Nouvelles d'Armenie    
REVUE DE PRESSE
Une porte sur le monde : ingénieurs juifs et arméniens, de l’Empire ottoman à l’École centrale des arts et manufactures


Dans la seconde moitié du xixe siècle, l’École centrale des arts et manufactures française devint une école d’ingénieurs jouissant d’une réputation internationale ; les étudiants étrangers y furent nombreux. Cet article porte sur les diplômés nés dans l’Empire ottoman, en particuliers les étudiants juifs et arméniens ; il s’attache à leur parcours, à leurs caractéristiques et à leurs carrières professionnelles et restitue leurs liens avec les autres centraliens. L’étude de leurs trajectoires professionnelles permet d’appréhender un monde riche en opportunités, où des hommes hautement qualifiés pouvaient aisément traverser les frontières et construire une carrière, mais où, dans le même temps, les origines, les réseaux d’allégeance, les relations et les diplômes jouent un rôle de premier plan.

lire la suite.....

http://journals.openedition.org/diasporas/718

mardi 13 mars 2018,
Stéphane ©armenews.com


CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article