Nouvelles d'Armenie    
TENSIONS
Une séance du conseil d’Erevan très houleuse


Une session du conseil municipal d’Erevan s’est fini de façon très chaotique hier : trois de ses membres femmes de l’opposition se sont bagarrées avec des homologues pro-gouvernementaux, alors qu’elles tentaient d’organiser une manifestation inhabituelle contre le maire Taron Markarian.

Zaruhi Postanjian, de l’opposition, et deux autres membres représentant son parti Yerkir Tsirani ont apporté à la salle du conseil des récipients en verre remplis d’eaux usées collectées dans un tuyau d’égout endommagé dans la banlieue de Nubarashen. Un groupe de résidents locaux en colère a bloqué une route là-bas lundi pour exiger que les autorités municipales règlent rapidement le problème.

Peu de temps après la session régulière, deux conseillères de Yerkir Tsirani ont mis des gants, ont pris les contenants nauséabonds et se sont dirigés vers le podium de l’assemblée occupé par Markarian pour lui présenter ce qu’ils ont appelé un « cadeau des résidents de Nubarashen ». Un groupe de conseillers en colère représentant le Parti républicain d’Arménie (HHK) a répliqué.

Les deux parties se sont battues et se sont crié des insultes ensuite. Les membres de Yelk, un groupe d’opposition moins radical également représenté au conseil, ont essayé en vain de les séparer.

L’une des conseillères de Yerkir Tsirani, Marina Khachatrian, a giflé un collègue du HHK, Edmond Kirakosian, après avoir été bousculé par lui. Kirakosian a giflé Khachatrian au visage tandis qu’un autre membre de HHK lui a tiré les cheveux en représailles. Une autre loyaliste du gouvernement l’a attrapée par la taille et l’a entraînée de force quelques instants plus tard.

Les deux autres femmes furent également expulsées de la salle du conseil avant que Markarian n’interrompe la séance. Les alliés du maire ont pointé du doigt l’usage de la force contre eux. L’un d’eux, Naira Nahapetian, a affirmé que l’action de Yerkir Tsirani était une “attaque contre Taron Markarian“.

“Nous condamnons l’usage de la force et personne ne peut l’utiliser ici“, a commenté le maire quant à lui.

Postanjian et ses deux associées sont restées provocantes quand la session a repris après la pause d’urgence en présence des policiers appelés par Markarian. En revanche, les journalistes ont été empêchés de revenir à la chambre, sans qu’aucune explication claire ne leur soit donnée.

“Cette odeur nauséabonde vous accompagnera partout où vous irez“, a déclaré M. Postanjian à la majorité pro-gouvernementale. “Même votre parfum coûteux et votre cognac ne vous sauveront pas. Vous ne pouvez pas suffoquer d’une odeur nauséabonde. Mais vous devez être empoisonné. Nous allons empoisonner vos vies. “

Yerkir Tsirani a remporté 5 sièges au conseil qui compte 65 membres aux élections municipales d’Erevan qui se sont tenues en mai. Le parti créé il y a un an a perdu deux de ces sièges à cause de défections. Postanjian et les deux autres femmes ont fréquemment affronté Markarian et ses alliés lors des sessions du conseil.

Ils ont également des relations difficiles avec Yelk, qui détient 14 sièges au conseil.

mercredi 14 février 2018,
Claire ©armenews.com

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article




THEMES ABORDES :
Arménie

Erevan

Markarian

Opposition

Parti républicain

Politique