Nouvelles d'Armenie    
TURQUIE
Revue de la presse turque du jeudi 10 mai 2018


Sabah : « Erdogan : les Etats-Unis perdent leurs vrais amis »

Le président Recep Tayyip Erdogan a accordé une interview à la chaine de télévision CNN International. « L’Iran ne va pas faire de concession de l’accord qu’il a conclu et va rester fidèle à l’accord. C’est mon point de vue. Ce sont les Etats-Unis qui vont perdre » a déclaré le président turc sur le retrait des Etats-Unis de l’accord nucléaire avec l’Iran.

Vatan : « Le sommet économique dans le complexe présidentiel »

Le communiqué publié à l’issue de la réunion du Conseil de coordination économique, tenue sous la présidence du président Recep Tayyip Erdogan, indique que « des mesures seront prises contre les pressions d’intérêt-devise et aucune concession ne sera faite de la discipline financière qui est essentielle pour l’économie de notre pays ».

Star : « Réaction de la Turquie au commissaire de l’ONU : nous ne prenons pas au sérieux »

La Turquie a réagi aux critiques du haut-commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, Zaed Raad al-Hussein sur la décision de la Turquie d’organiser des élections, précisant ne pas le prendre au sérieux. Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hami Aksoy a donné une réponse écrite à une question sur les déclarations d’al-Hussein sur la Turquie. Il a dénoncé une nouvelle déclaration subjective du haut-commissaire de l’ONU sur la Turquie. « Cette déclaration remet en cause la décision prise par la Grande Assemblée Nationale de Turquie qui représente la volonté de notre peuple. Elle contient des expressions malchanceuses sur la manière dont l’administration d’un pays indépendant doit être. Nous ne prenons pas au sérieux cette déclaration faite totalement par des motivations politiques » a-t-il répondu.

Yeni Şafak : « Causoglu : les Etats doivent respecter les accords qu’ils signent »

Le ministre des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a animé une conférence de presse à la capitale Ankara à l’issue de sa rencontre avec son homologue lituanien, Linas Linkevicius. Concernant la décision des Etats-Unis de se retirer de l’accord nucléaire conclu avec l’Iran, le chef de la diplomatie turque a déclaré que « les Etats doivent respecter les accords dont ils sont signataires ».

Hürriyet : « Les prévisions de croissance pour la Turquie »

La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (EBRD) a haussé de 3,5% à 4,4% sa prévision de croissance pour la Turquie en 2018. En outre, elle prévoit une croissance de 4,2% en 2019.

jeudi 17 mai 2018,
Stéphane ©armenews.com


CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article