Nouvelles d'Armenie    
Mikeïl Saakachivili - arrêté puis relâché à Kiev
Nouveau « coup d’éclat » en Ukraine de l’ancien président géorgien


Kiev, le 6 décembre 2017- Après avoir été naturalisé ukrainien et nommé en 2015 gouverneur de la région d’Odessa par le Président ukrainien Porochenko, l’ancien président géorgien Saakachivili était tombé en disgrâce. Plus exactement, à multiplier les critiques contre Petro Porochenko, celui-ci avait fini par mettre un terme au poste de son ancien ami. Lequel, cependant, et bien que déchu de sa nationalité, est rentré début septembre en Ukraine, entouré de partisans peu nombreux mais décidés. Hier, 5 décembre, les services de sécurité de l’Etat ukrainien sont venus dès potron-minet arrêter l’encombrant personnage dans son appartement à Kiev... Saakachvili s’est alors empressé de monter sur le toit de l’immeuble sous le regard des badauds mais surtout des caméras de l’ensemble du pays. Finalement interpellé et descendu de force jusqu’au fourgon des services de sécurité, une autre scène rocambolesque commence alors : pendant deux heures, les partisans de Saakachivili improvisent des barricades et empêchent le fourgon d’avancer jusqu’à ce que celui-ci abandonne finalement et libère son très hirsute mais très décidé prisonnier...

Après avoir été installé confortablement à la tête de la Géorgie en 2003 par consensus entre américains, européens et russes, Saakachivili avait de fait débarrassé la Géorgie de sa corruption endémique et l’avait mis sur la voie d’un rapprochement avec l’Occident. Son erreur fondamentale - la guerre en Ossétie et en Abkhazie déclenchée à son initiative contre la Russie pour récupérer ces deux territoires en 2008 - commencera à révéler un personnage souvent incernable et surtout imprévisible. En 2013, il perd la présidence et est depuis recherché en Géorgie pour différents chefs d’inculpation, dont celui d’abus de pouvoir. Sur cette route compliquée, l’Ukraine est donc apparue comme un asile - mais le fervent admirateur du président ukrainien s’est mué en critique féroce, puis, en opposant politique...Son retour en septembre dans la capitale ukrainienne s’est donc conclu par cette scène incroyable d’hier - son interpellation avait été décidée par le procureur général - mais surtout, le « président sur le toit » ne semble pas vouloir en rester là. Dimanche, bien que peu nombreux, les partisans de son « Mouvement des idées nouvelles » s’étaient rassemblés à Kiev, et d’après les analystes - l’ambition de Saakachvili est bien de s’opposer lors des prochaines élections prévues pour 2019 à l’actuel président ukrainien.

mercredi 6 décembre 2017,
Laurence ©armenews.com


CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article