Nouvelles d'Armenie    
TURQUIE
La Turquie justifie la condamnation d’un scientifique de la Nasa


La Turquie a rejeté les critiques des Etats-Unis après la condamnation à une peine de prison d’un scientifique de la Nasa accusé de terrorisme, assurant que le procès de celui-ci avait été équitable.

Serkan Gölge, qui a la double nationalité turque et américaine, a été reconnu coupable d’appartenance à une organisation terroriste et a été condamné à sept ans et demi de prison, a rapporté la chaîne de télévision privée CNN Türk.

“Le citoyen turc Serkan Gölge a été jugé par un tribunal turc indépendant et a été condamné après un procès équitable“, a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hami Aksoy. “Nous attendons de nos homologues américains qu’ils respectent les décisions des tribunaux turcs indépendants.“

Gölge a été accusé d’avoir des liens avec la mouvance du prédicateur en exil Fethullah Gülen, considéré par Ankara comme l’instigateur de la tentative de coup d’Etat du 15 juillet 2016 et exilé de lui-même aux Etats-Unis depuis 1999.

Arrêté en Turquie après le putsch manqué, Gölge a nié tout lien avec Gülen et avec cette tentative de putsch.

Washington a fait part de ses inquiétudes concernant le sort et la condamnation d’autres citoyens américains qui font l’objet de poursuites judiciaires en Turquie, où l’état d’urgence est en vigueur depuis le putsch manqué.

“Les Etats-Unis sont vivement préoccupés par la condamnation le 8 février pour appartenance à un groupe terroriste du citoyen américain Serkan Gölge sans preuve crédible“, a affirmé jeudi la porte-parole du département d’Etat.

Heather Nauert a aussi demandé à ce que l’état d’urgence en Turquie soit levé et que les personnes détenues de manière arbitraire soient libérées.

Ankara et Washington ont mis fin en décembre au contentieux qui les opposait sur la question de l’octroi de visas après l’arrestation de ressortissants américains et d’employés locaux de l’ambassade des Etats-Unis en Turquie dans le cadre de l’état d’urgence. Washington avait cessé en octobre dernier d’émettre des visas pour les ressortissants turcs.

mercredi 14 février 2018,
Stéphane ©armenews.com


CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article