Nouvelles d'Armenie    
AU CINEMA AUJOURD’HUI
Trois questions aux deux héros du film « Bravo Virtuose »


Aujourd’hui sort en salles le polar musical loufoque Bravo Virtuose, réalisé par Lévon Minasian. Au coeur du synopsis, les péripéties d’Alik (joué par Samuel Tadevosian), jeune musicien qui endosse suite à un quiproquo l’identité d’un tueur à gage que l’on nomme “Bravo Virtuose“. L’occasion idéale pour lui de sauver son orchestre de la faillite, mais aussi la vie de celle qu’il aime, Lara (interprétée par Maria Akhmetzyanova).

Interview croisée des deux protagonistes principaux.

Nouvelles d’Arménie Magazine : Qu’est-ce qui vous a plu à la lecture du scénario ?

Samuel Tadevosian : Les couleurs, les situations, les personnages, ... Le tout représentait un défi pour moi en tant qu’acteur.

Maria Akhmetzyanova : Je suis immédiatement tombée amoureuse de cette histoire et de ses personnages. C’est un film qui ne ressemble à aucun autre ! Je me suis immédiatement rendu compte que, oui, je voulais jouer ce rôle de Lara, parce que c’est un rôle très difficile, et donc fantastique.

JPEG - 167.6 ko

Nouvelles d’Arménie Magazine : Ressemblez-vous à votre personnage ?

Maria Akhmetzyanova : Lara est une fille très vulnérable et touchante. Il faut aller au-delà de l’apparence outrancière qu’elle s’est imaginée uniquement pour se protéger du monde extérieur. Peut-être que nous sommes similaires dans le sens où toutes les deux nous pouvons être en décalage avec les autres.

Samuel Tadevosian : Chaque personnage me donne l’opportunité d’apparaître dans des circonstances que je ne rencontrerais probablement jamais dans ma vie réelle. Pendant le tournage, je suis devenu un mélange de Samuel et du personnage que je joue. Le résultat est que je me découvre à travers un autre prisme, je trouve de nouveaux gestes, de nouveaux comportements.

JPEG - 49.8 ko

Nouvelles d’Arménie Magazine : Dans le film, on le dit souvent : “Bravo Virtuose“. Et vous, à quel membre de l’équipe du film pourriez vous dire Bravo ?

Samuel Tadevosian : C’est une bonne question, et une petite histoire me vient tout de suite en mémoire. À un moment dans le film, mon personnage rend visite à l’hôpital à son grand-père. Je suis assis près de son lit, et nous parlons de tout un tas de problèmes. Il y a un homme couché dans le lit à côté qui, pendant toute la scène, gémit de façon monotone. Eh bien je lui dis bravo : avec seulement ses gémissements, sans aucun mot, il a réussi à avoir les regards de toute l’équipe braqués sur lui. Il m’a fallu beaucoup d’effort pour rester sérieux tout au long de la scène, pareil pour le réalisateur ! C’était en plus le dernier jour du tournage.

Maria Akhmetzyanova : Je voudrais dire bravo à absolument tout le monde qui a travaillé sur ce film ! Chacun a mis de son âme, de son talent et de son amour, pour un résultat merveilleux... Alors, “Bravo Virtuosos“ !

Bravo Virtuose, réalisé par Lévon Minasian
En salles en France ce 14 février 2018

mercredi 14 février 2018,
Claire ©armenews.com

Propos recueillis par Claire Barbuti



CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article




THEMES ABORDES :
Arménie

Cinéma

Culture

France

Paris