Nouvelles d'Armenie    
TURQUIE
Erdogan : « La région d’Afrine en Syrie sera libérée et rendue à ses véritables habitants »


Lors de la 45e réunion des maires de quartier, le président turc Erdogan a consacré la grande partie de son intervention à l’opération Rameau d’olivier lancée par les Forces armées turques dans la zone d’Afrine dans le nord-ouest de la Syrie .

Le président turc a souligné que plus de 3 000 membres de Daesh avaient été neutralisés lors de l’opération Bouclier de l’Euphrate effectuée l’année précédente par les forces armées turques (TSK).

« A présent nous souhaitons faire la même chose à Afrine. Nous allons résoudre les choses à Afrine, de même pour Idleb, nous voulons que nos frères réfugiés puissent retourner chez eux. Nous n’allons pas éternellement garder ici (en Turquie), ces 3,5 millions. Eux aussi souhaitent retrouver leurs terres dans les plus brefs délais », a martelé le président de la République turque.

« Nous entendons certains dire qu’il faut que nous quittions dans les plus brefs délais les terres syriennes. Selon leur mentalité, le PKK, Daesh peuvent être en Syrie, les Etats-Unis, la Russie, l’Iran, la France, l’Angleterre et bien d’autres pays peuvent être en Syrie sous diverses apparences ou excuses, Israël peut effectuer des opérations en Syrie quand ça lui chante, la Turquie qui a une frontière longue de 911 kilomètres avec la Syrie ne peut pas être dans ce pays. Est-ce qu’une telle chose est possible ? Ils ont perpétré plus de 700 tirs, près de 100 de nos frères sont tombés en martyr. Et pensez-vous réellement que nous allons rester les bras croisés ? », a fustigé Erdogan en réaction à certains pays selon lesquels la Turquie doit quitter les terres syriennes.

Nous avons proposé à maintes reprises aux Etats-Unis de lutter ensemble contre le terrorisme, toutefois les Etats-Unis ont préféré coopérer avec les terroristes, a souligné Erdogan notant que la Turquie continuera sa lutte antiterroriste avec ses propres moyens.

Le président Erdogan a également affirmé que l’opération à Afrine se poursuit avec réussite.

« Ce que nous faisons actuellement n’est même pas des tours d’entrainement » a assuré le chef d’Etat turc Erdogan soulignant que la lutte antiterroriste allait s’intensifier davantage.

lundi 12 février 2018,
Stéphane ©armenews.com


CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article