prévues de Nikol Pachinian avec les coprésidents du groupe de Minsk et le Président russe / Les journaux indiquent que le Premier ministre Nikol Pachinian se rendra cette semaine à Moscou pour le championnat du monde de football. Selon l’attachée de presse du Président russe Dmitri Peskov une rencontre entre Vladimir Poutine et Nikol Pachinian serait prévue. Aravot rappelle qu’une autre rencontre importante est prévue le 13 juin quand les coprésidents du groupe de Minsk se rendront à Erevan pour rencontrer les nouvelles autorités arméniennes. Selon le quotidien, le fait que les coprésidents ne prévoient pas de visite à Bakou témoignerait du fait que la position de Bakou serait claire pour les coprésidents et qu’ils tenteraient de mieux comprendre les approches de la partie arménienne. Aravot avance que les coprésidents tenteraient d’organiser une rencontre entre les autorités arméniennes et azerbaïdjanaises au moins au niveau des Ministres des affaires étrangères. L’hebdomadaire 168 jam n’exclut pas que la rencontre puisse être organisée à un niveau encore plus haut compte tenu de la déclaration de Nikol Pachinian qui s’est dit prêt à la rencontre avec le Président de l’Azerbaïdjan dans le cadre du groupe de Minsk. 168 jam rend compte des déclarations du directeur de l’institut des études orientales Rouben Safrastian selon lesquelles le rôle de la France dans les travaux du groupe de Minsk s’intensifierait dans un futur proche. Selon Safrastian, la France dont la position au sein de l’Europe se serait renforcée suite au départ du Royaume-Uni de l’Union Européenne intensifierait son rôle sur la scène internationale.

Le Président actuel du Haut Karabakh ne participera pas aux élections présidentielles de 2020 / Les quotidiens Jamanak et Haykakan Jamanak rendent compte de la déclaration de l’actuel Président du Haut Karabakh Bako Sahakian selon laquelle il n’aurait pas l’intention de candidater pour les élections présidentielles de 2020. Selon les quotidiens cette décision serait un écho de la révolution des velours en Arménie. Jamanak remarque que cette déclaration a été faite la veille de la visite des coprésidents du groupe de Minsk et de la rencontre entre Pachinian et Poutine.

Rédaction : Lena Gyulkhasyan

Attachée de presse et de communication

Ambassade de France en Arménie

jeudi 14 juin 2018,
Stéphane ©armenews.com


CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article




THEMES ABORDES :
Arménie