Nouvelles d'Armenie    
HOMMAGE
Adieu Johnny, par Ara Toranian


La mort de Johnny Hallyday plonge le pays dans une grande tristesse, tant ce chanteur avait accompagné la vie d’au moins trois générations de Français. Les Arméniens sont comme tout le monde touchés par cette disparition, non seulement parce qu’ils vibrent à l’unisson de leurs concitoyens, mais parce que Johnny était d’une certaine manière attaché à leur communauté. N’a-t-il pas une proximité particulière avec Charles Aznavour, qui dans les années 60 avait apporté sa caution d’artiste reconnu  à ce “blouson noir“ faisant peur dans les chaumières ? Le compositeur franco-arménien ne lui a-t-il pas écrit, avec Georges Garvarentz, une de ses premiers tubes : « Retiens la Nuit »  ? Et l’idole des jeunes ne lui a-t-il pas rendu un très bel hommage en reprenant pour terminer son tour de chant « sur ma vie », une des plus belles chansons d’amour de Charles  ? Et puis, Johnny ne s’est-il pas marié avec une « Vartan », Sylvie de son prénom, et ne coule-t-il pas dans les veines de son fils David, un peu de sang arménien  ? Enfin comment oublier sa formidable participation à « Pour toi Arménie », dont les recettes sont allées aux victimes du tremblement de terre  ? Donc bien sûr les Arméniens étaient comme tous les Français attachés à ce monument national. Mais ils avaient aussi, au fond de leur coeur, une raison supplémentaire de s’en sentir proches. Que la terre te soit légère, cher Johnny ! 

Ara Toranian

mercredi 6 décembre 2017,
Ara ©armenews.com

photo de Roger Kasparian



CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article




THEMES ABORDES :
France