Nouvelles d'Armenie    
ARMENIE
Revue de la presse arménienne du 15 mai 2018


La presse du jour est principalement consacrée à la rencontre entre Nikol Pachinian et le Président de la Russie.

Rencontre Pachinian - Poutine/ Tous les journaux couvrent la visite du Premier ministre à Sotchi pour participer au Sommet de l’Union économique eurasiatique. L’hebdomadaire 168 jam rend compte de l’accueil chaleureux du nouveau Premier ministre par la communauté arménienne de Sotchi et constate que cette visite a marqué la première rencontre entre Nikol Pachinian et le Président de la Russie Vladimir Poutine. Lors de la rencontre, Pachinian a encore une fois déclaré que son gouvernement ne prévoyait pas de changements brusques dans la politique étrangère arménienne . Dans son discours, Pachinian a souligné l’importance stratégique des relations entre la Russie et l’Arménie « dont personne ne pourrait jamais douter ». Le Premier ministre a salué la « position équilibrée de la Russie » envers les manifestations en Arménie. Poutine, à son tour, a souhaité à Pachinian de réussir en tant que chef du gouvernement et a rappelé que les relations commerciales entre les deux pays voyaient une croissance de 25% et que les investissements russes dans l’économie arménienne constitueraient 35% du total des investissements étrangers. Poutine a exprimé son espérance de voir ces relations se développer d’avantage. Le politologue russe Fedor Loukianov qualifie le premier contact des leaders des deux pays de « réussi et efficace ». D’après lui, les déclarations ciblées de Pachinian rassureraient les inquiétudes sur le mouvement arménien. Selon l’expert, en saluant la « position équilibrée de la Russie », Pachinian voulait faire entendre que les autorités russes n’avaient pas commis les mêmes erreurs - à savoir se mêler des problèmes internes du pays comme cela avait été le cas lors du mouvement en Ukraine. Selon Loukianov, les évènements en Arménie étaient une surprise pour les autorités russes qui, tout en connaissant l’existence des mécontentements du peuple, ne se rendaient pas compte du potentiel des cercles non gouvernementaux dans le domaine politique. Selon l’expert, pour éviter de telles surprises et avoir une meilleure vision des choses, la Russie devrait travailler avec toutes les forces politiques présentes.

Réactions sur le gouvernement rajeuni / Les journaux reviennent sur les réactions mixtes de la société sur la composition du nouveau gouvernement. D’après le quotidien Haykakan Jamanak, le gouvernement se serait rajeuni et enrichi avec de jeunes professionnels, mais constate que pour une partie de la population, le jeune âge des ministres remettrait en question leurs capacités. Haykakan Jamanak rappelle que le mouvement avait atteint ses objectifs principalement grâce à la remarquable participation et mobilisation de la jeunesse. Selon le quotidien, il ne faut pas sous-estimer les jeunes Ministres. Pour le quotidien Aravot, puisque ces nouveaux visages n’avaient pas fait partie du système auparavant, ils ne seraient donc pas contraints et pourraient réaliser les visions de Pachinian. Le quotidien Hayots Achkarh, à son tour, doute que ces jeunes ministres du gouvernement par intérim aient le temps pour apprendre à gérer des ministères et craint qu’ils ne soient pas capables d’apporter les changements attendus. Le quotidien exprime son espérance de ne pas voir les choses s’aggraver faute d’expérience des nouveaux ministres.

Rumeurs sur les futures nominations et les actions des Républicains/Le quotidien Hraparak suppose que les changements de gouverneurs de régions auront bientôt lieu. Selon les sources du quotidien, les gouverneurs républicains auraient déjà reçu l’ordre de s’apprêter à quitter leurs postes. Hraparak avance que les postes de deux gouverneurs (probablement des régions d’Aragatzotn et de Gegharkunik) seront proposés aux Dachnaks. Le parti Tsaroukian recevrait les postes de gouverneurs de plusieurs régions y compris celui du Syunik. Selon les sources du quotidien Jamanak, l’ancien ministre des finances Vardan Aramian aurait appelé ses anciens collègues à démissionner en leur assurant que le gouvernement de Pachinian échouerait et que dans 2-3 mois les anciens reviendraient sur leur poste. Les sources d’Hraparak, confirment à leur tour, que lors de la réunion du parti Républicain, Serge Sarkissian aurait informé que ceux qui souhaitaient continuer à travailler dans leur poste au sein du nouveau gouvernement devraient quitter le parti. Sarkissian aurait promis de donner des réponses sur l’avenir du parti dans 2-3 mois quand la situation serait plus claire.

Rédaction : Lena Gyulkhasyan

Attachée de presse et de communication

Ambassade de France en Arménie

jeudi 17 mai 2018,
Stéphane ©armenews.com


CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article