Nouvelles d'Armenie    
Culture
Le sculpteur Toros adulé à Paris, ignoré à Marseille


JPEG - 139.5 ko

Il y a là une incompréhension totale. Tandis que l’Unesco a honoré le mois dernier l’exceptionnelle créativité de notre estimé sculpteur Toros Rast-klan (Rasguélénian) en une exposition dédiée à la Paix à l’occasion de la onzième session du Comité intergouvernemental de la Convention de 2005 pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, la ville de Marseille, tarde à réinstaller “L’infini“, vandalisée le 23 avril 2015.

JPEG - 78.3 ko

L’exposition à l’Unesco

JPEG - 77.5 ko

26 oeuvres exposées

La sculpture représentant un ruban de laiton rouge, couleur des blessures, symbole de l’infini, offerte par l’artiste à la ville de Marseille, inaugurée le 22 juin 2013 par Jean-Claude Gaudin, n’a toujours pas retrouvé son socle, alors qu’elle a été restaurée par l’auteur. La cité phocéenne n’aurait-elle plus les moyens de rendre à ses citoyens le don de Toros ?

JPEG - 416.4 ko
dimanche 3 décembre 2017,
Jean Eckian ©armenews.com


CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article




THEMES ABORDES :
Culture

Marseille